maître-chien

Le maître-chien et son berger allemand ou son golden retriever... forment un tandem très efficace pour détecter des explosifs ou de la drogue, intercepter des individus dangereux, retrouver des personnes disparues ou ensevelies sous une avalanche...

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'aime bouger

Mes passions : voyager avec mes parents, partir en week-end chez des amis, me promener, découvrir d'autres cultures, améliorer mon anglais, avoir des activités variées

Mes qualités : curiosité, découverte, rencontre, sens du contact, dynamisme, mobilité

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Un mouvement de la queue, des oreilles ou du museau, le chien est en alerte... et son maître aussi. Une équipe de choc constituée d'abord pour assurer la sécurité civile ou militaire. Qu'il soit gendarme, militaire, douanier ou gardien de la paix, le conducteur de chien incite son animal préalablement dressé à retrouver de la drogue ou des explosifs, en particulier dans les gares, les aéroports et aux postes frontières. L'équipe cynophile peut aussi être amenée à retrouver des personnes égarées ou des victimes d'avalanches : environ 2 500 opérations de secours sont effectuées chaque année en haute montagne.

Employé comme agent de sécurité, le maître-chien assure la surveillance des entreprises, des magasins, des banques, des locaux industriels... notamment la nuit. L'animal joue ici un rôle dissuasif pour les voleurs ou criminels potentiels. Le maître et son compagnon forment un tandem soudé : amitié, dévouement, complicité mais aussi rigueur... sont au coeur de ce métier passion.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

Dans le privé, un CQP  est obligatoire. Conditions : être âgé d'au moins 18 ans et posséder un chien.

L'armée, la Gendarmerie nationale, la Police nationale, les services d'incendie et de secours recrutent et forment leurs maîtres-chiens parmi leurs agents.

* Prix hors frais de port