ingénieur/e analogicien/ne

À l'ère du tout numérique, l'électronique analogique reste indispensable dans certains domaines comme les radars. L'ingénieur analogicien, fortement spécialisé, est très recherché. Il intervient quand l'ingénieur en électronique numérique atteint ses limites.

  • Salaire débutant
    2080€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime faire des expériences

Mes passions : la physique-chimie et les SVT (dont les expériences en labo), les jeux scientifiques, mon microscope et ma loupe

Mes qualités : curiosité, inventivité, réactif/ve aux solutions à apporter en cas de problème, méthode, goût pour les énigmes, autonomie, à l'aise avec les matières scientifiques, technophile

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

L'analogicien est un ingénieur en électronique très spécialisé, et donc très recherché. Sa mission : élaborer des circuits intégrés, des cartes ou des équipements (antennes, alimentation, capteurs...) permettant de traiter les signaux analogiques. À partir d'un cahier des charges détaillant les fonctions de chaque élément à concevoir, et les exigences de coût, de qualité et de délais, il élabore des circuits intégrés (antennes, alimentation, capteurs...). Il réalise des schémas préalables et intervient dans la phase de tests avec des outils de mesure (oscilloscope, synthétiseur...) ou des logiciels de simulation. Il travaille en bureau d'études, au sein d'une équipe, ou dans une entreprise spécialisée en conception électronique : fabrication de systèmes de transmission, de puces électroniques... Il est aussi présent dans l'industrie automobile, l'aéronautique, l'industrie de l'armement, le secteur médical...

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

Bac + 5 : diplôme d'ingénieur spécialisé en informatique, électronique... ou master mention électronique, énergie électrique, automatique ; informatique et ingénierie des systèmes complexes ; ingénierie des systèmes complexes...

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port