Depuis sa cabine, le conducteur d'engins forestiers en entreprises de travaux forestiers coupe, façonne puis collecte, à l'aide de sa grue, les troncs d'arbres. Il les achemine jusqu'à une place de dépôt où ils seront enlevés par des camions.

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Depuis la cabine de sa machine, le conducteur d'engins forestiers coupe, façonne puis collecte les bois parfois coupés par le bûcheron pour les acheminer vers des places de dépôt. Là, il les positionne par taille et qualité, en tas, pour que les camions puissent les emporter vers les industries du bois (scieries, papeteries...). Lors du débradage, il peut être amené à sortir de son engin pour attacher des câbles sur des troncs inaccessibles, qu'il devra ensuite transporter avec son tracteur. Il doit respecter des consignes de sécurité et étudier le terrain avant chaque chantier. Le conducteur d'engins forestiers est souvent à son compte et répond parfois à des appels d'offres. Il collabore avec le bûcheron et conseille ses clients. Il est amené à se déplacer au gré des chantiers. La demande des entreprises en personnel qualifié et la technicité des nouveaux matériels tirent le niveau de formation vers le haut. La demande de CAP diminue au profit du BP.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

CAP agricole travaux forestiers en 2 ans ou 3 ans pour un BP agricole travaux forestiers spécialité conduite de machines forestières ou le bac professionnel forêt.

Formation(s) correspondante(s)