Accueil > Secteurs > Fiches métier > gardien(ne) de la paix
  • Imprimer

< Retour à la page précédente

Fiche métier

gardien(ne) de la paix

Agent de la police nationale, le gardien de la paix effectue des missions de contrôle et de surveillance. En fonction de son affectation, il intervient dans les commissariats, les rues, sur les routes ou lors de manifestations publiques.

Le métier

Nature du travail

Assurer la sécurité publique

Policier généraliste, le gardien de la paix effectue des patrouilles dans un quartier, garde des bâtiments publics, constate les accidents, régule la circulation... Il peut aussi participer au transfert des détenus. À la préfecture de police de Paris, il peut protéger des personnalités...

Enquêter, arrêter, auditionner

À la police judiciaire (PJ), il assiste le lieutenant de police lors des enquêtes et des missions de recherche et de surveillance. Il participe notamment aux filatures, aux arrestations et aux auditions des personnes interpellées.

Renforcer les services

Affecté dans une compagnie républicaine de sécurité (CRS), le gardien de la paix renforce les services de police locaux lors de manifestations de taille importante. Il intervient encore pour répondre à des besoins de sécurité générale : surveillance des routes, des plages, des sentiers de montagne...

Se spécialiser

Si ses aptitudes particulières sont reconnues, ce policier peut intégrer une unité spécialisée : de motards, de maîtres-chiens, de sauveteurs en montagne, de secouristes routiers... En fonction de ses compétences, il occupe un emploi technique dans la police nationale. Il est alors armurier, ajusteur, dessinateur industriel...

Compétences requises

Droiture et travail en équipe

L'engagement au service de l'État et la droiture morale sont des valeurs importantes pour faire carrière dans la police nationale. Le sens du travail en équipe est également indispensable pour mener à bien toutes les missions.

Courage et diplomatie

Un certain courage et une très bonne condition physique s'imposent au gardien de la paix. Qu'il surveille, contrôle ou procède à des arrestations, il doit faire preuve de sang-froid et de diplomatie. Et posséder de bonnes capacités d'adaptation face à des personnes et des situations toujours différentes.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Diverses affectations

Fonctionnaire du ministère de l'Intérieur, le gardien de la paix est encadré par un commissaire ou un officier de police. Il peut être affecté, selon son rang de classement à la sortie de l'école de police, dans un commissariat, à la police judiciaire (PJ), dans une compagnie républicaine de sécurité, à la police des frontières ou encore à la préfecture de police de Paris.

À l'extérieur et au bureau

Selon le poste qu'il occupe, le gardien de la paix est plus ou moins mobile. Dans la police de proximité, il surveille les rues, à pied, à vélo ou en voiture. Il effectue aussi des tâches administratives... En civil ou en uniforme, toujours armé, il travaille essentiellement en équipe.

Dans un commissariat, il peut être de service le matin, le soir ou le week-end. À la PJ, il suit le rythme des événements, ce qui peut l'obliger à faire des heures supplémentaires...

Une position parfois difficile

Quelle que soit l'affectation, ce métier reste humainement difficile : agressions, infractions, vols, voire meurtres, font partie de l'univers de ce professionnel. En contact permanent avec la population, il est apprécié ou détesté selon les situations, ce qui n'est pas toujours facile à gérer.

Carrière et salaire

Salaire du débutant

Smic.

Intégrer le marché du travail

Le gros bataillon de la police

Sur les quelque 118 000 fonctionnaires actifs que compte la police nationale, on recense environ 105 000 gardiens de la paix, loin devant les officiers et les commissaires. Le recrutement s'effectue par le biais d'un concours ouvert par le ministère de l'Intérieur.

Évolution de carrière

Avec de l'ancienneté, le gardien de la paix peut passer des concours internes pour exercer de nouvelles responsabilités et évoluer vers un rôle d'encadrement. Au bout de 4 ans de service, il peut ainsi devenir brigadier, puis brigadier-major de police. En fonction de l'ancienneté, il pourra aussi prétendre passer l'examen professionnel pour le grade de brigadier ou passer des concours internes pour les différents corps de la police nationale.

Accès au métier

Accès au métier

Pour devenir gardien de la paix, il faut être de nationalité française, bachelier et réussir un concours. La formation initiale (12 mois) est dispensée au sein d'un établissement de formation de la police nationale. Après sa titularisation, le gardien de la paix s'engage à servir l'État pendant 4 ans.

À noter : autre solution pour devenir gardien de la paix... sans diplôme : débuter comme adjoint de sécurité ou cadet de la République. La formation initiale (12 semaines pour les adjoints, 12 mois pour les cadets) s'effectue au sein d'un établissement de formation de la police nationale. À l'issue de cette formation, adjoint de sécurité et cadet de la République peuvent passer le concours de gardien de la paix.

Niveau bac

  • Concours de gardien de la paix.

Exemples de formations

Jusqu’au Bac

bac ou équivalent

Après BAC

bac + 1

En savoir plus

Ressources utiles

Bureau du recrutement de la police nationale
73, rue Paul Diomède BP 144
63 020 Clermont-Ferrand Cedex 2
Numéro info recrutement : 0800 22 08 00 (appel gratuit depuis un poste fixe)

www.lapolicenationalerecrute.fr/

Site d'information pour le recrutement de la police nationale

www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/metiers_et_concours/police_nationale

Site du ministère de l'Intérieur, onglet métiers et concours de la police nationale

Publications

Publications Onisep

Les métiers de la défense et de la sécurité publique
collection Parcours, Onisep
parution 2012

Les métiers de gardien de la paix
collection Zoom, Onisep
parution 2008

Autres métiers susceptibles de vous interesser

Loading recommended items
Recherche libre
Loading

Je recherche

  • Un métier
  • Une formation
    Précisez un mot clé:

    Les champs marqués d'un * sont obligatoires

  • Un établissement

    Les champs marqués d'un * sont obligatoires

    Nous recherchons les établissements correspondant à votre demande. Merci de patienter quelques secondes...
Les services en Ligne
Les stéréotypes liés au genre sont encore très présents. Au travail, à l'école, dans notre vie quotidienne. Ce site aborde la question des choix d’études, des droits, des métiers pour balayer les idées reçues.
L'industrie, c'est l'avenir. L'industrie, c'est la vie. L'industrie, c'est pour moi : placé au cœur de la relation école-entreprise, ce site s'adresse aux collégiens de 4e et de 3e et aux lycéens de 2nde.
Connaître les parcours de formation et les débouchés des sciences économiques et sociales et des sciences et technologies du management et de la gestion. Découvrir des métiers au cœur de l’économie et de la vie de la cité.
Connaître les parcours de formation et la diversité des débouchés littéraires. Notamment les nouvelles possibilités offertes par la banque d'épreuves littéraires (BEL).
Connaître les parcours de formation, les débouchés et l'actualité des sciences et technologies. Découvrir les métiers qui mettent le cap sur l'innovation technologique.
Un nouveau site web pour tout savoir sur les formations professionnelles, l'apprentissage et les métiers du CAP au bac pro. Toutes les poursuites d'études en BTS, DUT...
Un site qui encourage les jeunes de la voie pro à faire leurs études en Europe. Des informations, des conseils pour les élèves, les équipes éducatives, les entreprises…
Choisissez votre région Fermer Carte de France
http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=1&itemid=81183&categorypath=/2/64/60837/80566/