Imprimer

La PACES : les résultats de fin d’année

Publication : 3 juillet 2012

En février, au sortir du 1er semestre, 4 étudiants de Paris 6 nous parlaient de la PACES (première année commune aux études de santé). Le 21 juin, les résultats définitifs ont été publiés. Passage en 2e année, redoublement ou réorientation ? Nous leur avons posé la question.

Paces (2)

PACES (première année commune aux études de santé)

À lire aussi

La loi du classement

Un mois après le concours de 2nd semestre, les résultats sont tombés. Bonne nouvelle pour Adil Soualy et Camille Brandolin, doublants, ainsi que pour Julia Sharifi et Raphaëlle Auger, primantes : tous sont classés en rang utile pour accéder à la 2e année de médecine. Exceptionnel puisqu’ils n’étaient que 330 environ sur 2220 à décrocher leur année, à Paris 6.

Soulagement…

Ce semestre a été éprouvant. "Long, avec beaucoup de par coeur", précise Raphaëlle. Il a fallu trouver le bon rythme. "Je me suis accordé plus de pauses car j’avais fini épuisée au 1er semestre. Ca m’a profité", continue-t-elle. Adil a dû s’adapter : "Cette année, nous avons eu 1 mois pour réviser. Avant la réforme, c’était 2 mois."

Pour tous, le concours a été stressant. "C’était difficile, je devais être meilleure que les autres pour remonter dans le classement car j’avais eu de mauvaises notes au 1er concours", avoue Camille.

Nos étudiants sont unanimement "soulagés". "Je dors mieux, vu que je peux faire des grasses matinées", avoue Raphaëlle. Adil se sent "serein ! On est sur les rails maintenant".

Et les vacances ?

Au début, tout ce temps libre, ça leur fait drôle, surtout qu’ils attendaient leurs résultats. "Pendant 1 an, on s’est levés tous les matins en sachant de quoi serait faite la journée : révision, travail, exercices. Après les 15 et 16 mai, j’étais un peu perdue, ça fait un vide. Mais on trouve très vite des choses à faire", note Raphaëlle. "C’est un peu irréel", confirme Camille. Adil a trouvé la parade pour éviter le grand écart : "J'ai un job à mi-temps, histoire de ne pas trop m'ennuyer." Même laborieux, l’été sera doux. "Je vais travailler pour gagner un peu d’argent. Quoi que je fasse, ce sera toujours plus reposant que la PACES", s’exclame Raphaëlle. Pour Julia, la rupture est totale. "Je vais voyager et ne rien faire."

La 2e année n’est pas si loin

Le stage infirmier, début septembre, est une perspective motivante, loin des bancs de la fac. "Ca va nous permettre de voir autre chose que des polycopiés", s’amuse Raphaëlle. Le passage en 2e année est aussi la promesse d’un programme provisoirement moins chargé. La pression se relâche un peu. "Je vais reprendre le piano et apprendre à conduire", se réjouit Julia. Mêmes projets pour Raphaëlle : "J’espère voir plus mes amis et passer ma ceinture noire, en judo." "Je vais penser à autre chose qu’à la médecine : lire, aller au cinéma…", résume Camille. Une occasion de s’impliquer autrement dans ses études. "Je m’investirai dans le tutorat. Cette association d’aide des élèves de 2e année pour les étudiants de PACES m’a beaucoup aidée et je veux prendre la relève", projette Julia.

Les publications de l'Onisep

Les métiers du médical

Les métiers du médical, collection Parcours

Ce numéro invite le lecteur à découvrir les spécificités de chacun des métiers par catégories avec des fiches métiers et des témoignages de professionnels. Il fait également le point sur les différents cursus et la PACES, et sur les débouchés. On y trouve également un guide pratique et des conseils pour débuter.

Parution : septembre 2011

Haut de page

Vient de paraître

Contacter
un conseiller en ligne

http://www.onisep.fr/ezrecommendation/request?productid=news&eventtype=consume&itemtypeid=2&itemid=611951&categorypath=/2/338865/453856/630850/604724/