illustrateur/trice

Un bon coup de crayon et un style affirmé : tels sont les atouts de l'illustrateur qui met en images un article de presse, un conte pour enfants, un message publicitaire, un site web ou encore un jeu vidéo.

Ce métier me correspond-il ?

Je rêve d'un métier artistique

Mes passions : dessiner ou créer de beaux objets, les logiciels 3D, la BD et le cinéma, les jeux de rôle

Mes qualités : bon coup de crayon, créativité, observation, patience, perfection, sensibilité

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Les belles illustrations des livres pour enfants, la couverture accrocheuse d'un roman fantastique, l'image percutante d'une publicité, la caricature illustrant un article de presse... autant de visuels attrayants réalisés par l'illustrateur. Chargé de traduire un texte en images, il répond aux attentes d'un client. Son objectif : attirer le regard tout en véhiculant un message. Pour cela, il réalise des dessins, des peintures, des collages, etc., qui seront reproduits sur une affiche, une plaquette, un livre, une revue, une pochette de disque ou encore un site Internet. Ses outils sont les crayons, l'aquarelle, le fusain, l'encre de Chine... mais aussi les logiciels de création et de retouche d'images tels Photoshop ou Illustrator. Talentueux, imaginatif, cultivé et curieux, l'illustrateur exerce le plus souvent en indépendant (free-lance). Ses clients sont les maisons d'édition et de presse, les agences de publicité, qu'il démarche afin de trouver des commandes. Mais pas toujours facile de sortir du lot face au trop grand nombre d'illustrateurs sur le marché : être polyvalent au début permet donc d'élargir son champ d'intervention.

Les formations et les diplômes

Après le bac

2 ans d'études pour préparer un BTS design graphique option communication et médias imprimés ou un DMA arts graphiques option illustration ; 3 ans d'études pour préparer le DNA option art ou communication ; 2 ans d'études après un BTS pour préparer le DSAA design mention graphisme ; 5 ans d'études pour le DNSEP option art ou communication (2 ans après un DNA) ; 5 ans pour le diplôme de concepteur-créateur en arts décoratifs (Ensad).

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port