poissonnier/ère

Le poissonnier vend des poissons ou des coquillages fraîchement pêchés, en respectant scrupuleusement les règles d'hygiène de la chaîne du froid. À la demande du client, il prépare les poissons et ouvre les coquillages.

  • Salaire débutant
    1599€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'ai la bosse du commerce

Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre

Mes qualités : à l'aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Bars, rougets, saumons, coquillages... le poissonnier commercialise les produits frais de la pêche. Ses journées commencent tôt le matin avant l'arrivée des clients. Après avoir recouvert son étal de glace, il y dispose filets, poissons entiers, coquillages et crustacés. Selon l'entreprise où il travaille, il peut être amené à acheter le poisson chez le grossiste (mareyeur), aux halles ou à la criée lorsqu'il se trouve en bord de mer. À la demande du client, il vide, écaille, étête, tranche les poissons, et ouvre les coquillages. Mais il veille surtout à respecter une hygiène parfaite, car le poisson, marchandise particulièrement fragile, nécessite le respect de la chaîne du froid, depuis le lieu de pêche jusqu'au magasin. Il connaît parfaitement les différentes espèces de poissons et donne des conseils aux clients sur la manière de les cuisiner. Parfois également traiteur, il propose alors des plats préparés (terrines, soupes de poisson...). Ce métier nécessite une bonne santé et une grande résistance car il faut non seulement porter les caisses de poissons, mais travailler debout toute la journée, souvent dans le froid et l'humidité.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

CAP de poissonnier ; bac pro de poissonnier, écailler, traiteur

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port