toiletteur/euse d'animaux

Entre ses mains, les chiens et les chats retrouvent fière allure. Coiffeur et esthéticien, le toiletteur se fait aussi vendeur pour proposer des produits de soin, des accessoires ou de l'alimentation pour animaux.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Témoignage

Lire la transcription

Ce métier me correspond-il ?

J'ai la bosse du commerce

Mes passions : tenir un stand dans un vide-grenier, faire du troc avec mes amis, convaincre

Mes qualités : à l'aise avec les chiffres, sens de la répartie, écoute, enthousiasme, négociation, persuasion, sens du contact

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le toiletteur connaît les soins adaptés à chaque race : un caniche ne se toilette pas comme un bichon ni comme un cocker. Lavage, démêlage, coiffage, tonte, épilation : pour embellir les animaux, il faut connaître les standards établis par les clubs de races, mais aussi suivre le goût des clients. Il faut aussi gagner la confiance des animaux, pas toujours dociles, en se montrant ferme et adroit.

À la différence du vétérinaire, le toiletteur ne soigne pas les animaux mais peut vendre des accessoires et des produits alimentaires ou de soins esthétiques.

Salarié d'un salon de toilettage, l'évolution consiste à s'installer à son compte comme artisan. Mais attention : il y a beaucoup plus de candidats que d'opportunités.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer un certificat de toiletteur canin (seule certification reconnue par l'État et préparée dans 9 centres de formation agréés).

* Prix hors frais de port