Imprimer
Accueil Secteurs Fiches métier directeur / directrice artistique

< Retour à la page précédente

Fiche métier

directeur / directrice artistique

Le directeur artistique (DA) traduit les messages d'un client par l'image. Avec l'aide de son équipe de création, il invente des logos, élabore des maquettes de journaux, conçoit des emballages... Son objectif majeur : le style et la personnalité.

  • directeur-trice-artistique
  • Niveau minimum d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant : 1480 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Métiers Associés :

    Directeur/trice de création

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Audiovisuel,
    Edition, librairie, bibliothèque,
    Marketing , publicité

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'ai le sens du contact,
    J'aime organiser, gérer,
    J'aimerais informer, communiquer,
    Je rêve d'un métier artistique

Le métier

Nature du travail

Réaliser un " brief " créatif

Qualité de papier, harmonie de couleurs et de photos pour un magazine haut de gamme. Gros titres et colonnes serrées pour des quotidiens d'information. Musique douce et tournage en extérieur pour un spot de pub... Le directeur artistique (DA) conçoit et supervise la création graphique d'un journal, d'une pub, d'un site web, d'une affiche ou encore d'un emballage en fonction des besoins d'un client. Pour cela il le rencontre et réalise un " brief " créatif . Il lui propose plusieurs idées de création, prend en compte ses remarques et tente de le convaincre de la valeur de ses idées.

Élaborer un concept

Dans la presse et l'édition, le DA élabore la charte graphique d'un magazine ou d'une collection : choix des styles de caractères, des couleurs, taille des photos, emplacement du logo... Dans la publicité, on parle de maquette mais aussi de rough (esquisse du projet) ou de story-board (scénario d'un film sous forme de BD). L'objectif est d'imaginer un concept qui proposera la meilleure identité visuelle possible.

Assurer le suivi technique

Dernière étape : le suivi technique du choix éventuel des sous-traitants (photographes, illustrateurs, réalisateurs de films...) jusqu'au contrôle du tournage ou de l'impression.

Compétences requises

Créatif et curieux

Créatif, un directeur artistique (DA) doit faire preuve d'imagination. Curieux et intuitif, il possède un vrai sens de l'esthétique, une sensibilité pour la typographie, la composition, les mots. À l'affût de la moindre nouveauté (expos, vitrines, mode...), il possède une solide culture générale, notamment en matière d'images, de cinéma ou de littérature et s'en inspire pour créer ses identités visuelles. Il se forme également lui-même pour suivre les évolutions technologiques.

Tenace et convaincant

Le DA s'exprime avec aisance. Il possède un vrai sens du dialogue accompagné de diplomatie, indispensable pour convaincre le client. Il lui faut parfois aussi faire preuve de pugnacité pour imposer ses idées. Un sens critique est nécessaire pour avoir du recul sur ses créations, de même qu'une remise en question permanente : il est très fréquent qu'un client demande plusieurs fois au DA de modifier une création.

Autonome et gestionnaire

Autonome, réactif et rigoureux, le DA doit respecter des délais et des budgets parfois très serrés. Pas question de négliger non plus le côté technique du métier pour atteindre les objectifs commerciaux : il doit maîtriser la photographie, la photogravure, la composition, l'imprimerie, la conception et publication assistées par ordinateur (CAO et PAO).

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Un travail d'équipe

Le directeur artistique (DA) travaille avec des journalistes, photographes, informaticiens... Il dirige des graphistes, illustrateurs, webdesigners ou réalisateurs de films. Dans les grandes agences, il est placé sous l'autorité d'un directeur de création et collabore avec le service commercial. Chargé de l'image, le DA forme souvent un tandem avec le concepteur-rédacteur qui se penche sur le texte.

En perpétuelle évolution

Les pinceaux et crayons côtoient désormais les logiciels de PAO (publication assistée par ordinateur) et tablettes graphiques. Les techniques et outils évoluent constamment, de même que les supports de création. Le domaine du web et du multimédia notamment crée de nombreuses opportunités : applications mobiles, tablettes...

Entre polyvalence et spécialisation

Le DA exerce dans des agences de communication, de pub, des studios de création, des maisons d'édition ou encore des sociétés de presse. Dans les grandes structures, les missions sont segmentées tandis que les petites demandent plus de responsabilités et de polyvalence : le DA sera également directeur de création, directeur de clientèle et parfois même graphiste. Des spécialisations sont possibles, même si les petites structures sont plus généralistes : motion design, design éditorial, design produit, webdesign...

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Smic pour un directeur artistique assistant ou junior. Mais évolution rapide des salaires (fixe + commissions éventuelles). Dans le design interactif (design numérique), un DA junior touche en moyenne 2600 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Les gisements d'emploi

D'après une étude sur l'économie du design réalisée en 2010 par l'Agence pour la promotion de la création industrielle, la Cité du Design et l'Institut français de la mode, la profession se concentre à 46 % sur l'Ile-de-France et 25 % sur le Rhône-Alpes. Les besoins émanent surtout des petites et moyennes entreprises (79 %), suivies des grandes entreprises et des collectivités territoriales.

Bouger et se faire connaître

Il est difficile de décrocher un premier emploi : les candidats au poste de directeur artistique (DA) sont nombreux mais les élus le sont beaucoup moins. Les stages et les books (recueils de travaux effectués) sont donc incontournables. Il faut se faire connaître dans le monde du graphisme et sur le web : créer des sites factices, animer des blogs... L'évolution de carrière est ensuite fortement liée à la mobilité professionnelle. Les passages d'agence à agence sont rapides, le réseau de relations et le bouche-à-oreille jouant un rôle important.

De l'assistant au DA senior

Un jeune diplômé débute comme assistant du DA ou graphiste. Après quelques années, il accède à la fonction de DA junior, avec la charge d'un ou de deux projets, puis de DA senior. À la tête d'une équipe, il mène alors plusieurs campagnes de front. Il peut aussi devenir directeur de création ou créer sa propre agence.

Accès au métier

Accès au métier

Il n'existe pas de formation spécifique à ce métier. Cependant, une formation en arts graphiques est indispensable. Les non-titulaires du bac STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) doivent suivre une mise à niveau d'une année avant d'intégrer certains établissements.

Niveau bac + 2

  • BTS  design graphique option communication et médias imprimés ; option communication et médias numériques

Niveau bac + 3

  • Diplôme national d'arts (DNA) option design ;
  • Licences arts plastiques, arts appliqués, art et technologie de l'image...

Niveau bac + 4

  • Diplôme supérieur d'arts appliqués (DSAA) design mention graphisme
  • Diplômes d'école d'art

Niveau bac + 5

  • Diplôme national supérieur d'expression plastique (DNSEP) option communication ;
  • Diplômes d'écoles d'art (Esag Penninghen, ECV...)
  • Masters arts plastiques, arts appliqués, art et technologie de l'image...

En savoir plus

Témoignages

Franck, directeur artistique et graphiste au Perroquet bleu à Rouen

Instaurer une relation de confiance

"Y a-t-il besoin de conseil ? Et le client est-il prêt à accepter un conseil ? C'est ce qu'il faut analyser. Certains clients sont très sûrs d'eux. Ils arrivent avec un cahier des charges, une accroche, des slogans, toute la partie rédactionnelle étant pour eux déjà acquise. Mais il faut parfois revenir sur le sujet, écouter, percevoir les éléments fondamentaux du discours et analyser ces données pour pouvoir les traduire en message. La balle est renvoyée chez le client et le dialogue peut s'installer. Le geste graphique, c'est bien. Mais ce dont on peut être le plus satisfait, c'est d'un travail dans la continuité. Ça sous-entend que le client a compris qu'il y avait un intérêt à suivre nos idées, parce qu'il a vu des traductions concrètes de notre travail : par exemple, après que son logo a été refait, il s'aperçoit qu'il a de bons retours et que ça attire de nouvelles personnes. Son image a donc évolué grâce à cette évolution graphique. Et on peut en être fier !"

(19/04/2017)

Ressources utiles

FICG - Fédération de l'imprimerie et de la communication graphique
68 boulevard Saint-Marcel
75013 Paris 
01 44 08 64 46

www.graphic-jobs.com

Site d'emploi des arts graphiques et internet

www.withdesigners.com

Plateforme de graphistes et designers. Nombreux portraits, conseils et réalisations.

www.aacc.fr

Association des agences conseils en communication

Publications

Publications Onisep

Les métiers du livre
collection Parcours, Onisep
parution 2017

Les métiers du design
collection Parcours, Onisep
parution 2016

Vient de paraître

Pour
les professionnels