Imprimer
Accueil Secteurs Fiches métier syndic de copropriété

< Retour à la page précédente

Fiche métier

syndic de copropriété

Grâce à ses compétences techniques et juridiques, le syndic de copropriété gère les parties communes et les équipements collectifs d'immeubles d'habitation, de bureaux, de locaux commerciaux pour le compte des copropriétaires.

  • Niveau d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant : 1800 €
  • Statut(s) : Indépendant, Statut salarié
  • Synonymes : Gestionnaire de copropriété,
    Principal/e de copropriété,
    Responsable de copropriété
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Banque - Assurances - Immobilier

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'ai le sens du contact,
    J'aime jongler avec les chiffres

Le métier

Nature du travail

Administrer les parties communes d'un ou plusieurs immeubles

Le syndic de copropriété est responsable de la gestion des parties communes d'un immeuble (ascenseurs, halls, cages d'escalier, conduites d'eau communes, chaufferie, toiture, gros oeuvre). Il veille au bon état du bâtiment et à la sécurité des occupants. Il prévoit et programme les travaux de réfection et d'aménagement, fait établir des devis par les entreprises et suit l'avancée des travaux. Il recrute et gère le personnel d'entretien (gardien, employé d'immeuble, etc.). Il sert au mieux les intérêts des copropriétaires.

Assurer la comptabilité

Il tient la comptabilité générale de l'immeuble (contrats d'assurance, règlement des factures, salaire des gardiens). Il établit les budgets, calcule les charges des copropriétaires, en perçoit les provisions. Il archive et conserve tous les documents relatifs à la copropriété.

Faire respecter le règlement

Il fait respecter le règlement de copropriété. Il peut poursuivre en justice les mauvais payeurs, par exemple. Une fois par an au moins, il organise et anime l'assemblée générale des copropriétaires. Il y présente et soumet à leur vote le bilan de l'année écoulée, le budget prévisionnel de l'année à venir, les gros travaux à effectuer, le choix des devis, etc. Puis il exécute les décisions prises.

Compétences requises

Rigoureux et réactif

Un bien dégradé, un problème de sécurité signalé par un copropriétaire, une fuite d'eau, de gaz... le syndic de copropriété doit posséder une grande rigueur et être réactif. Il sait s'organiser.

Diplomate et fin négociateur

Au-delà de sa capacité à informer, conseiller, communiquer, qui demande de bonnes qualités relationnelles, il doit aussi posséder des aptitudes à la négociation, voire à l'arbitrage. Par exemple, lors des réunions de copropriété, en cas de désaccord entre copropriétaires, il doit savoir gérer les conflits, proposer des solutions et obtenir l'adhésion lors des votes. En relation avec de nombreux fournisseurs, il sait négocier les meilleurs tarifs et les délais les plus rapides.

Compétences juridiques et techniques

La complexité et la technicité des problèmes à résoudre exigent de sa part des connaissances juridiques, financières, fiscales, mais également des notions d'urbanisme et une connaissance minimum des métiers du bâtiment, car il est amené à vérifier sur le terrain la bonne marche des travaux. Il possède des compétences en comptabilité et en gestion.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Salarié ou indépendant

Le syndic de copropriété peut être salarié d'un cabinet de syndic ou, avec de l'expérience, diriger son propre cabinet. Il devient alors un chef d'entreprise entouré d'assistants, de comptables et de techniciens chargés de suivre les travaux dans les copropriétés. Dans les deux cas, il est choisi, élu et mandaté par les copropriétaires pour une durée raisonnable de 3 ans renouvelables. Un contrat de mandat est établi entre le syndic et le syndicat des copropriétaires. Il définit la durée de son mandat, les conditions de sa mission et de sa rémunération.

Dans un bureau ou sur le terrain

La gestion administrative et comptable occupe une bonne partie de son temps. Il se déplace aussi régulièrement dans les copropriétés. Ses interlocuteurs sont nombreux et variés : membres du conseil syndical, propriétaires, entreprises de bâtiment et d'entretien, gardiens, services juridiques, administrations locales, etc. De réunion de chantier en assemblée générale, ses horaires sont irréguliers, parfois tardifs.

Une activité réglementée

Pour exercer, le syndic de copropriété (le responsable ou chef d'entreprise) doit être titulaire de la carte professionnelle gestion immobilière, renouvelable tous les 10 ans et délivrée par la préfecture du département où il exerce.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

De 1800 à 2200 euros brut par mois + prime qui correspond au montant du salaire.

Intégrer le marché du travail

Débuter comme assistant

Le syndic de copropriété débute comme gestionnaire de copropriété et assiste le principal de copropriété ou le responsable de copropriété. Puis, avec de l'expérience, il obtient la gestion complète d'un ou plusieurs immeubles. Il peut exercer dans différentes structures : offices publics de logement, cabinets privés de syndic de copropriété ou d'administration de biens, entreprises ayant un patrimoine immobilier, etc. Les emplois se situent aussi bien dans les petits cabinets que dans les grandes sociétés de gestion immobilière.

Diriger sa propre affaire

Après 10 ans d'expérience, le syndic peut être responsable du travail d'une équipe de syndics au sein d'une grosse agence. Il peut aussi reprendre ou créer sa propre agence immobilière. La désignation d'un syndic est obligatoire dans toutes les copropriétés, le recrutement de gestionnaires de syndic de copropriété est donc stable.

Devenir administrateur de biens

Presque tous les syndics de copropriété sont également administrateurs de biens. Ils assurent la gestion locative des immeubles, des surfaces de bureaux ou des lots de copropriété. Très souvent, ils interviennent en parallèle en tant qu'agents immobiliers pour vendre ou louer des logements, des locaux commerciaux ou professionnels.

Accès au métier

Accès au métier

Si la profession reste ouverte à différents profils, il est souhaitable de posséder au moins un diplôme de niveau bac + 2. Des écoles spécialisées proposent aussi des formations pour devenir syndic : l'Institut d'études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l'habitation (ICH), l'Institut national supérieur de l'immobilier (INSIM), l'École supérieure des professions immobilières (ESPI)...

Niveau bac + 2

  • BTS professions immobilières ;

Niveau bac + 3

  • Licences pro droit et science politique activités juridiques, spécialité gestion et droit immobiliers ; sciences humaines et sociales activités juridiques, spécialité management et droit des affaires immobilières ; droit administration management des organisations, spécialités gestionnaire de l'habitat locatif et de l'habitat social ; métier de gestion et d'administration dans l'immobilier...

Niveau bac + 5 et plus

  • Masterpro droit de l'immobilier ;
  • Mastères spécialisés maîtrise d'ouvrage et gestion immobilière ; management du patrimoine et de l'immobilier.

En savoir plus

Témoignages

Vincent, syndic de copropriété, Villers-Cotterêts (02)

Au service des collectivités

"Ingénieur de formation, j'ai décidé à 28 ans de m'orienter vers l'immobilier et de mettre mes compétences au service des collectivités privées. Le métier de syndic de copropriété est passionnant car, en plus de s'exercer dans un milieu attractif (l'immobilier), il demande du relationnel avec les autres (copropriétaires, conseils syndicaux, fournisseurs, employés d'immeubles), des compétences techniques (gestion des travaux), humaines (assemblées générales de copropriété), financières (comptabilité, gestion des fonds communs) et juridiques (application des lois en vigueur). Exercé en province, ce métier autorise une vie de famille épanouie, avec une stabilité professionnelle garantie (on ne peut pas délocaliser les immeubles...)."

(11/12/2015)

Ressources utiles

CEFLU - Centre d'études et de formation du logement et de l'urbanisme
5 rue de Vienne
75008 Paris 
01 45 22 50 10

www.cnab.fr

Confédération nationale des administrateurs de biens

www.fnaim.fr

Fédération nationale de l'immobilier

www.snpi.fr

Syndicat national des professionnels immobiliers

Vient de paraître

Pour
les professionnels