psychomotricien/ne

Réconcilier le patient avec son corps, tel est l'objectif du psychomotricien. Il utilise le jeu pour rééduquer l'instabilité, les tics nerveux ou les troubles de l'orientation dans le temps ou dans l'espace de ses patients. Un métier sérieux et ludique à la fois.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'ai le sens du contact

Mes passions : mes amis, organiser des fêtes, partager mes passions, les sports collectifs, les réseaux sociaux

Mes qualités : à l'aise avec les autres, compassion, confiance en soi, écoute, solidarité, partage

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Instabilité, troubles de l'orientation dans le temps ou dans l'espace, dysfonctionnements moteurs, maladies psychosomatiques, tics nerveux : tous ces maux relèvent du champ d'action du psychomotricien.

Tout commence par la recherche et l'analyse de l'origine probable des troubles moteurs observés. Des échanges et conversations avec le patient sont indispensables. Une fois ce travail mené, la rééducation proprement dite peut démarrer. Relaxation, expression corporelle, coordination, équilibre, orientation : les exercices proposés par le psychomotricien amènent le patient à maîtriser son corps, à améliorer son comportement ou, mieux encore, à se débarrasser de ses troubles. Un long cheminement qui nécessite de la patience, de l'attention, du dialogue et de la bienveillance.

Salarié des CMPP (centres médico-psycho-pédagogiques), des hôpitaux psychiatriques, des centres de PMI (protection maternelle et infantile), le psychomotricien peut aussi travailler en cabinet libéral, à temps plein ou partiel.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

3 à 4 ans pour obtenir le DE de psychomotricien dans des instituts de formation qui sélectionnent sur concours (une préparation est souvent nécessaire) ou après la PACES (première année commune aux études de santé).

* Prix hors frais de port