maroquinier/ère

Sacs, gants, ceintures, portefeuilles… Le maroquinier conçoit et fabrique des articles en cuir. Entre tradition et modernité, il perpétue un savoir-faire ancestral tout en adaptant ses modèles aux évolutions de la mode.

  • Salaire débutant
    1498€ brut
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Spécialiste du cuir, le maroquinier fabrique des objets de la vie courante : sac à main, valise, porte-monnaie, ceinture, etc. Il en définit la forme, choisit le matériau et la couleur, puis réalise le prototype (modèle). Les morceaux de cuir, préalablement préparés, sont coupés à la main ou à l'emporte-pièce. Il faut tenir compte des nuances de qualité du cuir : prévoir le plus beau pour l'extérieur, celui qui a des petits défauts pour l'intérieur. Les pièces sont disposées de manière à avoir le moins de chutes possible. Vient ensuite l'assemblage des morceaux.

Pour que les coutures ne soient pas trop épaisses, le maroquinier affine le cuir sur les bords. Les piqûres sont en général faites à la machine, même si certains ateliers de luxe pratiquent encore le « cousu main ». Enfin, plaquer et glacer le cuir donne à l'article toute sa brillance.

Lorsqu'il est installé comme artisan, le maroquinier intervient de la création du modèle à la finition. Dans l'industrie, il se spécialise : modéliste, coupeur, piqueur-monteur en maroquinerie.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP maroquinerie, éventuellement le CAP sellerie générale ou sellier harnacheur ; 3 ans pour le bac pro métiers du cuir, option maroquinerie ou option sellerie garnissage.

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS métiers de la mode-chaussure et maroquinerie.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port