Dans un musée ou lors d'un circuit dans un pays étranger, le guide-conférencier partage ses vastes connaissances avec un groupe de touristes. Il est capable de s'exprimer en plusieurs langues et travaille généralement en indépendant.

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le guide-conférencier a une large culture, notamment en histoire, histoire de l'art, géographie, langues, etc. pour apporter un plus lors de la visite d'un musée, d'un site ou d'une région. Il accompagne les touristes français ou étrangers lors d'une exposition ou une excursion de plusieurs jours et partage avec eux ses connaissances. Le plus souvent indépendant, il peut être mandaté par un office de tourisme, une agence de voyage, un croisiériste, etc. avec qui il entretient des liens étroits. Il travaille surtout le week-end et en été et met régulièrement ses connaissances à jour. Il peut proposer des visites à thème originales : découverte du street art d'une ville, balade en vélo, circuit dans les vignobles... pour booster son activité. Le titre de guide-conférencier est lié à l'obtention de la licence professionnelle, au minimum. La carte professionnelle est également remise aux titulaires d'un master ayant validé 3 UE (unités d'enseignement) spécifiques.

Les formations et les diplômes

Après le bac

3 ans pour préparer la licence professionnelle guide conférencier.

2 ans de plus pour préparer un master tourisme, langue, histoire de l'art, etc. avec validation obligatoire des UE compétences des guides conférenciers ; mise en situation pratique professionnelle ; langue vivante étrangère.

Formation(s) correspondante(s)