L'éducateur de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) intervient auprès de mineurs délinquants ou en danger. Qu'il partage leur quotidien ou les rencontre régulièrement, il leur apporte une aide éducative et favorise leur réinsertion sociale.

  • Salaire débutant
    2200€ brut
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Un adolescent condamné pour vol ou victime de violences familiales : l'éducateur de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) aide les mineurs en difficulté à se reconstruire. Travailleur social, il intervient sur décision du juge des enfants. Il a pour mission d'apporter une aide éducative et de favoriser la réinsertion des jeunes âgés de 10 à 18 ans, mis en danger par leur situation familiale ou poursuivis par la justice. Il travaille le plus souvent dans une institution ou un foyer d'hébergement. Il partage alors la vie quotidienne des jeunes, de jour comme de nuit, y compris le week-end. Lorsque ceux-ci sont maintenus dans leur famille, l'éducateur les rencontre régulièrement, avec et sans leurs parents.

Dans tous les cas, l'objectif de ce fonctionnaire de justice est d'accompagner les jeunes vers un projet de vie. Il s'intéresse à leur santé, à leur scolarité et à leur future insertion professionnelle. Il les aide à se construire, en leur fixant des repères et des objectifs. Un métier passionnant mais usant, où il faut savoir conjuguer fermeté et souplesse.

Les formations et les diplômes

Après le bac

3 ans pour préparer un diplôme d'État d'éducateur spécialisé, un diplôme d'État du secteur social, une licence professionnelle dans les secteurs du droit, du social, un diplôme Jeunesse et Sport (BEES 2e degré, Desjeps) ... L'éducateur de la PJJ est recruté sur concours après un bac + 3. Après réussite au concours, il suit en tant qu'éducateur stagiaire une formation rémunérée pendant 18 mois à l'Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) à Roubaix.