Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

21 novembre (15h) : tchat avec un pro du développement durable

Publication : 24 octobre 2012

À la veille de l’ouverture du salon de l’orientation Onisep (22 au 25 novembre) dont la thématique forte sera, cette année, l’éducation à l’environnement et au développement durable, participez à un tchat avec Arnaud Alary, ingénieur hydroécologue. Il évoquera avec vous la variété d'activités de son métier ainsi que ses nombreuses expériences autour de la biodiversité et des bioressources. Participez au tchat le mercredi 21 novembre (15h à 16h).

Arnaud, ingénieur hydroécologue

Arnaud AlIary, ingénieur Hydro-écologue

Gérant d’une entreprise de procédés écologiques de traitement des eaux.

--------------------------------------------------------
Depuis 2009 : Création de l’EURL RECYCL’EAU et enseignement à l’Université de Provence Aix Marseille I
2009 Master 2 Science de l’Environnement Terrestre (SET) Ingénierie de la biodiversité ; parcours Valorisation de la Biodiversité et des Bioressources.
2008 Master 1 Science de l’Environnement Terrestre (SET) Biologie/Ecologie option biotechnologies
2007 Titulaire d’une Licence mention Sciences de l’Univers et de l’Environnement option Ecosystèmes Aquatiques Perturbés.
2006 DEUG Sciences de l’Univers et de l’Environnement
2004 BAC Série S option Sciences de la Vie et de la Terre.
--------------------------------------------------------

Médecin de l’eau par les plantes, Arnaud Alary en connaît toutes les vertus. Il est l’un des premiers ingénieurs hydroécologues de France et s’inscrit dans cette volonté de participer à l’amélioration de la qualité environnementale par les ressources existantes.

SON PARCOURS

« J’étais pourtant très mauvais en mathématiques ! » Ce qui ne l’empêche pas d’obtenir son bac S avec le projet de devenir hydrobiologiste. Inscrit en licence d’écologie des écosystèmes aquatiques perturbés à Marseille, puis en master valorisation de la biodiversité, sa vocation se précise. À seulement 26 ans, il dirige son entreprise, Recycl’eau.

LES ATOUTS

« J’aime mon métier, tout comme la variété des environnements dans lesquels j’interviens. » Phyto-épuration d’une piscine naturelle, station d’épuration pour un village de vacances à l’île Maurice, ou dépollution d’une eau au Burkina Faso… Arnaud utilise toujours les ressources végétales environnantes.

LES CONTRAINTES

« Je dors peu ! Comme tous les jeunes chefs d’entreprise », confie-t-il en souriant. Mais cet inconvénient pèse peu au regard des nombreuses contraintes réglementaires auxquelles il est soumis en France : « À l’étranger, c’est plus simple, alors que j’offre le même projet écologique et rentable. »

SON CONSEIL

Selon Arnaud, « l’envie est le principal moteur de réussite dans tous les domaines ». Et, dans sa spécialité, « la conscience écologique durable est essentielle ».

À lire aussi

Sur le même sujet

Sur le web

Haut de page

Vient de paraître