Le conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation (CPIP) suit les personnes condamnées par la justice (peine de prison, contrôle judiciaire, etc.). Il propose des aménagements de peine, veille au respect des obligations et facilite la réinsertion.

  • Salaire débutant
    2318€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

La mission du conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation (CPIP) ? Suivre les personnes condamnées par la Justice afin de les aider à prendre conscience des faits commis et de la sanction, tout en préparant leur réinsertion dans la société. Il s'assure que ces dernières respectent leurs obligations (soins, entretiens...), favorise le maintien des liens avec la famille, accompagne une recherche d'emploi, de logement, etc. Ce métier s'exerce auprès de personnes condamnées à une peine de prison (milieu fermé) ou de personnes devant faire leurs preuves (milieu ouvert). Doté d'un bon relationnel et d'une réelle ouverture d'esprit, le CPIP sait affronter des situations difficiles, en collaborant avec les structures d'aide, le personnel pénitentiaire et les juges.

Les formations et les diplômes

Après le bac

3 ans pour préparer une licence, puis 2 ans de formation à l'Enap (École nationale d'administration pénitentiaire), après réussite au concours de recrutement.