Les métiers du bâtiment et des travaux publics

publication : 24 mai 2012

Chaque année 107 000 nouveaux entrants intègrent le bâtiment ou les travaux publics. Un secteur vivace qui recrute à différents niveaux dans des métiers variés et permet à chacun d'évoluer au fil de sa carrière.

Les métiers du BTP, collection Parcours

Un secteur porteur

Malgré le contexte économique, le secteur du bâtiment et des travaux publics recrute toujours massivement. Les ouvriers sont majoritaires mais les cadres intermédiaires sont également en augmentation afin de s'adapter aux nouvelles réglementations liées au développement durable et à l'augmentation de la concurrence entre les entreprises.

Des métiers variés

On trouve une quarantaine de métiers différents dans le secteur. Ils permettent d'exercer sur divers types de chantiers : logements, édifices publics, ponts, barrages, routes...

  • Dans le bâtiment, on distingue le gros oeuvre réalisé entre autre par les maçons et conducteurs d'engins, et le second oeuvre qui correspond à toutes les finitions que l'on peut apporter aux constructions : toiture, peinture, revêtement des sols, canalisations, charpentes, chauffage...
  • Les travaux publics comprennent la construction de routes, l'installation d'éclairages publics, l'acheminement de l'eau potable...

A la tête des équipes on trouve des chefs de chantier, des conducteurs de travaux, des commerciaux, des ingénieurs.

Chacun, de l'ouvrier à l'ingénieur, est amené à innover au fil de sa carrière en utilisant des matériaux plus performants ou en s'adaptant à de nouvelles réglementations.

Du CAP au bac +5

Le CAP reste un niveau de qualification très recherché surtout en apprentissage. On trouve également divers diplômes de niveau bac comme les bacs pros ou les brevets professionnels ou des formations à bac + 2 comme le BTS ou le DUT qui peuvent être complétése par une licence pro pour pouvoir accéder aux fonctions d'encadrement intermédiaire. A bac + 5, les écoles d'ingénieurs et certains masters mènent à des fonctions d'encadrement.

L'apprentissage est un atout majeur dans le secteur et permet souvent une embauche à terme. Près de 40% des jeunes en formation dans le bâtiment ou les travaux publics sont en apprentissage.

Diaporama : le béton passe au vert

© Lucie Simonel / Onisep

Le défi du BTP au XXIe siècle ? Réduire l’impact environnemental des matériaux de construction. Et c’est un réel enjeu de développement durable, selon les chercheurs du laboratoire de recherche de l’ESITC Caen, une école d’ingénieurs spécialisée en BTP. A l’occasion d’un Forum Construction, organisé par les étudiants de cette école, le laboratoire nous a ouvert ses portes.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels