psychomotricien/ne

Avoir le corps et l'esprit en harmonie pour dépasser les difficultés à la suite d'un accident ou d'une maladie, tel est l'objectif du psychomotricien. Il utilise le jeu et d'autres médiations pour rééduquer, notamment les troubles du geste, les problèmes d'orientation dans le temps ou dans l'espace, ou parvenir à mieux réguler ses émotions et s'adapter à son environnement.

  • Salaire débutant
    1500€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Autisme, Alzheimer, troubles d'apprentissage (ou troubles « dys » : dyscalculie, dyslexie, dysphasie, dyspraxie...), polyhandicap, anorexie... font partie des nombreux champs d'intervention du psychomotricien.

Le psychomotricien intervient sur prescription médicale auprès d'enfants, d'adolescents ou d'adultes. Il commence par un bilan (comprenant un entretien, des activités dirigées et des tests) pour observer le fonctionnement de la personne, évaluer ses compétences, ses troubles et analyser les origines probables de ses difficultés. Puis, vient l'étape des soins adaptés consistant en diverses propositions d'exercices et activités : relaxation, expression corporelle, coordination et équilibre, jeux d'orientation, ateliers de concentration et d'organisation de l'activité. Objectif : aider le patient à mieux maîtriser son corps et à réguler ses comportements afin de résoudre, dépasser ou contourner ses difficultés. Le travail du psychomotricien demande un grand sens de l'écoute et de l'adaptation et de la créativité.

Le psychomotricien travaille en tant que salarié dans des centres de consultation ambulatoire, les hôpitaux (services de psychiatrie, gériatrie...), les maisons de retraite ou les crèches. Il peut aussi exercer en cabinet libéral, à temps plein ou partiel.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

3 ans pour obtenir le DE (diplôme d'État) de psychomotricien dans des instituts de formation qui sélectionnent sur concours (une préparation d'un an est souvent nécessaire) ou après la Paces (première année commune aux études de santé).

À noter : les titulaires d'une licence (psychologie, biologie, STAPS...) peuvent intégrer par équivalence la 2e année après examen

* Prix hors frais de port