Imprimer
Accueil > Secteurs > Fiches métier > ostéopathe

< Retour à la page précédente

Fiche métier

ostéopathe

L'ostéopathe est un praticien qualifié dans la manipulation des muscles et des articulations osseuses.

  • osteopathe

Le métier

Nature du travail

Les mains pour soigner

L'ostéopathe, par définition, diagnostique et traite, par la main, les zones de blocage et les tensions des tissus du corps, qui peuvent entraîner des troubles fonctionnels. Il soigne les patients à l'aide de gestes techniques et d'un toucher minutieux et précis.

Restaurer un équilibre

L'ostéopathe s'efforce de traiter un maximum de troubles fonctionnels. La colonne vertébrale et les souffrances qu'elle génère représente la première cause de consultation. Les autres pathologies concernent les problèmes respiratoires, digestifs, les migraines chroniques, les douleurs des articulations... Certains gestes comme ceux pratiqués sur les nourrissons et le rachis cervical (cou et nuque) ne peuvent être pratiqués que sur prescription médicale.

Compétences requises

Manuel et technicien

Pour établir un diagnostic ou soigner une maladie, l'ostéopathe dispose d'un seul outil : ses précieuses mains. Sa grande habileté manuelle est complétée par des connaissances approfondies en biologie, en psycho­pathologie, en structure des os, des articulations et des muscles...

À l'écoute de la douleur

L'ostéopathe prend en compte la personne dans sa globalité. C'est pourquoi il effectue un bilan complet. Une douleur exprimée au niveau du dos peut, par exemple, trouver son origine dans le blocage d'une articulation d'une autre partie du corps. Pour ce spécialiste, chaque partie du corps est donc en permanence reliée aux autres, dans un mouvement interactif. Pour corriger un dysfonctionnement, il tient compte de chaque maillon qui relie cette chaîne d'interactions. Par ailleurs, il encourage son client à exprimer sa douleur pour remonter à sa source et l'évacuer. Cette technique exige beaucoup de patience et de compréhension vis-à-vis du patient.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Une pratique variée

L'ostéopathe reçoit en consultation aussi bien des nourrissons ou des enfants, que des adultes, des femmes enceintes, des sportifs ou des seniors. Ses lieux d'intervention se diversifient. Si le cabinet libéral est toujours dominant, les maisons de retraite, les centres de soins, les maternités... s'intéressent aux services de ce professionnel.

En pleine autonomie

Le patient entre en relation avec l'ostéopathe sans prescription médicale. Ce dernier doit donc faire preuve d'autonomie et de responsabilité. Cependant, certains actes, notamment sur les nourrissons, exigent un encadrement médical préalable.

Carrière et salaire

Salaire du débutant

Variable en fonction de l'activité.

Intégrer le marché du travail

Essentiellement en libéral

Plus de 17 000 ostéopathes sont recensés en France dont la majorité sont des ostéopathes exclusifs, c'est-à-dire ni médecins ni masseurs-kinésithérapeutes. La plupart exercent à titre libéral dans un cabinet privé.

Ils peuvent également travailler dans certains clubs sportifs, des maisons de retraite médicalisées, des hôpitaux et des cliniques privées. Les centres de soins, de plus en plus intéressés, privilégient le recrutement de médecins-ostéopathes ou de masseurs-kinésithérapeutes et ostéopathes diplômés.

Des débuts difficiles

Parallèlement au fort développement de l'offre de formation, la profession ne cesse de s'accroître. On estime qu'environ 2 000 diplômés arrivent sur le marché chaque année, ce qui entraîne le doublement du nombre d'ostéopathes en 5 ans. De ce fait, l'installation en libéral des jeunes diplômés est très difficile, et le développement d'une patientèle délicat.

Accès au métier

Accès au métier

Le DO (diplôme d'ostéopathe) est préparé dans des établissements agréés par le ministère de la Santé. La formation (2 660 heures au minimum) s'adresse aux bacheliers sélectionnés sur dossier, tests et entretien. La majorité des écoles ne délivrent leur diplôme qu'après 5 ou 6 années de formation. Le DO ne bénéficie pas d'équivalence avec un grade universitaire.

À noter : des écoles agréées proposent des cursus en alternance (de 3 à 5 ans) aux professionnels de santé (médecins et masseurs-kinésithérapeutes, en particulier). Les médecins et les internes en médecine peuvent préparer un DIU (diplôme interuniversitaire) de médecine manuelle-ostéopathie. La formation (2 ans) est organisée dans une douzaine d'universités.

Niveau bac + 5 ou 6

  • Diplôme d'ostéopathe.

Exemples de formations

Après BAC

bac + 5

En savoir plus

Ressources utiles

Association française d'ostéopathie
http://www.afosteo.org

Registre des ostéopathes de France
http://www.osteopathie.org

Syndicat national des ostéopathes de France
http://www.profession-osteopathe.com

www.devenir-osteopathe.org

Site du Registre des ostéopathes de France destiné notamment aux lycéens souhaitant s'orienter vers ce métier.

Publications

Publications Onisep

Les métiers du paramédical
collection Parcours, Onisep
parution 2014

Autres métiers susceptibles de vous interesser

Loading recommended items

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=1&itemid=81467&categorypath=/2/64/60837/80566/