juge des enfants

Retirer un enfant à sa famille, envoyer un adolescent en prison... Le juge des enfants assume de lourdes responsabilités. Dans cette fonction, écoute et force de caractère sont indispensables.

  • Salaire débutant
    2092€ brut

Ce métier me correspond-il ?

Enquêter, analyser l'information, je veux en faire mon travail

Mes passions : l'actualité, les médias dont Internet, faire partager mes passions aux autres…

Mes qualités : à l'aise pour parler en public, bonne écriture, curiosité, sens du partage, goût pour les rencontres, bon relationnel

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Un enfant maltraité par ses parents, un adolescent qui a volé un scooter... Qu'il s'agisse de protéger ou de condamner les mineurs, c'est au juge des enfants de prendre la décision qui s'impose.

Ce dernier protège les mineurs victimes de mauvais traitements, ceux dont les parents sont trop souvent absents... Il peut les placer provisoirement dans un établissement spécialisé ou, si besoin, dans une famille d'accueil. Président du tribunal pour enfants, il intervient également lorsqu'un mineur a commis une infraction (vol, racket, dégradation...). Il peut alors le mettre en examen, instruire puis juger l'affaire.

Même s'il est seul à décider, le juge des enfants s'appuie toujours sur l'avis de nombreux professionnels avant de prendre sa décision finale : personnels de la protection judiciaire de la jeunesse, assistants de service social, éducateurs, psychologues... En contact avec des mineurs, plus vulnérables que les adultes, le juge des enfants doit posséder de grandes qualités d'écoute et de compréhension.

Les formations et les diplômes

Après le bac

Master 1 ou 2 en droit ou diplôme d'IEP (institut d'études politiques), puis 31 mois à l'ENM (École nationale de la magistrature) à Bordeaux. Accès sur concours à l'ENM avec un bac + 4 au minimum ; préparation possible dans un IEJ (institut d'études judiciaires).

* Prix hors frais de port