palefrenier/ère

Nourriture, brossage, pansage... Le palefrenier prodigue aux chevaux les soins quotidiens. Mais, s'il les sort à la longe pour les maintenir en forme, il ne les monte que très rarement.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'aime la nature

Mes passions : les balades en VTT ou à cheval, la plongée sous-marine, l'observation des animaux, la protection de l'environnement

Mes qualités : observation, patience, pratique sportive, réactivité, découverte

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le palefrenier n'est pas un métier d'équitation, mais plutôt de soins. Ceux qui croient le contraire seront déçus. Étriller les chevaux, les panser, curer leurs sabots, les soigner, les nourrir, entretenir les selles et les harnais, assurer le nettoyage de l'écurie... autant d'activités qui constituent son quotidien. Si le professionnel est amené à sortir le cheval à la main et à la longe pour le maintenir en forme, il ne le monte que rarement. Le palefrenier est employé dans les centres équestres, les associations de propriétaires, les haras, les écoles de dressage, les fermes équestres, mais aussi par l'armée, dans les haras de la garde républicaine (gendarmerie). C'est un métier de jeunes : les places sont rares et il faut une grande énergie pour gagner sa vie. Mieux vaut aussi être robuste et en très bonne santé, car les journées sont longues et fatigantes.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans d'études pour préparer le CAP agricole palefrenier soigneur.

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port