dresseur/euse d'animaux

Nager avec un dauphin, mettre la tête dans la gueule d'un lion, faire voler des rapaces au-dessus des spectateurs... Au dresseur d'animaux de s'adapter à chaque espèce pour obtenir ces prouesses.

  • Salaire débutant
    1498€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Mettre la tête dans la gueule d'un lion ne vous effraie pas ? Vous avez peut-être l'âme d'un dompteur de fauves ! Le secret du dressage, c'est la compréhension de l'animal : ce qui lui fait peur, l'intrigue, ou l'excite. Ensuite, il faut le dominer, l'habituer à obéir aux ordres et le récompenser. Dans le milieu du spectacle, le dresseur apprend à l'animal à « jouer » une scène ou à effectuer une performance. Il faut de la patience, car les résultats prennent parfois des années !

La plupart des dresseurs sont spécialisés dans un nombre limité d'espèces, mais tout animal est unique. Au professionnel de s'adapter. Le dresseur doit veiller à la sécurité des personnes. Très observateur, il sait analyser et déceler le moindre trouble chez l'animal, anticiper un problème, et maîtriser rapidement une situation. Son activité ne se limite pas au contact avec les animaux. Il s'occupe de la nourriture et des soins, ainsi que de la propreté des enclos. Ce métier, rare, s'exerce la plupart du temps au zoo, au cirque ou dans l'audiovisuel (cinéma, télé, pub).

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

Aucune formation spécifique. On débute en tant qu'assistant auprès d'un professionnel confirmé, en contact avec les animaux.

* Prix hors frais de port