Imprimer
Accueil > Secteurs > Fiches métier > technicien(ne) d'exploitation de l'eau

< Retour à la page précédente

Fiche métier

technicien(ne) d'exploitation de l'eau

Décantation, filtration, désinfection... Le technicien d'exploitation produit de l'eau potable à partir d'une nappe souterraine ou d'une rivière. Il veille au bon fonctionnement des systèmes de production et au traitement des eaux usées ou industrielles.

Le métier

Nature du travail

Pilote de l'usine

Le technicien d'exploitation surveille les différents paramètres de débit et de qualité de l'eau grâce à un tableau électronique mural, tout en commandant à distance, depuis un système de gestion technique centralisée. De là, il va, par exemple, agir sur les pompes pour réguler le débit en fonction du niveau dans les réservoirs, modifier le taux de chlore ou d'ozone pour le traitement de l'eau, ou encore mettre en marche un filtre.

Surveillant général

Plus encore que la quantité, il doit assurer la qualité de l'eau distribuée. À la production, le technicien est donc aux ordres du laboratoire : c'est celui-ci qui dictera le taux de traitement d'après les résultats des analyses ou qui décidera de l'arrêt de l'usine s'il y a, par exemple, une alarme hydrocarbure signalant, au niveau de la prise d'eau, une pollution en rivière.

Chef de la maintenance

En cas d'incident, le technicien d'exploitation cherche, dans l'urgence, à comprendre ce qui se passe, pose un diagnostic et aiguille au plus vite l'équipe de maintenance. Puis il remet l'usine en route. De fait, si le processus de traitement de l'eau est presque entièrement automatisé, le technicien doit être capable de reproduire manuellement chaque séquence du procédé de traitement des eaux.

Compétences requises

Rigueur et réactivité

Chargé de surveiller que tout se passe bien, le technicien doit intervenir rapidement s'il détecte un problème. Rigueur et réactivité sont donc de mise.

Culture technique

Ses connaissances en chimie et en biologie lui permettent d'analyser l'eau. Ses compétences en mécanique, électromécanique et automatisme lui servent à diagnostiquer les pannes et à assurer la maintenance. De bonnes bases en physique l'aident pour utiliser l'instrumentation de mesures... Ce professionnel du traitement de l'eau doit posséder une large culture technique pour avoir l'oeil sur tout.

Disponibilité et sens du contact

Les astreintes de nuit, le week-end et les jours fériés obligent à une grande disponibilité. La gestion d'une équipe et le travail en commun avec la maintenance exigent du technicien des qualités relationnelles certaines.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Traitement et distribution

Le technicien d'exploitation de l'eau peut travailler dans une usine de traitement et distribution de l'eau ou une usine de dépollution des eaux usées. Il peut enfin travailler en bureau d'études ou de recherche, dans une administration ou une agence spécialisée dans l'équipement et l'environnement.

Travail en continu

L'eau étant une ressource disponible à tout instant, son traitement exige également un travail en continu. De jour comme de nuit, la semaine comme le week-end, un technicien doit surveiller les usines de traitement de l'eau. Il est donc fréquemment d'astreinte.

Polyvalent ou spécialisé

Dans une usine de traitement de l'eau, les fonctions exercées par le technicien d'exploitation de l'eau varient en fonction de la taille de l'entreprise. Dans une petite structure, il sera polyvalent, tandis que dans une grande il sera davantage spécialisé en traitement, distribution, dépollution, maintenance des équipements...

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

A partir du Smic.

Intégrer le marché du travail

Les entreprises privées

Un technicien d'exploitation de l'eau peut travailler dans la fonction publique ou dans le privé. Les entreprises privées sont représentées par de grandes compagnies de distribution d'eau (Suez Environnement, Lyonnaise des eaux, Veolia Environnement Générale des eaux...) auxquelles des communes ont délégué le traitement de leurs eaux usées. Certaines grandes usines de fabrication (raffineries, industries agroalimentaires...) doivent épurer elles-mêmes leurs eaux usées et emploient des techniciens spécialisés.

La fonction publique

La fonction publique territoriale représente un quart du marché du travail. Le technicien d'exploitation de l'eau y travaille comme fonctionnaire, pour les collectivités locales (communes ou regroupements de communes). Le recrutement s'effectue alors sur concours, parfois sur contrat à durée déterminée.

Des promotions en vue

Après quelques années à la production, un technicien peut encadrer une équipe de maintenance ou même assumer la responsabilité d'une unité d'exploitation, dans une station d'épuration par exemple.

Accès au métier

Accès au métier

Le BTS est la principale voie d'accès au métier. Même s'il existe une mention complémentaire (MC) métiers de l'eau accessible après le bac, un diplôme de niveau bac + 2 est généralement demandé pour exercer la fonction de technicien d'exploitation de l'eau. Il n'est cependant pas indispensable d'être issu de ces filières spécialisées. Les sociétés d'exploitation ont tendance à diversifier les profils. Vous pouvez ainsi choisir un BTS, un DUT ou une licence professionnelle dans les domaines du contrôle industriel, de l'électrotechnique, de la chimie, de la biologie... Dans tous les cas, la réactualisation fréquente des connaissances est indispensable, ce métier étant en perpétuelle évolution technique.

Niveau bac + 1

  • MC métiers de l'eau

Niveau bac + 2

  • BTS métiers de l'eau
  • BTSA gestion et maîtrise de l'eau spécialité gestion des services d'eau et d'assainissement

Exemples de formations

Après BAC

bac + 2

En savoir plus

Témoignages

Sarah, technicienne d'exploitation de l'eauchez Ondeo IS

Une grande autonomie

"J'ai été engagée par Ondeo IS après ma licence pro en apprentissage. J'y ai effectué deux missions client : une chez Sanofi Aventis pour la production d'eau purifiée liée à la fabrication de médicaments, l'autre sur le site de Climespace qui produit de l'eau glacée pour le réseau de climatisation de Paris. Depuis peu, je travaille sur la station d'épuration France Plastiques Recyclage qui s'occupe du traitement d'effluents industriels. Dans ce travail, la relation client est primordiale : je le consulte chaque jour pour savoir quels effluents vont être rejetés. Je gère ensuite le processus de la station et optimise les réglages. Je vérifie les appareils de mesure en ligne, contrôle le débit des pompes doseuses, prélève des échantillons d'eau que j'analyse en laboratoire. J'envoie ensuite un rapport détaillé au client. C'est un travail très varié, qui me laisse beaucoup d'autonomie. J'aime aussi être à l'extérieur."

(05/10/2011)

Ressources utiles

Astee - Association scientifique et technique pour l'eau et l'environnement
http://www.astee.org

Ademe
http://www.ademe.fr

Office international de l'eau : Centre national de formation aux métiers de l'eau
22 rue Édouard Chamberland
87065 Limoges Cedex
05 55 11 47 70

Office international de l'eau : Centre national de formation aux métiers de l'eau
http://www.oieau.fr/cnfme

www.cieau.com

Centre d'information sur l'eau

agriculture.gouv.fr/Enseignementagricole

Ministère de l'agriculture

metiers-biodiversite.fr

Site dédié aux métiers de la biodiversité (répertoire des métiers et des formations)

Publications

Publications Onisep

Les métiers de l'environnement
collection Parcours, Onisep
parution 2011

Autres métiers susceptibles de vous interesser

Loading recommended items

Vient de paraître