Accueil > Secteurs > Fiches métier > secrétaire de rédaction

< Retour à la page précédente

Fiche métier

secrétaire de rédaction

Le secrétaire de rédaction (SR) est un journaliste d'un genre un peu particulier. Si le rédacteur produit la matière première, le SR, lui, est chargé de la mettre en scène. Un poste incontournable de la chaîne de fabrication.

Le métier

Nature du travail

Rendre un article lisible

Indispensable à toute rédaction, le SR intervient surtout en bout de chaîne, une fois que l'article est écrit. Sa mission : rendre les articles d'un journal lisibles, compréhensibles, attrayants et leur donner l'importance qu'ils méritent sur la page.

Lire, corriger, « habiller »

Première personne à lire le journal avant sa parution, le SR se pose les mêmes questions que les lecteurs. Garant de la forme et du fond, il veille à la clarté des propos.

Ainsi, il peut remanier un article mal construit ou couper un article trop long. À lui de détecter et de corriger les coquilles (erreurs de composition des mots), les fautes d'orthographe ou de syntaxe.

Enfin, il s'occupe de la titraille (titre, intertitres, chapeau...) et légende les photos.

Participer à la maquette

Le SR participe aussi à la conception de la maquette. À lui de calibrer le texte (en nombre de caractères et d'espaces) et de choisir les polices (types de caractères) et les corps (taille d'un caractère) dans lesquels doivent être composés les textes.

Quand il travaille pour un site web, il vérifie les liens hypertextes et la qualité du temps d'affichage (image, audio, vidéo).

Compétences requises

Incollable en orthographe

Doté d'une solide culture, le SR maîtrise aussi parfaitement l'orthographe et le code typographique (ensemble des règles de mise en forme du texte et des caractères).

Le sens de l'esthétique

À l'ère du tout informatique, le SR doit maîtriser les logiciels de publication assistée par ordinateur (PAO) qui servent à la mise en page et les logiciels de traitement des images. Un certain goût pour l'esthétique et le graphisme est indispensable pour cet exercice.

Sang-froid et diplomatie

Enfin, cette profession exige du sang-froid pour gérer les imprévus et le goût des relations humaines. En tant que bras droit du rédacteur en chef, situé à la jonction de différents services, le SR doit savoir dialoguer avec l'ensemble des intervenants de la chaîne éditoriale et connaître les contraintes de chaque service.

Une bonne dose de diplomatie est souvent nécessaire pour faire accepter aux journalistes rédacteurs une coupe ou une retouche dans un article ou un autre emplacement dans le journal...

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

En bout de chaîne de fabrication

En tant que journaliste en bout de chaîne de fabrication, le SR assume une lourde responsabilité : valider et envoyer les pages montées à l'imprimerie, en respectant impérativement les délais de bouclage.

Il doit réagir rapidement aux évolutions du « chemin de fer » (le tableau qui met à plat toutes les pages d'un journal) ou aux intégrations de publicité, et adapter sa page au vu d'éventuelles modifications de dernière minute.

Horaires élastiques

Les horaires sont fixes, mais parfois décalés. Dans un quotidien du matin, la journée du SR commence en fin de matinée pour se terminer à 22 h, voire plus tard si l'actualité l'exige.

En revanche, dans la presse périodique, la journée est organisée de manière classique.

En équipe ou en solo

L'organisation du travail du SR varie d'une entreprise à l'autre. Il peut assurer seul le secrétariat de rédaction ou bien agir au sein d'un service composé de plusieurs SR.

Dans le premier cas, le travail s'effectue au côté du rédacteur en chef, dans le second, sous la houlette du secrétaire général de rédaction.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

De 1500 à 2700 à euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Des opportunités sur l'internet

Ces dernières années, on a recensé plus de demandes que d'offres de postes. Actuellement, les opportunités se situent dans la presse gratuite et la presse en ligne.

En effet, les sites web aussi ne doivent pas contenir de fautes d'orthographe ni de liens invalides, d'où la nécessité de plus en plus évidente d'employer un SR.

Promotion possible

Après quelques années d'expérience, le SR peut accéder à des responsabilités plus importantes. En fonction de l'organisation de son journal, les postes de la hiérarchie sont différents.

Le premier SR est chargé de l'assemblage et de la mise en valeur des éléments fournis par les services de production, selon les instructions du rédacteur en chef. Il peut aussi assurer la mise en page d'une ou de plusieurs pages (notamment la une) et en contrôler l'exécution.

Le secrétaire général de rédaction manage l'ensemble de l'équipe de SR.

Le rédacteur en chef technique s'occupe également de la confection du journal. Il est responsable de la mise en page, assiste ou supplée le secrétaire général.

Accès au métier

Accès au métier

Aucun diplôme précis ne donne accès au métier de SR, qui est un journaliste. Néanmoins, la convention collective nationale de travail des journalistes préconise d'être titulaire soit d'un diplôme adapté, mieux d'un diplôme préparé dans les écoles reconnues par la profession (CFJ-Paris, Cuej-Strasbourg 3, Celsa-Paris 4, EJC-Marseille, EJT-Toulouse, ESJ-Lille, ICM-Grenoble 3, IFP-Paris, IPJ-Paris, IJBA-Bordeaux, IUT Lannion, IUT Tours).

L'entrée se fait sur concours (très sélectif) et sous condition d'âge, accessibles aux titulaires d'un bac + 2, + 3... même si la majorité des candidats possèdent au mois un bac +5 !

Niveau Bac + 2

  • DUT information communication, option journalisme ;

Niveau Bac + 3

  • Licences pro activités et techniques de communication, spécialités animation et gestion d'une équipe rédactionnelle, spécialité journalisme de la presse hebdomadaire régionale, lettres, culture et nouveaux médias ; activités et techniques de communication, journalisme audiovisuel : production de magazines et de documentaires télévisés ; arts, sciences humaines et sociales, activités et techniques de communication, spécialité journalisme ; sciences et technologies, techniques et activités de l'image et du son, spécialité journaliste rédacteur d'images et de sons...

Niveau Bac + 5

  • Masters pro humanités, mention management interculturel et communication, spécialité journalisme ; sciences économiques et de gestion, mention sciences de l'information et de la communication, spécialité journalisme ; sciences politiques et sociales, mentions journalisme, médias, information, communication spécialité journalisme ; lettres, langues, arts, langage, communication, mention information et communication médiatisées, spécialité journalisme ; lettres et sciences humaines, mention sciences de l'information et de la communication, spécialité journalisme...

En savoir plus

Témoignages

Claire, secrétaire de rédaction

Journaliste à part entière

"À la base, j'ai une formation de journaliste. D'ailleurs, en tant que SR, je suis une journaliste à part entière au sein de la rédaction... Mes journées sont rythmées de la même manière : beaucoup de stress, des délais très courts et le plaisir d'arriver le matin sans savoir sur quoi on va travailler aujourd'hui... Mon rôle ne consiste pas seulement à corriger les fautes d'orthographe (même si dans certains cas c'est plus que nécessaire). Je commande aussi des articles auprès des correspondants locaux et, éventuellement, je leur donne des consignes en fonction de la mise en page que j'ai prévue. Pas moyen de faire le métier de SR sans savoir soi-même rédiger un papier, construire un angle ou ­simplement connaître le quotidien des collègues rédacteurs..."

(10/07/2008)

Ressources utiles

SNJ - Syndicat national des journalistes
http://www.snj.fr

Publications

Publications Onisep

Autres métiers susceptibles de vous interesser

Loading recommended items
Recherche géolocalisée

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=1&itemid=81110&categorypath=/2/64/60837/80566/