conseiller/ère d'insertion et de probation

Le conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation assure le suivi des personnes condamnées par la justice, que celles-ci soient emprisonnées ou en semi-liberté. Ses objectifs : veiller au respect des obligations et aider à la réinsertion.

  • Salaire débutant
    1636€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'ai le sens du contact

Mes passions : mes amis, organiser des fêtes, partager mes passions, les sports collectifs, les réseaux sociaux

Mes qualités : à l'aise avec les autres, compassion, confiance en soi, écoute, solidarité, partage

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le CPIP (conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation) aide les personnes condamnées par la justice à retrouver une place dans la société et à ne pas « récidiver » (commettre une nouvelle infraction). Les personnes condamnées sont soumises à des obligations, et le CPIP contrôle que ces obligations sont bien respectées. De même, il permet aux condamnés de garder un lien avec leur famille, de comprendre la peine qu'ils ont reçue, et il les aide à trouver du travail.

Ce métier peut s'exercer auprès de détenus en prison, ou en milieu ouvert auprès de « probationnaires », c'est-à-dire de personnes qui doivent faire leurs preuves. Le CPIP est quelqu'un qui est ouvert aux autres, qui aime les relations humaines. Il ne craint pas d'affronter des situations difficiles. Il est en contact avec des structures d'aide, le personnel pénitentiaire et les juges.

Les formations et les diplômes

Après le bac

Ce fonctionnaire est recruté sur concours, accessible après un bac + 2. Ensuite, il suit une formation spécifique pendant 2 ans.

* Prix hors frais de port