Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (Ulis)

Publication : avril 2014
La loi sur la refondation de l’école place l’inclusion au cœur des missions de l’école. Les dispositifs collectifs de scolarisation pour les élèves handicapés ou malades implantés en établissement secondaire. Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (Ulis) constituent une des modalités de mise en œuvre de l'accessibilité pédagogique pour ces élèves.

Actu Handicap Ulis

À lire aussi

L'Ulis, un dispositif collectif de scolarisation au sein du collège ou du lycée

L'Ulis accueille 10 élèves maximum, présentant le même type de handicap ou de trouble, au sein d'un collège ou d'un lycée ordinaire, technique ou professionnel.

Le jeune scolarisé en Ulis suit les cours dispensés dans la classe de référence correspondant au niveau de scolarité mentionné dans son projet personnalisé de scolarisation (PPS).

Lorsque le besoin s'en fait sentir, l'élève peut suivre un enseignement adapté dispensé en petits groupes par l'enseignant spécialisé coordonnateur du dispositif.

Différentes Ulis selon le type de handicap

Les Ulis scolarisent des élèves présentant des troubles :

  • TFC : troubles des fonctions cognitives ou mentales (dont les troubles spécifiques du langage écrit et de la parole) ;
  • TED : troubles envahissants du développement (dont l'autisme) ;
  • TFM : troubles des fonctions motrices (dont les troubles dyspraxiques)
  • TFA : troubles de la fonction auditive ;
  • TFV : troubles de la fonction visuelle ;
  • TMA : troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladie invalidante).

Favoriser la construction du parcours de l'élève handicapé à chaque niveau de scolarité

A tous les niveaux d'étude, les élèves d'Ulis bénéficient, comme les autres élèves, de tous les dispositifs mis en place pour favoriser l'orientation.

Cette préparation spécifique est détaillée dans un volet dédié à l'orientation dénommé projet personnalisé d'orientation (PPO) intégré au projet personnalisé de scolarisation (PPS).

En lycée, l'équipe pédagogique et le coordonnateur de l'Ulis accompagnent le projet de poursuite d'études et préparent l'élève handicapé à l'entrée dans l'enseignement supérieur. Ils l'aident aussi dans ses démarches de demande d'aménagement des examens.

Ce dispositif peut être organisé sous la forme d'un réseau de lieux de formations : enseignements généraux et professionnels adaptés (EGPA), lycées professionnels (LP), établissements médico-sociaux, centres de formation d'apprentis (CFA), pour permettre un choix plus étendu de formations professionnelles.

La recherche de stages en entreprise se fait en lien avec l'organisme Cap Emploi et les associations d'accompagnement vers l'emploi. Les modalités pratiques sont prévues (transports, aide humaine et matérielle).

Les élèves d'Ulis sortant de LP sans avoir accédé à une qualification reconnue, reçoivent une attestation des compétences professionnelles acquises dans le cadre de la formation préparant à un CAP.

L'orientation en Ulis

L'orientation en Ulis est envisagée au cours de l'élaboration du projet personnalisé de scolarisation (PPS) avec l'enseignant référent mais c'est la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui décide de l'admission.

Témoignage d'un enseignant spécialisé, coordonnateur Ulis en collège

Haut de page

Recherche géolocalisée

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=438023&categorypath=/2/337951/337953/434225/