coiffeur/euse

Balayage, permanente, coupe au carré, brushing... Aussi habile à manier les ciseaux, le pinceau, la tondeuse, la brosse... le coiffeur se plie au moindre désir de ses clients. Son savoir-faire se double d'un certain sens de l'esthétique et de qualités relationnelles.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'ai la bosse du commerce

Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre

Mes qualités : à l'aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Envie de changer de tête ? Une paire de ciseaux, un peigne, un sèche-cheveux, et le tour est joué ! Quelques minutes suffisent pour transformer un visage et redonner vie à un cheveu terne. Spécialiste du soin des cheveux, le coiffeur exerce un métier technique (coupe, brushing, permanente, pose de postiche...) qui exige du goût et un certain sens artistique. Styliste-visagiste, le coiffeur peut conseiller une coupe à un client en tenant compte de ses envies, de sa personnalité et de la morphologie de son visage. Il sait aussi l'orienter vers une couleur ou, au contraire, le dissuader. Créatif, le coiffeur n'en est pas moins commerçant. Il se montre aimable, disponible et attentif afin que le client reparte content.

Le métier a ses contraintes. La position debout et les bras levés dissuaderont ceux qui ont des problèmes de dos ou une mauvaise circulation sanguine. Attention aux allergies de peau qu'occasionnent certains produits. Le coiffeur est salarié ou travaille à son compte comme artisan. La concurrence est sévère et les débouchés limités.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP coiffure, éventuellement complété par une MC coiffure coupe couleur (1 an) ou, après 2 ans d'expérience professionnelle au minimum, par le BP coiffure (2 ans), nécessaire pour ouvrir son propre salon de coiffure ; 3 ans pour un bac professionnel.

* Prix hors frais de port