Allô, le 112 ? Le médecin de secours en montagne embarque à bord de l'hélicoptère aux côtés des sauveteurs. Déposés en montagne par le pilote, les sauveteurs sécurisent le lieu, tandis que le médecin se charge des victimes.

  • Salaire débutant
    4081€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

À la suite d'un appel au 15 ou au 112, l'équipe de secours en montagne embarque à bord de l'hélicoptère. Déposé avec les sauveteurs près des victimes, le médecin de secours en montagne intervient avec sa trousse médicale réduite. Ici, un randonneur est pris d'un malaise cardiaque sur un sentier et risque l'infarctus... Là, un alpiniste s'est fracturé la jambe lors d'une chute : après auscultation, le médecin procède à une anesthésie et immobilise le membre pour déplacer la victime. Dans ces deux cas, il décide de l'évacuation par hélitreuillage.

Médecin urgentiste, ce médecin a une grande expérience du milieu montagnard et des sports de montagne (alpinisme, ski de randonnée...). Participant à des exercices réguliers en secours, il maintient sa condition physique et son niveau technique. Sa qualification spécifique en " médecine d'urgence en montagne " lui permet de s'intégrer à l'équipe héliportée et d'être autonome en terrain dangereux, sur le plan technique et le plan médical.

Le médecin de secours en montagne tient une permanence sur une base héliportée, médicale ou spécialisée. Celle-ci fonctionne 24 heures sur 24, toute l'année ou en saison. Jour, nuit ou week-end, son activité n'est jamais programmée.

Les formations et les diplômes

Après le bac

Diplôme d'État de docteur en médecine : 11 à 12 ans d'études médicales à l'université, suivies d'une formation complémentaire spécifique.