enseignant/e de la conduite automobile et de la sécurité routière

L'enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière, communément appelé moniteur d'auto-école, prépare les candidats à l'examen du permis. Il a aussi un rôle de sensibilisation aux règles de prudence. Patience et réflexes lui sont indispensables...

  • Salaire débutant
    1526€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'ai le sens du contact

Mes passions : mes amis, organiser des fêtes, partager mes passions, les sports collectifs, les réseaux sociaux

Mes qualités : à l'aise avec les autres, compassion, confiance en soi, écoute, solidarité, partage

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Pour être enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière (ou moniteur d'auto-école), il faut savoir trouver les mots justes et prodiguer les conseils efficaces qui feront progresser celui qui, après des semaines de leçons de conduite, confond encore la marche arrière et la première, quand ce n'est pas la gauche et la droite. Ce métier exige patience, sociabilité et surtout vigilance.

Assis à côté de l'apprenti conducteur, au volant d'une voiture à doubles pédales, le moniteur d'auto-école est toujours prêt à intervenir. À la moindre faute d'attention, gare à l'accrochage... Il doit également déployer ses talents de pédagogue pour l'enseignement du code de la route.

Le moniteur peut s'installer à son compte comme artisan. Il achète alors un local pour accueillir les clients. Ses journées sont longues : la première leçon peut commencer dès 6 h du matin... et la dernière, se terminer à 22 h ! Les conditions d'exercice sont pénibles dans les grandes villes : embouteillages, impatience des autres conducteurs...

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

Titre professionnel d'enseignant(e) de la conduite et de la sécurité routière (ECSR). Il faut ensuite obtenir une autorisation d'enseigner, délivrée par le préfet.

* Prix hors frais de port