• Imprimer

Ingénieurs : diplômés épargnés ?

Publication : 5 novembre 2013

D’après les enquêtes d’insertion de la CGE (Conférence des grandes écoles) et de l’IESF (Ingénieurs et scientifiques de France), les diplômés d’écoles d’ingénieurs affichent leur dynamisme sur le marché du travail. Précisions.

Les Ingénieurs diplômés

Le taux d'emploi des ingénieurs diplômés se maintient.

À lire aussi

Moral au beau fixe

Les ingénieurs ont de quoi garder le sourire : le taux d’emploi des diplômés de la promo 2012 est de 83,5 %, constate l’enquête 2013 de la CGE (lire encadré).

Résultat : 8 jeunes diplômés sur 10 ont trouvé leur poste en moins de 2 mois et la majorité d’entre eux (78 %) a signé un CDI (contrat à durée indéterminée).

Des résultats qui donnent le moral, confirme de son côté la dernière enquête de l’Observatoire de l’IESF (Ingénieurs et scientifiques de France) : seuls 8 % des ingénieurs interrogés déclarent "avoir peur pour leur emploi" (12 % en 2009) et plus de la moitié, "ne pas avoir ressenti l’effet de la crise à titre personnel".

De façon surprenante, la "génération Y" n’a que peu utilisé les réseaux sociaux (LinkedIn, Viadeo, Facebook) dans leur recherche d’emploi (moins de 1 %), pointe encore l’IESF, mais a privilégié les bonnes vieilles recettes : stages et apprentissage (35 %), sites Internet spécialisés.

Revenus stables

Selon la CGE, les bureaux d’études sont les premiers employeurs des ingénieurs (près de 17 %), suivis par l’industrie des transports et l’énergie. De son côté, la part des diplômés dans les TIC (technologies de l’information et de la communication) chute fortement.

L’insertion (et, du coup, les salaires) dépend fortement de la spécialité et de la cote de l’école. La CGE a pour principe de ne pas faire de distinction entre ses écoles membres : la rémunération des ingénieurs est tout à fait stable, avec un salaire moyen débutant de 33 985 euros brut annuels hors primes pour les jeunes diplômés de 2011.

Des salaires qui grimpent ensuite significativement : le salaire moyen de l’ensemble des ingénieurs atteint les 67 550 euros en 2012, note de son côté l’IESF.

L’association analyse aussi les différences de parcours selon l’origine des diplômés. De quoi noter que les diplômés des écoles les plus cotées (Polytechnique, Ensta ParisTech, Telecom ParisTech, Centrale Paris, Ponts ParisTech, Supélec, Mines ParisTech) travaillent davantage dans les services et le conseil que les ingénieurs issus des autres écoles. Avec, du coup, des revenus à la sortie bien supérieurs.

Ingénieur et manager

Les ingénieurs français débutants restent un peu moins payés que leurs homologues des écoles de management de la CGE, qui affichent 34 261 euros brut annuels hors primes, mais qui ont le plus souvent eu à investir dans des frais de scolarité bien plus importants.

Alors que jusque dans les années 90 les meilleurs postes étaient trustés par des ingénieurs, les places dans les directions générales sont aujourd’hui davantage occupées par des diplômés d’écoles de management. Mais l’heure est à la double compétence ingénieur-manager.

D’après l’IESF, 11 % des ingénieurs ont ainsi un diplôme de management, gestion ou administration en plus de leur diplôme d’ingénieur.

Les enquêtes d'insertion

La CGE. La Conférence des grandes écoles est une association qui regroupe notamment 157 écoles d’ingénieurs toutes reconnues par l’État, délivrant un diplôme national sanctionnant au moins 5 années d'études après le baccalauréat et conférant le grade de master.

La 21e enquête d’insertion porte sur les jeunes diplômés de la promotion 2012 issus de 137 écoles. Consulter l’enquête 2013

L’IESF. Organisés en fédération, les Ingénieurs et scientifiques de France regroupent notamment 122 associations d’anciens élèves d’écoles d’ingénieurs.

La 24e enquête socioprofessionnelle sur la situation des ingénieurs en activité a été réalisée en 2012 par l’Observatoire des ingénieurs et scientifiques de France auprès de 46 600 ingénieurs de moins de 65 ans issus de 120 écoles. En savoir plus sur l’enquête.

Les publications de l'Onisep

Dossiers école d'ingénieurs (vignette 2013)

 Les écoles d'ingénieurs, collection Dossiers

 Parution : novembre 2013

Haut de page

Recherche libre
Loading

Je recherche

  • Un métier
  • Une formation
    Précisez un mot clé:

    Les champs marqués d'un * sont obligatoires

  • Un établissement

    Les champs marqués d'un * sont obligatoires

    Nous recherchons les établissements correspondant à votre demande. Merci de patienter quelques secondes...
Les services en Ligne
Les stéréotypes liés au genre sont encore très présents. Au travail, à l'école, dans notre vie quotidienne. Ce site aborde la question des choix d’études, des droits, des métiers pour balayer les idées reçues.
L'industrie, c'est l'avenir. L'industrie, c'est la vie. L'industrie, c'est pour moi : placé au cœur de la relation école-entreprise, ce site s'adresse aux collégiens de 4e et de 3e et aux lycéens de 2nde.
Connaître les parcours de formation et les débouchés des sciences économiques et sociales et des sciences et technologies du management et de la gestion. Découvrir des métiers au cœur de l’économie et de la vie de la cité.
Connaître les parcours de formation et la diversité des débouchés littéraires. Notamment les nouvelles possibilités offertes par la banque d'épreuves littéraires (BEL).
Connaître les parcours de formation, les débouchés et l'actualité des sciences et technologies. Découvrir les métiers qui mettent le cap sur l'innovation technologique.
Un nouveau site web pour tout savoir sur les formations professionnelles, l'apprentissage et les métiers du CAP au bac pro. Toutes les poursuites d'études en BTS, DUT...
Un site qui encourage les jeunes de la voie pro à faire leurs études en Europe. Des informations, des conseils pour les élèves, les équipes éducatives, les entreprises…
Choisissez votre région Fermer Carte de France
http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=611743&categorypath=/2/338865/453856/630850/604724/