ingénieur/e environnement et risques industriels

Qui dit industrie chimique dit risques écologiques. L'ingénieur environnement et risques industriels cherche à neutraliser les possibilités d'accident et veille à ce que l'activité d'une usine respecte les normes écologiques en vigueur.

  • Salaire débutant
    2300€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

L'ingénieur environnement et risques industriels cherche à neutraliser les possibilités d'accident (explosion d'usine, par exemple). Il veille également à faire respecter les normes écologiques en vigueur au sein de l'industrie. Surtout dans l'industrie chimique qui implique des risques écologiques. À lui de mesurer l'impact de l'activité humaine sur l'environnement, y compris les nuisances sonores et les risques liés aux installations ou aux procédés de fabrication. Puis il fixe un plan d'action, pouvant se chiffrer à plusieurs millions d'euros ! Son avis est parfois sollicité en amont, pour des agrandissements d'usines ou des nouvelles constructions. En bureau d'études, il recourt à des modélisations d'accidents pour évaluer les dangers. Il va, par exemple, simuler l'incendie d'un stock de matériaux pour mesurer l'impact de la chaleur ou des émissions de fumée. Dans les entreprises chimiques classées à risque (type Seveso), il est aussi responsable du PPRT (plan de prévention des risques technologiques). Ses compétences sont multiples : scientifiques, techniques, en droit et réglementation de l'environnement. Il doit savoir travailler en équipe, être réactif et savoir prendre des décisions.

parution le 12/2016
* Prix hors frais de port
parution le 09/2015
* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

Bac + 5 : master ou diplôme d'ingénieur (généraliste ou spécialisé en chimie, environnement et maîtrise des risques industriels).

Formation(s) correspondante(s)