Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Parole de pro : ʺOn manque de jeunes en natation !ʺ

Publication : 31 janvier 2018
Véronique Cotteaux, coordinatrice de l'un des 4 BPJEPS consacrés à la natation au Creps Ile-de-France, insiste sur les facilités d’insertion professionnelle et la polyvalence du métier de maître-nageur.

C 10 - Véronique Cottaux

Emploi assuré

"Il y a énormément d’offres d’emploi dans le domaine de la natation. La plupart de nos stagiaires sont recrutés avant la fin de la formation. Pour ne citer que la promo 2016-2017, 70% des stagiaires ont été recrutés avant même d’avoir obtenu leur diplôme, et souvent dans leur structure d’alternance.ʺ

Bon à savoir : En Île-de-France, les employeurs se sont beaucoup diversifiés : collectivités territoriales, piscines privées, spas, centres de vacances ou de remise en forme. Il s’ouvre même régulièrement des agences d’intérim spécialisées dans ce secteur.

Pratique régulière

"Pour s’inscrire en BPJEPS activités aquatiques et de la natation, il faut avoir une pratique régulière de la natation et être titulaire du BNSSA. Nul besoin d’être un champion de natation donc, même s’il faut évidemment être à l’aise dans l’eau. Ensuite, il faut déposer un dossier d’inscription et réussir des tests : une épreuve de 800 mètres nage libre en moins de 16 minutes. Au CREPS Île-de-France par exemple, pour commencer la formation en septembre, il faut déposer le dossier en avril".

Polyvalence conseillée

"Le BPJEPS permet de commencer avec un salaire de 1 300-1 400 euros par mois. Certains titulaires du BP choisissent de travailler en plus le soir ou le week-end, et animent également des cours d’aquagym ou de natation dans des clubs. Aujourd’hui, c’est un métier qui réclame de la polyvalence : polyvalence des activités (surveillance, enseignement, animation d’activités aquagéniques…), polyvalence des publics (personnes handicapées, femmes enceintes, seniors…).ʺ

Bon à savoir : Pour se former au métier de maître-nageur sauveteur, il est aussi possible de passer par l’université pour obtenir l’un des diplômes suivants :

  • Licence STAPS entraînement sportif ;
  • Licence professionnelle STAPS animation, gestion et organisation des activités physiques et sportives ;
  • DEUST animation, gestion des activités physiques et sportives ou culturelles.

Ces diplômes universitaires doivent avoir la spécialité "activités aquatiques" et intégrer l’unité d’enseignement "sauvetage et sécurité en milieu aquatique".

Vient de paraître