chirurgien/ne-dentiste

Du détartrage à la pose d'implants, en passant par l'extraction d'une dent de sagesse, le chirurgien-dentiste fait jouer sa dextérité, doublée de la maîtrise de techniques de soins complexes.

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'ai le sens du contact

Mes passions : mes amis, organiser des fêtes, partager mes passions, les sports collectifs, les réseaux sociaux

Mes qualités : à l'aise avec les autres, compassion, confiance en soi, écoute, solidarité, partage

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Caries, fêlures, abcès : le chirurgien-dentiste traite les maladies qui affectent les dents et les mâchoires. Spécialisé en orthodontie, il « redresse » les dentitions mal implantées au moyen d'appareillages, et redonne le sourire en faisant réaliser des couronnes, des bridges, des bagues, par un prothésiste dentaire.

Chirurgien de formation, le dentiste réalise certaines opérations qui nécessitent une anesthésie, comme l'extraction de dents de sagesse ou la pose de pivots implantés dans l'os de la mâchoire. La prévention et le conseil en hygiène bucco-dentaire font aussi partie de son quotidien.

Ce métier demande de la dextérité, de la minutie, des gestes sûrs effectués avec sang-froid et une grande capacité relationnelle. Le chirurgien-dentiste exerce son métier le plus souvent en cabinet libéral.

Les formations et les diplômes

Après le bac

6 ans d'études médicales pour préparer le DE de docteur en chirurgie dentaire. Un concours sélectionne les candidats en fin de PACES (première année commune aux études de santé). La spécialisation se fait dans le cadre de 3 ou 4 ans d'internat auquel les étudiants accèdent après les ECN (épreuves classantes nationales) en fin de 6e année et à l'issue duquel ils obtiennent le DES (diplôme d'études spécialisées).

* Prix hors frais de port