rédacteur/trice médical/e

Rédiger un rapport d'étude clinique, une demande d'autorisation, une plaquette d'information... c'est le quotidien du rédacteur médical. Dans l'industrie pharmaceutique, il exerce un métier de communication exigeant un solide bagage scientifique.

  • Salaire débutant
    2500€ brut

Ce métier me correspond-il ?

Enquêter, analyser l'information, je veux en faire mon travail

Mes passions : l'actualité, les médias

Mes qualités : curiosité, esprit de synthèse

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le rédacteur médical exerce un métier de communication au sein de l'industrie pharmaceutique. Disposant d'un solide bagage scientifique, il rédige tous les documents présentant ou accompagnant les essais cliniques réalisés avant la mise sur le marché d'un nouveau médicament : rapports, protocoles, formulaires de consentement, cahiers d'observations, notices... Travaillant en collaboration avec les équipes de développement, il exerce dans une entreprise effectuant les essais pour le compte d'un laboratoire (les CRO, Contract Research Organizations), dans une agence de communication spécialisée dans la santé (elle aussi missionnée par un fabricant de médicaments) ou directement dans l'industrie pharmaceutique (il gère alors les activités de sous-traitance et peut animer une équipe de rédacteurs externes). Communiquer auprès du grand public fait aussi partie de ses attributions : il rédige les plaquettes de lancement, les articles de vulgarisation, les affiches... La plupart des rédacteurs médicaux sont médecins ou pharmaciens. Tous maîtrisent parfaitement l'anglais, langue indispensable dans le domaine.

Les formations et les diplômes

Après le bac

Bac + 5 : master dans le domaine de la santé, principalement en biologie ; diplôme d'ingénieur dans le domaine des sciences du vivant. Bac + 6 : diplôme d'État de docteur en pharmacie. Bac + 8 : doctorat en biologie, immunologie, bactériologie... Bac + 9 et plus : diplôme d'État de docteur en médecine.

bac + 5
bac + 6
bac + 9 et plus
* Prix hors frais de port