Imprimer
Accueil > Secteurs > Fiches métier > conseiller(ère) en séjour

< Retour à la page précédente

Fiche métier

conseiller(ère) en séjour

Chargé par les offices de tourisme d'informer mais aussi d'animer et de promouvoir leur ville et leur région, le conseiller en séjour aime le relationnel et parle au moins deux langues. Patient et efficace, il sait concilier conseil et vente.

Le métier

Nature du travail

Accueillir les visiteurs

Le conseiller en séjour accueille les visiteurs, que ce soit au téléphone ou physiquement, au sein de l'office de tourisme. En fonction de leurs demandes, il leur présente des dépliants ou des guides (sur un spectacle, un festival, un musée, une base de loisirs, un parc animalier, un site à visiter...), leur indique les possibilités d'hébergement (hôtels, campings, gîtes, chambre d'hôtes...) et de restauration (restaurants, boutiques de spécialités culinaires...). Il gère aussi la réservation, l'encaissement et le suivi des prestations choisies par les visiteurs.

Aménager l'office de tourisme

Pour rendre l'office de tourisme convivial et donner envie aux visiteurs d'y entrer, le conseiller en séjour veille à sa propreté et à son rangement. C'est lui qui réapprovisionne les vitrines, les étagères, les présentoirs... ou qui pose les affiches pour les prochains événements incontournables du secteur. Son but : apporter une réponse immédiate et sur mesure aux visiteurs, tout en valorisant le patrimoine local et régional, et par là-même participer au développement de l'économie touristique.

Mettre à jour l'information

Dans le cadre de son travail, le conseiller en séjour veille aussi à mettre à jour le site web de l'office de tourisme, ainsi que la base de données d'information touristique du département qui recense tous les lieux remarquables à visiter, les lieux d'hébergement, de restauration, de vente de produits locaux et artisanaux... Il gère aussi les dossiers administratifs et les logiciels de réservation, en évaluant, en tant réel, la disponibilité des dates et du nombre de places. Enfin, le conseiller en séjour effectue une veille régulière sur l'actualité touristique aux niveaux local, régional et national, afin de faire des propositions d'amélioration des prestations de l'office de tourisme, voire de développer des partenariats avec d'autres offices de tourisme.

Compétences requises

Aimable, souriant et bilingue

L'accueil du public, français ou étranger, nécessite d'être aimable, souriant, disponible, à l'écoute... et d'avoir une présentation impeccable. La maîtrise d'au moins une langue étrangère (dont l'anglais) est obligatoire. Véritable ambassadeur de sa ville et de sa région, le conseiller en séjour s'exprime aisément, à l'oral comme à l'écrit. Soucieux de satisfaire les visiteurs afin de les voir revenir, il n'hésite pas à personnaliser ses conseils en tenant compte de la durée de leur séjour et de leur budget.

Compétences en gestion, informatique... et sens de l'orientation

Des compétences en gestion, comptabilité, marketing... sont appréciées. Sans oublier une très bonne connaissance des outils informatiques (dont les logiciels spécialisés), de l'offre touristique disponible et de la géographie. Le sens de l'orientation est également appréciable quand il s'agit d'indiquer aux visiteurs des sites à visiter... ou encore de les aider à se repérer sur un plan de ville. Le permis de conduire est enfin recommandé pour tout déplacement (réunion, formation, promotion).

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Surtout en office de tourisme

Si le conseiller en séjour travaille essentiellement au sein d'un office de tourisme, il peut aussi exercer ses fonctions sur des sites touristiques, des lieux liés aux activités de loisirs (parcs ou bases de loisirs...), voire dans des hôtels, des campings ou des villages de vacances.

Disponible et parfois mobile

Les offices de tourisme et autres lieux touristiques sont souvent ouverts toute la journée, week-ends et jours fériés compris. De ce fait, le conseiller en séjour effectue des permanences, en horaires décalés, pour toujours assurer l'accueil des visiteurs. En fonction des activités et événements touristiques de sa région, il se déplace également. Soit pour effectuer la promotion de foires, salons ou spectacle historique... soit pour assister à des réunions de travail ou des conférences sur l'activité touristique, par exemple.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

À partir du Smic.

Intégrer le marché du travail

Des places rares

Le tourisme est l'un des secteurs les plus touchés en cas de crise économique, géopolitique ou tout simplement quand les conditions climatiques ne sont pas bonnes. Cependant, il reste l'un des plus dynamiques en termes d'emploi. C'est dans ce contexte que le métier de conseiller en séjour évolue. Mais si les candidats sont nombreux, les places, elles, sont rares...

Un niveau plus élevé

Plus expert et mieux informé grâce à Internet, le public est, du coup, plus exigeant. Les professionnels du tourisme ont donc besoin de candidats ayant suivi une formation bien ciblée, de préférence le BTS tourisme.

Promotion possible

Sérieux, motivation, implication et assiduité sont autant de facteurs qui favorisent l'évolution de carrière en tant que responsable du service d'accueil au sein d'office de tourisme ou d'un syndicat d'initiative, voire en tant que directeur d'office de tourisme, dans les villes touristiques de taille modeste.

Accès au métier

Accès au métier

L'accès au métier se fait avec le BTS tourisme.

Niveau bac + 2

  • BTS tourisme

Exemples de formations

Après BAC

bac + 2

En savoir plus

Témoignages

Sylvie, conseillère en séjours à l'office de tourisme de Troyes (10)

Des compétences multiples

"Au comptoir, je réponds au téléphone, je renseigne les visiteurs sur des demandes très variées : aussi bien des informations sur le patrimoine et les circuits touristiques que sur des adresses précises. Je m'occupe aussi d'approvisionner toutes les documentations locales et nationales susceptibles d'intéresser les touristes. Par exemple, chaque jour, nous éditons une fiche sur les manifestations dans la ville et aux alentours. C'est intéressant de s'adapter à divers publics, y compris les touristes avertis qui recherchent des explications pointues sur des vitraux ou des statues. Les critères de recrutement à l'office de tourisme portaient d'ailleurs sur la connaissance du patrimoine et, bien sûr, la connaissance des langues. Je parle allemand et espagnol. Avant d'intégrer l'office, j'ai travaillé chez un autocariste où j'étais chargée de la gestion des groupes. Puis, par goût pour le patrimoine, j'ai passé l'examen de guide-conférencière, ce qui me permet aussi aujourd'hui d'organiser des visites guidées."

(05/10/2011)

Ressources utiles

www.tourisme.gouv.fr

La Direction du tourisme permet l'accès à de nombreuses informations sur le secteur, les professions réglementées, l'emploi et la formation.

www.tourisme.fr

Portail national des offices de tourisme et des syndicats d'initiative.

www.rn2d.net

Le réseau national des destinations départementales regroupe les comités départementaux du tourisme et les agences de développement et de réservation touristiques.

Publications

Publications Onisep

Les métiers du tourisme et des loisirs
collection Parcours, Onisep
parution 2011

Vient de paraître

Pour
les professionnels