Les classes pour l'inclusion scolaire (Clis)

Publication : avril 2014
La loi sur la refondation de l’école place l’inclusion au cœur des missions de l’école. Les Clis (classes pour l’inclusion scolaire) accueillent des élèves avec le même type de handicap. Ils peuvent y bénéficier d’un enseignement adapté, mais aussi d’une scolarisation individuelle dans d’autres classes de l’école. Les Clis scolarisent plus du tiers des élèves handicapés en élémentaire.

Une enseignante fait son cours en LSF

À lire aussi

Les Clis, un dispositif d'inclusion au sein de l'école

Chacune de ces classes, dont le projet s’inscrit dans le projet d’école, accueille au sein d’une école ordinaire une douzaine d'élèves handicapés de 6 à 12 ans. Ils bénéficient des cours d'un enseignant spécialisé et partagent des cours et des activités, en inclusion individuelle, avec leurs camarades valides dans d'autres classes.

Un service de soins, le plus souvent un Sessad (service d'éducation spécialisée et de soins à domicile) apporte les soins et rééducations nécessaires à l'élève, dans le cadre de son emploi du temps, en complément de sa scolarisation. Mais si la famille le souhaite, elle peut opter pour des rééducations par des professionnels du paramédical travaillant en libéral.

Une organisation adaptée à chaque handicap

Les Clis 1 accueillent des élèves présentant des troubles des fonctions cognitives ou mentales, des troubles envahissants du développement ou des troubles spécifiques du langage et de la parole. Leurs coordonnées peuvent être communiquées par l'enseignant référent.

Les Clis 2 accueillent des élèves présentant des troubles des fonctions auditives.

Les Clis 3 accueillent des élèves présentant des troubles des fonctions visuelles

Les Clis 4 accueillent des élèves présentant des troubles des fonctions motrices ou de troubles liés à la dyspraxie ou encore un pluri-handicap.

L'orientation en Clis

Les enfants qui sont en Clis doivent être capables d’assumer les contraintes et les exigences de la vie en collectivité et de communiquer avec les autres.

L'orientation en Clis est envisagée au cours de l'élaboration du PPS (projet personnalisé de scolarisation) avec l'enseignant référent, mais c'est la CDAPH (commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) qui décide et notifie l'orientation en Clis, après accord des parents.

Haut de page

Recherche géolocalisée

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=438018&categorypath=/2/337951/337953/434225/