ingénieur/e qualité moteur

L'ingénieur qualité moteur met au point des moteurs pour chaque appareil roulant ou volant. À lui de garantir la qualité de ces moteurs. De la conception à l'industrialisation, il intervient à tous les stades de leur fabrication.

  • Salaire débutant
    2600€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

L'ingénieur qualité moteur met au point des moteurs pour chaque appareil roulant ou volant. De leur conception à leur industrialisation, ce professionnel intervient à tous les stades de la fabrication. À lui de garantir la qualité de ces moteurs, en animant et coordonnant les actions menées sur eux. Pour cela, il prévient ou traite chaque anomalie. Une fois la phase d'études terminée, un prototype est construit. Des équipes internes d'essais et des organismes de certification le testent au sol, et éventuellement en vol (pour les avions, fusées, hélicoptères...). L'ingénieur qualité moteur analyse ensuite les résultats, et vérifie qu'ils sont conformes aux attentes établies en conception, en termes de performances et de sécurité. Bien évidemment, il doit parfaitement connaître le fonctionnement et les caractéristiques d'un moteur.

Le métier s'exerce surtout au sein des (très) grandes entreprises de construction et de maintenance aéronautique (motoristes, avionneurs, équipementiers, compagnies aériennes...) ou des organismes de recherche spatiale.

parution le 02/2018
* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

De bac + 5 (diplôme d'ingénieur en mécanique, automobile, aéronautique...) à bac + 6 (mastère spécialisé en aéronautique et spatial, propulsion, thermique, mécanique, énergétique, fluidique..).

Formation(s) correspondante(s)