chirurgien/ne

Des tumeurs aux fractures ouvertes en passant par les hémorragies, le chirurgien répare le corps humain et sauve des vies. Il allie compétences intellectuelles et grande dextérité manuelle, avec une bonne dose d'énergie.

Ce métier me correspond-il ?

J'ai le sens du contact

Mes passions : mes amis, organiser des fêtes, partager mes passions, les sports collectifs, les réseaux sociaux

Mes qualités : à l'aise avec les autres, compassion, confiance en soi, écoute, solidarité, partage

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Fractures ouvertes, blessures, tumeurs ou malformations : le chirurgien est un réparateur de génie qui est aussi habile de ses mains que fin connaisseur de l'anatomie humaine. Ultra-compétent sur le plan intellectuel, le chirurgien exerce pourtant un métier manuel, qui exige une grande résistance physique et nerveuse.

Ce médecin spécialiste travaille à l'hôpital, en salle d'opération aseptisée (sans aucun microbe), debout, parfois de longues heures. Ses responsabilités sont immenses, même s'il est entouré d'une équipe qualifiée : infirmier de bloc opératoire, anesthésiste-réanimateur, infirmier anesthésiste... Avant et après l'opération, il doit aussi rassurer son patient, et le convaincre que ses choix thérapeutiques sont les bons. Avec, à la clé, de l'empathie, de la psychologie et un certain charisme.

Le chirurgien peut approfondir ses compétences dans un domaine précis de l'anatomie : les os (orthopédie), les organes internes (viscéral), le cerveau (neurochirurgie), les nerfs ou les vaisseaux sanguins (microchirurgie), la peau (chirurgie esthétique)... À noter : ce métier s'exerce aussi au sein du Service de santé des armées.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

12 ans d'études médicales à l'université, dont 6 en spécialité. Un concours sélectionne les candidats en fin de 1re année (PACES) ; un second les départage en fin de 6e année pour l'accès à la spécialisation chirurgicale.

* Prix hors frais de port