Imprimer

< Retour à la page précédente

Fiche métier

ostéopathe

Un membre bloqué ? Ce praticien peut vous soulager. L'ostéopathe est qualifié dans la manipulation des muscles et des articulations osseuses. Il pratique exclusivement avec les mains pour traiter certains problèmes mécaniques du corps humain.

  • osteopathe
  • Niveau minimum d'accès : bac + 5
  • Salaire débutant : 1466 €
  • Statut(s) : Libéral, Statut salarié
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Santé - Social - Bien-être

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'ai le sens du contact,
    Je veux être utile aux autres,
    Je veux travailler de mes mains,
    Ma vocation est de soigner

Le métier

Nature du travail

État des lieux du corps

L'ostéopathe diagnostique et traite les zones de blocage et les tensions des tissus du corps, qui peuvent entraîner des troubles fonctionnels. Il soigne les patients à l'aide de gestes techniques et d'un toucher minutieux et précis. Toute séance commence par un questionnaire durant lequel l'ostéopathe interroge le patient, répertorie ses troubles et fait un bilan de ses antécédents (opérations, fractures, chocs, maladies...). Au-delà du symptôme, il s'intéresse à l'histoire du corps, aux traumatismes plus anciens qui seraient passés inaperçus.

Soigner par les mains

Il palpe ensuite le corps, à l'affût de tout signal d'alarme que peuvent percevoir ses mains (chaleur, froid, rigidité, déplacement, douleur), et effectue des poussées, tractions, rotations... afin de corriger le défaut. Ses manipulations sont lentes, jamais violentes.

Des pathologies diverses

La colonne vertébrale et les souffrances qu'elle génère représentent la première cause de consultation. Les autres pathologies concernent les problèmes respiratoires, digestifs, les migraines chroniques, les douleurs des articulations... Certains gestes comme ceux pratiqués sur les nourrissons et sur le rachis cervical (cou et nuque) ne peuvent être réalisés que sur prescription médicale.

Compétences requises

Des connaissances techniques et théoriques

L'ostéopathie se fonde sur des techniques manuelles diversifiées. Des gestes précis du praticien soulagent les douleurs en corrigeant les dysfonctionnements des articulations et des muscles. Il s'applique à immobiliser ou à rectifier certains mouvements. Ses manipulations peuvent viser à rétablir la mobilité de certains organes (pour améliorer la respiration ou le transit intestinal) ou d'une articulation, suite à un accident. Sa grande habileté manuelle est complétée par des connaissances approfondies en biologie, en psycho­pathologie, en structure des os, des articulations et des muscles...

Savoir être à l'écoute

L'ostéopathe doit prendre en compte la personne dans sa globalité. Une douleur exprimée au niveau du dos peut, par exemple, trouver son origine dans le blocage d'une articulation d'une autre partie du corps. Pour ce spécialiste, chaque partie du corps est donc en permanence reliée aux autres, dans un mouvement interactif. Pour corriger un dysfonctionnement, il tient compte de chaque maillon qui relie cette chaîne d'interactions. Par ailleurs, il encourage son client à exprimer sa douleur pour remonter à sa source et l'évacuer. Cette technique exige beaucoup de patience et de compréhension vis-à-vis du patient.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Essentiellement en libéral

On compte plus de 22 000 praticiens (dont 12 000 ostéopathes " exclusifs "). La très grande majorité de ces thérapeutes manuels exerce à titre libéral dans un cabinet privé. Ils peuvent également être salariés et exercer dans certains clubs sportifs, en maison de retraite médicalisée, ou dans des hôpitaux et des cliniques privées. Les centres de soins, de plus en plus intéressés, privilégient le recrutement de médecins-ostéopathes ou de masseurs-kinésithérapeutes et ostéopathes diplômés. Leur emploi du temps s'adapte pour suivre celui des patients. Les nouveaux diplômés commencent le plus souvent par un poste de salarié remplaçant.

Avec les soignants

Lorsqu'il intervient sur prescription médicale, l'ostéopathe tient le médecin prescripteur informé des résultats obtenus. Mais le travail d'équipe ne s'arrête pas là. Qu'il exerce en libéral ou comme salarié du secteur hospitalier, il reste toujours en étroite collaboration avec les soignants. À l'hôpital, en centre de rééducation, il fait ainsi partie d'une équipe interprofessionnelle constituée autour du patient.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Smic pour un jeune qui ouvre son cabinet. Le revenu moyen des ostéopathes s'établit autour de 2200 euros brut par mois.

Source : Ufof (Union fédérale des ostéopathes de France), 2014.

Intégrer le marché du travail

Des débuts difficiles

Depuis 2002, l'ostéopathie est reconnue comme une discipline de santé à part entière. Depuis, le nombre de professionnels n'a cessé de croître. En raison de cette démographie galopante, les débuts d'un jeune ostéopathe diplômé peuvent être difficiles. La répartition des professionnels sur le territoire national est très disparate et certaines zones comme l'ouest et le sud-est de la France sont déjà saturées. Pour s'installer, mieux vaut privilégier une zone plutôt rurale dans le centre, le nord ou l'est de la France. Comme beaucoup de médecins et de kinésithérapeutes, les ostéopathes s'associent souvent à des confrères ou à d'autres professionnels paramédicaux pour partager les frais d'installation.

Une spécialisation pour les professionnels de santé

Certains professionnels de santé peuvent choisir de se spécialiser en ostéopathie. Ainsi, les médecins, sages-femmes, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues ou chiropracteurs peuvent suivre la formation conduisant au diplôme d'ostéopathe, en bénéficiant de dispenses de suivi et de validation d'une partie des unités d'enseignement et de formation. Un ostéopathe peut donc aussi être un médecin ou un kiné de formation, qui a ensuite acquis des savoirs spécifiques.

Accès au métier

Accès au métier

Le DO (diplôme d'ostéopathe) est préparé dans des établissements agréés par le ministère de la Santé. La formation dure cinq années. Elle comprend 3360 heures de formation théorique et 1500 heures de formation pratique clinique encadrée, incluant 150 consultations complètes et validées. Elle s'adresse aux bacheliers sélectionnés sur dossier et entretien. Le DO ne bénéficie pas d'équivalence avec un grade universitaire.

À noter : Des dispenses de suivi et de validation d'une partie des unités d'enseignement et de formation en ostéopathie sont accordés de droit aux personnes titulaires d'un DE de docteur en médecine, de sage-femme, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure podologue ; d'un diplôme de chiropracteur ; ou aux personnes ayant validé une première année scientifique dans le domaine de la biologie ou de la médecine ou le premier cycle d'études médicales.

Niveau bac + 5

  • Diplôme d'ostéopathe.

Exemples de formations

Après BAC

bac + 5

En savoir plus

Ressources utiles

www.devenir-osteopathe.org

Site du Registre des ostéopathes de France destiné notamment aux lycéens souhaitant s'orienter vers ce métier.

www.afosteo.org

Association française d'ostéopathie

Publications

Publications Onisep

Les métiers du paramédical
collection Parcours, Onisep
parution 2014

Vient de paraître

Pour
les professionnels

An Error Occurred: Internal Server Error

Oops! An Error Occurred

The server returned a "500 Internal Server Error".

Something is broken. Please let us know what you were doing when this error occurred. We will fix it as soon as possible. Sorry for any inconvenience caused.