Imprimer
Accueil Secteurs Fiches métier expert-comptable / experte-comptable

< Retour à la page précédente

Fiche métier

expert-comptable / experte-comptable

L'expert-comptable ne se contente pas d'arrêter des comptes exacts. Il conseille les entreprises et favorise leur développement. Gestion, finance, fiscalité, organisation, informatique... tous les rouages de l'entreprise l'intéressent.

  • Niveau d'accès : bac + 8
  • Salaire débutant : 3100 €
  • Statut(s) : Libéral, Statut salarié
  • Métiers Associés :

    Auditeur/trice légal/e,
    Commissaire aux comptes

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Banque - Assurances - Immobilier

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime jongler avec les chiffres

Le métier

Nature du travail

De l'écriture au bilan

Les prestations de l'expert-comptable varient selon ses clients. Pour des artisans, des commerçants, des médecins, il peut tenir la comptabilité de A à Z ( des écritures comptables au bilan). Pour une PME possédant un service comptable, il vérifie et fiabilise les comptes annuels.

Expert en entreprise

Éclairer le dirigeant sur une stratégie performante, l'alerter sur les points faibles de l'entreprise, optimiser sa fiscalité ou son système de gestion informatisé... L'expert-comptable est le conseiller privilégié du chef d'entreprise. Qu'il s'agisse de mettre en place une comptabilité analytique, d'élaborer des budgets prévisionnels ou de rechercher un financement, il est l'homme de la situation.

Le compte est bon

90 % des experts-comptables sont aussi commissaires aux comptes, mais jamais pour un même client. À partir d'un audit annuel, ils certifient les comptes d'entreprises et garantissent la fiabilité de l'information financière. Les experts-comptables réalisent également des audits ponctuels, lors d'opérations d'acquisition d'entreprises, par exemple.

Compétences requises

Le goût des chiffres

L'expert-comptable aime analyser les données comptables et économiques d'une société. Les chiffres sont son principal outil de travail, même lorsqu'il fait du conseil. Ce médecin de l'entreprise peut ainsi formuler le diagnostic et les recommandations qui s'imposent.

À l'écoute du client

La profession s'oriente de plus en plus vers l'accompagnement d'entreprise et le conseil. Le métier est donc fortement basé sur le contact. Homme ou femme d'écoute, l'expert-comptable sait aussi comment réagir face un client tendu à cause d'un contrôle fiscal. Ou comment casser son image de « contrôleur » lorsqu'il intervient comme comissaire aux comptes.

Animateur d'équipe

Se concentrant sur les problèmes complexes, l'expert-comptable délègue des tâches techniques à ses collaborateurs. Chacun a son portefeuille de clients, l'expert-comptable assurant le pilotage et la coordination des dossiers. Cela crée une ambiance familiale au sein du cabinet.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Libéral en cabinet

En libéral, l'expert-comptable a un rôle de chef d'entreprise, gérant le cabinet et le personnel. Le développement de la clientèle se fait souvent par le bouche-à-oreille. Le plus souvent, le jeune expert-comptable qui souhaite exercer en libéral s'associe à un expert-comptable ou intègre un cabinet de groupe. Il rachète alors une part de la clientèle.

Ne pas compter ses heures

La profession est soumise à des « coups de feu » périodiques. En période d'audit des comptes, les horaires sont extensibles. Très souvent en rendez-vous, l'expert-comptable s'adapte aux disponibilités de ses clients. Ses revenus sont basés sur son temps de travail. Le jeune expert doit apprendre à négocier ses prestations en conséquence.

Cadre en entreprise

Une part importante des diplômés d'expertise comptable occupent des postes d'encadrement en entreprise. Ils sont contrôleurs de gestion, consolideurs, directeurs comptables, directeurs financiers... Du cabinet à l'entreprise et inversement, les passerelles sont courantes.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

En moyenne 3100 euros brut par mois pour un jeune diplômé.

Intégrer le marché du travail

Un avenir radieux

Environ 15 000 experts-comptables exercent en libéral et 10 000 diplômés d'expertise comptable sont en entreprise. Les cabinets sont fortement implantés en Ile-de-France, en Alsace, dans le Nord, le Sud-Est et le Languedoc-Roussillon. La profession se développe régulièrement depuis de nombreuses années. On estime qu'il manque 300 à 400 diplômés d'expertise comptable chaque année.

Faire son trou

Difficile de visser sa plaque en sortant de formation. Une expérience dans un cabinet d'expertise comptable ou dans un grand cabinet d'audit permet d'acquérir une bonne approche de l'entreprise. Il est assez fréquent qu'un diplômé s'associe dans un premier temps à son maître de stage. Après quelques années d'exercice où il acquiert de la maturité, il peut racheter des parts. Créer son propre cabinet exige d'être déjà connu ou de se positionner sur une niche (transmission d'entreprise, fiscalité...).

Accès au métier

Accès au métier

Une filière à la carte

Incollable sur les normes comptables, l'expert-comptable est aussi à l'aise en gestion, droit, fiscalité, informatique de gestion, mathématiques financières. Ce qui explique la longueur du cursus. Tout en sachant que la formation peut se faire en alternance, que l'on peut progresser par étapes. Et que des passerelles permettent d'entrer à différents niveaux.

  • À bac + 3 (niveau licence), le diplôme de comptabilité et gestion (DCG) est le premier niveau de la filière. Il recouvre treize épreuves, mais des dispenses sont accordées aux titulaires de certains diplômes. On peut ensuite accéder à un poste de comptable ou poursuivre ses études.
  • À bac + 5, le diplôme supérieur de comptabilité et gestion (DSCG) comprend 7 épreuves, avec des possibilités de dispenses, notamment pour les titulaires de certains diplômes comme le diplôme national de master comptabilité-contrôle-audit qui offre le plus de dispenses. Le DSCG permet d'évoluer vers des postes de responsable comptable ou de poursuivre vers l'expertise.
  • Un stage professionnel de trois ans précède l'examen conduisant au diplôme d'expertise comptable, diplôme exigé pour l'exercice du métier d'expert-comptable .

En savoir plus

Témoignages

Nathalie, experte-comptable

Accompagner l'entreprise

"Quand je rencontre un client, pour préparer un bilan, j'en profite pour demander au patron comment il envisage son carnet de commandes. Ce métier exige de suivre l'évolution économique. J'ai pour client un concessionnaire automobile. Si j'entends parler de difficultés dans le secteur, je l'appelle pour connaître sa situation. Il faut téléphoner régulièrement et se manifester dès qu'un problème surgit."

(03/01/2007)

Ressources utiles

www.cncc.fr

Compagnie nationale des commissaires aux comptes

www.experts-comptables.fr

Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables

www.e-c-f.fr

Experts-comptables et commissaires aux comptes de France

www.apdcg.net

Association des professeurs des diplômes de comptabilité et de gestion

www.futurexpert.com

Futur expert.com : site présentant le métier d'expert-comptable, le cursus, les chiffres clés et l'actualités de la profession etc.

Publications

Publications Onisep

Gestion, comptabilité et ressources humaines
collection Parcours, Onisep
parution 2013

Vient de paraître

Pour
les professionnels