inséminateur/trice

Sélectionner les meilleurs reproducteurs, effectuer les inséminations, s'assurer du succès de l'opération... telle est la tâche de l'inséminateur, technicien spécialiste de la génétique et précieux conseiller de l'éleveur.

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Spécialiste de la reproduction d'un type d'élevage, l'inséminateur conseille l'éleveur et l'aide à planifier, selon les besoins de l'exploitation, les périodes de fécondation et le rythme des naissances.

Le plus souvent employé dans un centre agréé par le ministère chargé de l'Agriculture, l'inséminateur surveille ou effectue lui-même les inséminations. C'est un professionnel recherché.

Possibilités d'évolution professionnelle : chef d'équipe, contrôleur de performances ou ingénieur sélectionneur.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

3 ans pour préparer le bac pro conduite et gestion de l'entreprise agricole, c'est le diplôme de base, qui peut éventuellement être complété par un CS (certificat de spécialisation) en 1 an (conduite de l'élevage laitier ; conduite de l'élevage caprin et commercialisation de produits ; conduite de l'élevage des équidés) ou le Cafti (certificat d'aptitude aux fonctions de technicien d'insémination), requis pour la mise en place de la semence bovine, ovine ou caprine.

Après le bac

2 ans pour obtenir un BTSA (analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole ; productions animales), éventuellement complété par une licence pro (métiers du conseil en élevage parcours viande, lait ou porcin ; métiers du conseil en élevage, production laitière) ou un CS (technicien-conseil en production laitière ; technicien- conseil en production laitière ovine) en 1 an.

* Prix hors frais de port