étanchéiste

Des infiltrations d'eau dans les murs, le sol ou le toit, et l'édifice menace de s'écrouler. Pour éviter ce risque, l'étanchéiste (ou étancheur) pose des revêtements d'imperméabilisation. Un métier exigeant physiquement, exercé par des professionnels très recherchés.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'aime bouger

Mes passions : voyager avec mes parents, partir en week-end chez des amis, me promener, découvrir d'autres cultures, améliorer mon anglais, avoir des activités variées

Mes qualités : curiosité, découverte, rencontre, sens du contact, dynamisme, mobilité

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

C'est monsieur ou madame « antifuites » du bâtiment. Pour éviter les infiltrations d'eau dans les murs, les toitures ou les sols, l'étanchéiste réalise et pose des revêtements d'imperméabilisation. Bitume, colles synthétiques, polymères, élastomères : spécialiste des matériaux de l'enveloppe du bâtiment, il intervient en priorité sur les édifices comportant une terrasse (immeuble, parking, ouvrage d'art). C'est là que les risques d'infiltration sont les plus grands. Il effectue aussi des revêtements de sol en asphalte, et peut isoler un réservoir d'eau ou un barrage hydraulique. Des compétences techniques d'autant plus prisées que la profession comporte des risques : le bitume en fusion peut monter jusqu'à 200 °C. Sans parler du danger à travailler en hauteur (façade, toit). L'étanchéiste est employé par des entreprises du bâtiment ou par des sociétés spécialisées dans les travaux d'étanchéité. Avec de l'expérience, il peut devenir chef de chantier ou créer sa propre entreprise.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP étancheur du bâtiment et des travaux publics, éventuellement complété par le BP étanchéité du bâtiment et des travaux publics.

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS enveloppe des bâtiments : conception et réalisation.

* Prix hors frais de port