sage-femme

Sage-femme signifie "qui a la connaissance, l'expérience de la femme". Le terme "femme" fait référence à la femme enceinte, et non au sexe de la personne qui exerce le métier. On parle donc de femme sage-femme ou d'homme sage-femme, bien que le métier ne soit représenté que par 2.6% d'hommes. Si la naissance est le point d'orgue du métier, il s'agit aussi d'accompagner la femme enceinte tout au long de la grossesse et jusqu'au 7e jour de vie du bébé. Avec des responsabilités de plus en plus importantes. 

  • Salaire débutant
    2024€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Sage-femme signifie « qui a la connaissance, l'expérience de la femme ». Le terme « femme » fait référence à la femme enceinte, et non au sexe de la personne qui exerce le métier. On parle donc de femme sage-femme ou d'homme sage-femme, bien que le métier ne soit représenté que par 2.6 % d'hommes.

Exerçant une profession médicale, la femme sage-femme ou l'homme sage-femme est un/e spécialiste de la femme en bonne santé, qu'il/elle suit de l'adolescence à la ménopause. Son domaine d'intervention s'arrête en cas de diagnostic pathologique : il/elle oriente alors la patiente vers un médecin spécialiste (gynécologue ou obstétricien). Pour aider un enfant à venir au monde, il/elle suit la grossesse, pratique les échographies, établit les diagnostics, prescrit analyses et examens. Son rôle de soutien psychologique auprès des futures mères est essentiel. Aidé/e des technologies de pointe (monitoring, échographies...), il/elle assure 75 % des accouchements, seul/e ou, en cas de problème, sous la houlette d'un gynécologue-obstétricien. Il ou elle est aussi amené/e à travailler avec un chirurgien (en cas de césarienne) et/ou un anesthésiste. Il/elle surveille le déroulement de l'accouchement et agit vite à la moindre difficulté. Dans les jours qui suivent, il/elle accompagne le nouveau-né et la mère, en donnant des conseils sur l'allaitement et l'hygiène du nourrisson.

Les sages-femmes assurent également le suivi gynécologique de la femme (réalisation de frottis, prescription de moyens de contraception, avortement médicamenteux, dépistage de cancers féminins...).

Les conditions de travail (horaires, stress) sont difficiles. Une grande résistance nerveuse et physique est indispensable. La majorité des femmes et des hommes sages-femmes exerce à l'hôpital ou en clinique, mais l'activité libérale se développe de plus en plus.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

5 ans pour préparer le DE de sage-femme : une année de PACES  qui se termine pas un concours (première année commune aux études de santé), puis 4 ans en école de sages-femmes.

A noter : dès 2020, le concours organisé en fin de PACES sera supprimé et devrait être remplacé par des partiels.

* Prix hors frais de port