Imprimer

< Retour à la page précédente

Fiche métier

webdesigner

À la fois artiste et informaticien, le webdesigner est capable de réaliser une interface web ergonomique et un design adapté au contenu d'un site Internet donné.

  • Niveau d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant : 1500 €
  • Statut(s) : Indépendant, Statut salarié
  • Synonymes : Designer d'interfaces web,
    Directeur/trice artistique web
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Communication - Publicité,
    Informatique,
    Presse - Edition - imprimerie

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime organiser, gérer,
    Je rêve d'un métier artistique

Le métier

Nature du travail

Réaliser un site web

Le webdesigner est chargé de concevoir et de réaliser l'identité visuelle d'un site Internet. Il intervient sur la définition du cahier des charges : arborescence, architecture et ergonomie du site, interactivité, élaboration de la charte graphique, scénarisation d'animations...

Il crée ensuite les éléments graphiques nécessaires (illustrations, bannières, animations Flash...) pour mettre en valeur le site et lui donner une identité visuelle.

Capter l'internaute

Le webdesigner doit maîtriser les nombreuses possibilités liées à l'interactivité, dont le rôle est prépondérant dans le multimédia. Il associe des textes et des images en utilisant sa créativité pour capter l'attention des visiteurs. Il réalise des interfaces web en cohérence avec le contenu du site (e-commerce, e-marketing, mini-sites événementiels...) et doit s'adapter à l'évolution des produits multimédias (création de sites pour les téléphones portables, les tablettes tactiles...).

Compétences requises

Créatif et curieux

Une grande sensibilité graphique et visuelle est nécessaire pour exercer ce métier. Innovant et force de proposition, le webdesigner doit faire preuve d'un esprit vif et dynamique. Curieux, il effectue une veille technologique et créative permanente.

Organisé, autonome, diplomate

La rigueur est également indispensable pour exercer ce métier. Capable de gérer des délais de production parfois très courts, le webdesigner doit également être autonome et ouvert à la critique. Doté d'un bon relationnel, il doit allier fermeté et diplomatie dans les relations avec les chefs de projet, développeurs, intégrateurs, infographistes...

Expert en technologies

Le webdesigner maîtrise différents outils graphiques comme Photoshop et Illustrator pour travailler l'image, Flash et Adobe After Effects pour créer des animations. Sa connaissance des langages informatiques (HTML et CSS principalement) lui permet de dialoguer avec les intégrateurs-développeurs ou l'équipe de production. Certains webdesigners réalisent même des sites Internet de A à Z. Le travail d'intégration et de développement est alors facilité par l'utilisation de systèmes de gestion de contenus.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Indépendant ou salarié

Le webdesigner peut travailler dans une agence web spécialisée en communication d'entreprise ou en publicité, dans un studio multimédia ou d'animation Flash, une maison d'édition multimédia en ligne, le service de communication ou de publicité d'une entreprise...

Il peut également exercer en tant que travailleur indépendant, en free-lance. Il intervient alors directement auprès des entreprises ou en tant que sous-traitant pour des agences de communication. Pour se faire connaître, il peut aussi animer un site web afin d'y présenter ses réalisations.

Créativité et compromis

Le webdesigner travaille souvent dans l'urgence. Il bénéficie d'une grande liberté d'initiative et de créativité pour élaborer ses maquettes, qui doivent toutefois être adaptées aux demandes des clients et aux contraintes techniques du site. Il doit donc faire des compromis entre l'artistique et le fonctionnel.

Toujours en équipe

En phase de projet, ce professionnel travaille en étroite collaboration avec le client et le chef de projet, qui valident la charte graphique qu'il élabore. Pendant la phase de réalisation du site, il supervise directement le travail des infographistes et parfois celui des intégrateurs multimédias.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

De 1500 à 2900 euros brut par mois.

Intégrer le marché du travail

Un métier en vogue

Presque tous les secteurs, qu'ils soient publics ou privés, utilisent désormais le multimédia pour communiquer, commercialiser leurs produits, échanger avec leurs partenaires ou les utilisateurs, travailler à distance, suivre leurs clients... La majorité des projets concerne la création d'un site professionnel, la refonte d'un site ou la création d'un site événementiel, toutes choses pour lesquelles le webdesigner est indispensable.

Professionnalisme recherché

Les recruteurs du multimédia sont de plus en plus exigeants. Accessibilité, référencement, contraintes graphiques liées à l'Internet... autant de compétences à posséder avant de postuler. Certains webdesigners proposent aussi leurs services en tant qu'intégrateurs, infographistes, voire développeurs web.

La possibilité d'évoluer

Ce professionnel débute en tant que webdesigner junior. Il peut ensuite évoluer vers un poste de webdesigner senior ou de chef d'édition (en fonction de son expérience et de la taille de l'entreprise). Il peut alors superviser un ensemble de projets. Il peut aussi se spécialiser dans un domaine précis (illustrateur, Flash designer, par exemple).

Accès au métier

Accès au métier

Le webdesigner est généralement titulaire d'un diplôme artistique de niveau bac + 3 à bac + 5, délivré par une école d'art (Les Gobelins, Estienne, EID, ESAG-Penninghem, ENSAAMA, Olivier de Serres, école Émile Cohl, École nationale des arts décoratifs, ENSAD, École nationale supérieure des beaux-arts...) ou une école spécialisée en communication, design et multimédia (Supinfocom-Rubika, Supinfogame-Rubika, ISCPA-Institut des médias, ISCOM-Institut supérieur de communications et publicité, École internationale de design...).

Ce dernier peut, éventuellement, être complété par une formation informatique de base. La situation inverse est également possible : être issu d'une formation technique puis en recevoir une autre, artistique.

Niveau bac + 2

  • BTS design graphique option communication et médias numériques ;
  • DUT métiers du multimédia et de l'Internet (MMI) ;

Niveau bac + 3

Licences audiovisuel et multimédia ; arts du spectacle, cinéma, audiovisuel, multimédia ; arts et technologies...

Ecoles spécialisées : Ecole des métiers du web, écoles d'art

Niveau bac + 4

  • DSAA Design mention graphisme
  • Licence pro activités et techniques de communication spécialisées en création web, services et produits multimédia : création et développement numériques en ligne...

Niveau bac + 5

  • Masterspro arts, sciences de la communication, culture et communication complétés par une formation en informatique : arts et technologies de l'image ; mention métiers de l'information et de la communication, spécialité design d'interface...

En savoir plus

Témoignages

Jean-Baptiste, webdesigner

Un créatif diplomate

"Entre originalité et tendances actuelles, il n'est pas toujours facile de trouver un juste milieu. Mais, quand la création est liée à l'organisation de données, des talents de créateur chez un webdesigner deviennent indispensables pour que chaque projet soit bien démarqué des autres. Le webdesigner doit également faire la part entre les goûts personnels de son client et ses attentes en termes d'appréciation de la part du public visé. Cela peut parfois demander une certaine patience et de la diplomatie ! "

(19/03/2016)
Maeva, webdesigner free-lance à Nice (06)

La journée d'un webdesigner

"Chaque matin, je m'informe sur les évolutions technologiques et les tendances artistiques du Web."

"Mon travail alterne entre le webdesign proprement dit et l'intégration HTML. Durant la journée, je gère souvent plusieurs projets à la fois. Je définis un ordre de priorité qui varie en fonction des délais, de la charge de travail mais aussi de mon inspiration du moment. Je suis en contact régulier avec mes clients pour les informer de l'avancement des projets (téléphone, mail, réunions...). Je travaille régulièrement avec les agences de communication qui sous-traitent la conception graphique et ponctuellement avec de petites entreprises (restaurants, cabinets d'architecte...), qui me connaissent par le bouche-à-oreille mais aussi grâce à mon site Internet."

"En tant qu'auto-entrepreneuse, je dois aussi gérer les aspects administratifs : le soir, je m'occupe des devis."

(19/03/2016)

Ressources utiles

www.apec.fr

Association pour l'emploi des cadres (APEC) : fiches sur les métiers du multimédia

www.ficam.fr

Fédération des industries du cinéma, de l'audiovisuel et du multimédia

www.emploi.afjv.com

Portail de l'emploi de l'industrie multimédia et des jeux vidéos

www.metiers.internet.gouv.fr

Portail des métiers de l'Internet du ministère de l'économie, de l'industrie det du numérique

http://talentsdunumerique.com

Site dédié au monde numérique (Syntec Numérique)

www.withdesigners.com

Plateforme de graphistes et designers. Nombreux portraits, conseils et réalisations.

Publications

Publications Onisep

Les métiers de l'informatique
collection Parcours, Onisep
parution 2014

Les Métiers du graphisme et du design
collection Parcours, Onisep
parution 2013

Vient de paraître

Pour
les professionnels