chef/fe de station de traitement des eaux

À la tête d'une station d'épuration, le chef de station de traitement des eaux organise le travail des équipes techniques pour assurer la dépollution des eaux usées, avant leur rejet final dans la nature.

  • Salaire débutant
    1830€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime organiser, gérer

Mes passions : organiser des activités (soirées, sorties, matchs de foot) le week-end, animer un atelier (de théâtre par exemple) au collège/lycée, gérer mon groupe de travail (pour préparer et présenter un exposé par exemple)

Mes qualités : sens de l'organisation, rigueur, habilité, diplomatie, esprit de décision, à l'aise sur le plan relationnel

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Pour gérer l'arrivée des eaux usées jusqu'à leur rejet dans la nature, le chef de station de traitement des eaux s'appuie sur ses équipes techniques. Aux uns, il fait effectuer quotidiennement des prélèvements d'eau et de boue qui seront analysés au laboratoire. Aux autres, il confie la maintenance des équipements. Responsable de la qualité de l'eau, il contrôle chaque jour l'évolution du traitement. Gestionnaire, il effectue l'achat des produits nécessaires à l'exploitation, négocie avec les fournisseurs et les clients de la station d'épuration. Veiller à la modernisation des équipements (biofiltration, flottation,, système de désodorisation...) prévue par la loi sur l'eau est aussi de son ressort. Une partie de son travail consiste à communiquer avec l'extérieur (réunions avec la mairie, les associations, les services de l'État...).

Il exerce dans une entreprise privée d'assainissement et de distribution des eaux, ou pour le compte d'une collectivité locale (commune, communauté de communes...).

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

De bac + 2 (BTS métiers de l'eau ; métiers des services à l'environnement ; bioanalyses et contrôles ; BTSA gestion et maîtrise de l'eau ; DUT génie électrique et informatique industrielle ; hygiène, sécurité, environnement) à bac + 3 (licence pro en  traitement des eaux) jusqu'au bac + 5 (master en hydraulique ; biologie ; chimie ; ou diplôme d'ingénieur).

Formation(s) correspondante(s)

D'autres formations préparent à ce métier. Consultez la liste ci-dessous pour connaître les modalités d’accès et l’organisation des études.

bac + 5
* Prix hors frais de port