Cliquez
pour afficher
le menu
Sport : STAPS ou pas ?
Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Mes choix d'études

L’essentiel sur le BPJEPS

publication : 21 décembre 2015
Le BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) est la porte d’entrée d’un ensemble de diplômes 100 % pro. Il se décline dans une vingtaine de disciplines sportives. 8 mots-clés pour tout savoir.

Cliquez sur chaque mot-clé pour tout savoir sur Le BPJEPS !

 

INSCRIPTION : s’informer et se préparer

Aucun diplôme n’est requis pour s’inscrire en BPJEPS, formation reconnue au niveau bac. Un certificat de secourisme est demandé à l’inscription.

Respecter le calendrier d’inscription

Si en général, les candidats sont sélectionnés en juin pour une rentrée en septembre, certaines formations peuvent avoir des calendriers différents. Aussi, il faut se renseigner bien en amont car le dossier d’inscription est à déposer à l’organisme de formation suffisamment à l'avance, surtout s’il y a une demande de financement.

L’entrée en formation s'appuie sur des tests sportifs, des écrits et des oraux, quel que soit le diplôme précédent du candidat. Bien se renseigner auprès des organismes de formation car les sessions de formation sont parfois limitées en effectif et les admissions varient d’un établissement à l’autre, d’un diplôme à l’autre. Par ailleurs, certains proposent des modules de préparation aux épreuves. Consultez la DRJSCS (direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) ou le calendrier national des formations du site ministériel pour connaître les organismes de formation habilités dans votre région, les calendriers des formations et les diplômes préparés.

Une sélection en 3 étapes 

« Tests d’exigences préalables »

Ces tests cherchent à s’assurer que le candidat maîtrise le sport relevant du BP choisi, car la formation requiert un niveau de technique suffisant qui pourra, le cas échéant, être approfondi pendant la formation. Chaque discipline sportive a des prérequis spécifiques.

 

Épreuve écrite

Elle vise à tester le degré de réflexion sur la spécialité du futur stagiaire. Cette épreuve varie d’un BP à l’autre. Cela peut être un court résumé d’un ou de plusieurs textes lus, ou une dissertation sur un sujet en rapport avec la spécialité.

 

Entretien

Il porte essentiellement sur le projet professionnel. Il vise aussi à juger de la motivation et de la maturité du candidat, indispensables pour encadrer des groupes de jeunes et d’adultes.

 

Du sur-mesure

À l’issue de la procédure d’admission, chaque stagiaire signe un parcours individuel de formation qui prend en compte ses éventuelles expériences et qualifications, lui permettant, au cas par cas, un allègement du cursus et des frais de formation.

Dans les baskets de...

ORGANISMES DE FORMATION : partout en France

534 organismes de formation agréés par le ministère en charge des Sports ont été comptabilisés en 2014. Ils sont répartis sur le territoire, avec de grandes disparités selon les régions ou selon la taille des organismes.

Consultez la DRJSCS (direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) pour connaître les organismes habilités, publics et privés, de votre région, ainsi que les diplômes préparés.

Quel que soit le statut de l’établissement, les candidats sélectionnés n’ont pas le statut d’étudiant mais celui de stagiaire de la formation professionnelle. Plus de 80 % des sessions de formation sont proposées par des organismes privés. Du côté des établissements publics, plusieurs structures cohabitent.

 

Les Creps (Centres de ressources, d’expertise et de performance sportives)

Il y en a 13 en France métropolitaine et 2 en outre-mer. Ils accueillent aussi bien les sportifs de haut niveau que tous ceux qui souhaitent se professionnaliser dans le domaine du sport en passant par exemple un BPJEPS.

 

L’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance)

C’est l'école française du sport de haut niveau puisqu’il participe surtout à la politique nationale de développement des activités physiques et sportives, particulièrement dans le domaine du sport de haut niveau. En savoir plus sur leur site.

 

Les Lycées agricoles

Ils sont très peu nombreux à proposer des BPJEPS et sont en général limités à quelques spécialités comme le BPJEPS équitation par exemple, qu’il est parfois possible de coupler avec un bac pro.

 

3 Établissements nationaux recrutent sur toute la France :

Équitation. L’IFCE (Institut français du cheval et de l’équitation) a été créé en 2010 par la fusion de l’ENE (École nationale d’équitation) et des haras nationaux. Il a pour mission de promouvoir l’élevage des équidés et les activités liées au cheval et à l’art équestre. Basé à Saumur, il prépare de nombreuses formations spécifiques.

Sports nautiques. L’ENVSN (École nationale de voile et des sports nautiques) a positionné ses missions autour de l’expertise et du développement dans les domaines du haut niveau, de la recherche, de la formation et de l’innovation. L'école aborde aussi bien la pratique nautique sportive, l’éducation que le tourisme. L’ENVSN propose notamment les BPJEPS surf, kitesurf et voile.

Sports de montagne. L’ENSM (École nationale des sports de montagne) regroupe les 2 sites de l’Ensa (École nationale de ski et d’alpinisme), à Chamonix, et du CNSNMM (Centre national de ski nordique et de moyenne montagne), à Prémanon, dans le Jura. L’ENSM est notamment l’établissement référent pour la formation professionnelle des moniteurs de ski (alpin à Chamonix, nordique à Prémanon), des guides de haute montagne et accompagnateurs en moyenne montagne, des moniteurs de vol libre. Mais d’autres formations professionnelles relatives aux sports de montagne (VTT, course d’orientation, pisteurs secouristes, etc.) sont également proposées, ainsi qu’un accompagnement des sportifs de haut niveau.

PASSERELLES : au cas par cas

Quelle complémentarité avec la licence STAPS ?

Les diplômes professionnels jeunesse et sport sont assez complémentaires de la filière universitaire STAPS. Il n’est pas rare que des étudiants en L1 ou L2 STAPS se réorientent vers la préparation d’un BPJEPS dans la mesure où ils n’ont qu’une partie des matières à repasser. Les dossiers sont étudiés au cas par cas pour bénéficier d’une éventuelle dispense ou d’un allègement de formation.

Quelles équivalences ?

Des accords locaux passés entre Creps et universités permettent par exemple de passer en même temps, en 2 ans à l’université, un DEUST métiers de la forme et un BPJEPS. C’est notamment le cas à Toulouse et à Lyon. À l’UCO d’Angers, les étudiants de L1 en difficulté peuvent s’orienter vers le BPJEPS APT avec la possibilité de revenir dans le parcours STAPS ensuite.

Dans les basket de...

COÛT DE FORMATION : financement, alternance

Diplômes de la formation professionnelle pilotés par le ministère en charge de la Jeunesse et des Sports, les BPJEPS, DEJEPS et DESJEPS ont des modes d’organisation qui diffèrent de la filière universitaire. La formation se déroule en alternance.

Des formations relevant de la formation professionnelle

En fonction des spécialités du BPJEPS, le coût de la formation peut varier entre 3 000 et 10 000 euros environ. Il en est de même que l’établissement visé soit privé (80 % des structures) ou public.

Souvent financé

Si le système de bourses de l’Éducation nationale n’est pas accessible dans ces organismes de formation préparant à cette filière, plusieurs formules permettent de financer les coûts de formation. Les solutions proposées varient en fonction de l’âge du candidat et de son statut : contrat d'apprentissage, contrat de professionnalisation, aides des conseils régionaux, etc. De plus, les diplômes et expériences déjà obtenus peuvent conduire à des allègements de formation, et donc de coût.

Parfois rémunéré

Plus spécifiquement, les moins de 26 ans peuvent bénéficier d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Dans ce cas, les frais de formation sont pris en charge et le stagiaire perçoit une rémunération en pourcentage du Smic. En cas de formation non-éligible aux contrats de professionnalisation ou d'apprentissage, d'autres possibilités peuvent alors exister du côté du conseil régional ou général, des clubs ou des fédérations sportives.

Mot d'ordre : anticiper

Les organismes de formation informent sur toutes les possibilités de financement et accompagnent les candidats dans leurs démarches. N’hésitez pas à consulter leur site. Mais attention, une demande de financement régional, par exemple, nécessite de déposer un dossier avant le passage devant une commission. Il faut donc prévoir de s’en occuper plusieurs mois avant l’entrée en formation.

PROJET PRO : dès ses études

Médiatisée lors de quelques grands événements, la pratique sportive est en régulière augmentation en France. Les éducateurs sportifs, titulaires d’un BPJEPS, s’insèrent facilement, en cohérence avec leur projet professionnel.

Le sport d’abord

Toutes spécialités confondues, 61 % des titulaires d’un BPJEPS sport ont un emploi 1 mois après leur formation, et 80 % 7 mois plus tard. Cependant, toutes les spécialités ne sont pas logées à la même enseigne. Ainsi, la demande en maîtres nageurs est forte pour les diplômés du BPJEPS concerné et les titulaires d’un BPJEPS pluridisciplinaire bénéficient du boom des salles de sport privées notamment. Ceux qui peinent à trouver un emploi dans leur spécialité cumulent plusieurs BPJEPS ou y ajoutent une spécialisation afin d’élargir leurs compétences. C’est le cas par exemple pour l’encadrement des personnes handicapées où la demande est importante.

Se faire apprécier

Pour mettre toutes les chances de son côté, il est nécessaire de tisser un réseau, au moins dans sa spécialité, par l’intermédiaire de son club sportif, même si beaucoup de structures fonctionnent encore uniquement avec des bénévoles. Le bénévolat avant ses études, la recherche d’un lieu de stage ou d’alternance sont d’excellents galops d’essai pour la recherche d’emploi.

 Dans les baskets de...

FILIÈRE COMPLÈTE : enrichir sa pratique, évoluer

Délivré par la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, le BPJEPS est un diplôme professionnel reconnu au niveau bac qui peut être complété par 2 autres diplômes de niveau supérieur. Au cœur de cette filière : l’encadrement sportif mais aussi l’animation culturelle. Tour d’horizon des combinaisons possibles pour les sportifs, au gré de l’évolution de son projet professionnel, l’ensemble de ces formations pouvant aussi se préparer en cours d’emploi.

 

Le BPJEPS : 24 spécialités

En 10 à 18 mois, plus de 17 300 candidats ont commencé cette formation en 2015. Parmi eux, 3 300 étaient apprentis. Un chiffre qui devrait augmenter dans les années à venir au vu de la tendance et du dynamisme actuel.

Pluridisciplinaires. Certaines spécialités, parmi les plus proposées, abordent plusieurs disciplines sportives. C’est le cas des spécialités suivantes : activités de la forme ; activités sports collectifs ; loisirs tous publics ; activités physiques pour tous (APT) ; activités aquatiques et de la natation (AAN).

Un seul sport. D’autres ne ciblent qu’un seul sport : activités équestres, cirque, cyclisme, natation, randonnée, escrime, basket, golf, judo et jujitsu, parachutisme, patinage sur glace, pêche de loisirs, plongée, sport automobile, lutte, volley-ball ou encore vol libre… Le choix est vaste.

 

 

1 BPJEPS + 1 qualification complémentaire

Pour ajouter une corde à leur arc et se donner plus de chances d’emploi, les titulaires du BPJEPS peuvent choisir de compléter leur formation. Une démarche facilitée par le découpage de la formation en UC (unités capitalisables).

Un 2e BPJEPS. L’obtention d’un premier BPJEPS permet d’être dispensé de 2 UC sur 4 lors de la préparation d’un autre BPJEPS. Une démarche intéressante, notamment pour ceux qui encadrent des sports très saisonniers.

Des UCC. Plusieurs qualifications complémentaires peuvent être associées à un BPJEPS, par le biais d’UCC (unités capitalisables complémentaires). L’UCC direction d’un séjour de vacances et d’un accueil de loisirs peut être rattachée à n’importe quel BPJEPS. D’autres UCC sont plus ciblées : ainsi, l’UCC triathlon peut être rattachée à 2 BP du secteur de la natation, à celui du cyclisme et au BP généraliste APT. Enfin, certaines UCC ne se rattachent qu’à un seul BP, comme aviron de mer qui vient uniquement en complément du BPJEPS activités nautiques.

Un CS. Un BPJEPS peut également être complété par l’un des 23 CS (certificats de spécialisation), généralement préparés sur une année. Certains ont une thématique large comme accompagnement à la démarche de développement durable ou animation et maintien de l’autonomie de la personne, et peuvent compléter n’importe quel BP. D’autres sont plus pointus, comme cerf-volant ou croisière qui complètent uniquement le BPJEPS activités nautiques.

Retrouvez tous les CS (certificats de spécialisation) et UCC (unités capitalisables complémentaires).

 

Le DEJEPS : 80 mentions

Le DEJEPS (diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) est un diplôme de niveau bac + 2. Environ 4 000 candidats par an préparent ce diplôme. Il est décliné en 80 mentions de perfectionnement sportif : boxe, VTT, char à voile, tennis, triathlon, escrime, etc. Environ 4 500 diplômes sont délivrés chaque année.

En 12 à 18 mois, la formation mène au métier d’entraîneur sportif  amené, par exemple, à encadrer des athlètes de niveau régional ou à effectuer un travail de coordination dans sa fédération. 

 

Le DESJEPS : diriger une structure

Le DESJEPS (diplôme d’État supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) spécialité performance sportive est un diplôme de niveau bac + 3 qui mène à la direction d’association ou de club sportif, à l’encadrement technique ou financier d’une structure.

En 12 à 18 mois, il se décline dans les mêmes mentions que le DEJEPS. Peu préparé, il concerne moins de 300 diplômés par an.

PROGRAMME : Formation et pratique professionnelle

À partir d’un cadre commun à l’ensemble des BPJEPS, chaque organisme construit sa formation. Les contenus sont élaborés en relation étroite avec les comités régionaux des fédérations sportives, et sont en partie spécifiques à la filière choisie. L’organisme de formation fait l’objet d’une habilitation des services de la DRJSCS qui garantit les modalités d’organisation et les moyens mis en œuvre.

10 à 18 mois

La formation dure de 10 à 18 mois en général, et est toujours organisée avec une alternance de périodes de formation (600 heures de théorie) et presque autant de présence en entreprise (clubs de sports associatifs ou relevant du secteur commercial) pour une mise en pratique. Des allègements de cours peuvent être proposés en fonction des diplômes déjà obtenus par le candidat, ou de son expérience.

50 % cours

Tous les admis maîtrisent leur sport à l’entrée en formation. Les enseignements visent donc principalement les techniques d’encadrement et la gestion d’un groupe, la pédagogie, les règles de sécurité, l’anatomie, la communication, l’informatique, le droit, etc. La partie théorique est beaucoup moins importante et allégée par rapport à une licence STAPS. Elle est traitée en fonction de son application à la spécialité choisie et dans son contexte professionnel.

50 % mise en pratique

Les enseignements s’accompagnent d’une mise en pratique immédiate puisque la formation s’organise en alternance avec une structure sportive. La moitié du temps de formation est passée en entreprise sous la responsabilité d’un tuteur, selon des rythmes très variables (2 jours en centre de formation pour 3 jours chez l’employeur, ou alternance à la semaine). Un fonctionnement qui peut engendrer des déplacements. Pour ceux qui n’ont pu signer un contrat d’apprentissage, l’alternance peut également se faire par un contrat de professionnalisation ou par le biais de stages dans différentes structures, sous la responsabilité d’un tuteur.

VALIDATION : tout au long de l’année

Portés par un projet professionnel motivant, la plupart des stagiaires de BPJEPS vont au bout de leur formation avec succès.

Ce diplôme est délivré sous forme d’UC (unités capitalisables). Chaque spécialité de BPJEPS se compose de 4 UC. Pour obtenir le diplôme, il faut les valider, à son rythme, tout au long de l’année, aussi bien en entreprise qu’en formation.

Formation continue

Avec au moins 3 ans d’expérience professionnelle, il est également possible, via la VAE (validation des acquis de l’expérience), d’obtenir des dispenses plus ou moins importantes de cours et/ou d’épreuves. C’est souvent le cas des sportifs de haut niveau et des joueurs professionnels.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels