La nouvelle spécialité ISN (informatique et sciences du numérique) : témoignages

publication : 18 décembre 2012

Depuis la rentrée de septembre 2012, les élèves de terminale S peuvent choisir la spécialité ISN (informatique et sciences du numérique). Retour sur les premiers mois de cette spécialité avec Véronique Royer, professeure de mathématiques et d’ISN au lycée Jacques Monod de Clamart (92), et Clémence Auclair, l’une de ses élèves.

ISN_Schéma

Comment se déroule une séance ?

Véronique Royer – Cet enseignement de 2 heures par semaine repose sur une pédagogie par projets. Après une courte partie magistrale, les élèves passent à la pratique, chacun sur un poste informatique. Je leur donne une consigne générale et une liste de tâches plus ou moins détaillée. En ce moment, nous travaillons sur la représentation des images numériques. J’ai demandé aux élèves de partir de l’image d’une boule de Noël dorée sur fond blanc et d’ajouter un cadre et une couleur au fond. Cela implique de comprendre comment est représenté un pixel et de savoir modifier sa valeur. Chaque TP introduit des compétences en programmation de plus en plus évoluées.

Clémence Auclair – Le cours commence par une partie théorique de 30 à 45 minutes, où l’on apprend ce qu’est une fonction, une variable, les structures des langages de programmation... Les travaux pratiques consistent en un programme à compléter ou à créer entièrement à partir d’une page blanche, en écrivant ligne par ligne les fonctions. Souvent, Madame Royer nous donne un objectif, et c’est à nous de trouver les moyens d’y arriver. Elle passe dans les rangs pour aider ceux qui rencontrent des difficultés. Quand on n’y arrive pas, on s’entraide. C’est presque un travail de groupe, même si on est chacun derrière notre ordinateur.

Quelles sont les motivations des élèves qui ont choisi cette spécialité ?

Véronique Royer – C’est l’envie de découvrir l’informatique qui guide la plupart vers la spécialité ISN. Sur les 17 élèves du groupe, 3 ou 4 ont déposé un dossier dans des écoles d’informatique. Quelques-uns ont déjà des bases de programmation, ou utilisent des logiciels d’image 3D, mais ils sont très minoritaires. Il n’y a pas de prérequis pour entrer en ISN. Ce qu’il faut, c’est de la rigueur et une pensée structurée pour décomposer un problème en sous-problèmes.

Clémence Auclair – Je passe beaucoup de temps sur mon ordinateur et j’avais envie de comprendre comment marchaient les applications et logiciels que j’utilise. Je sais désormais comment mon téléphone portable fait pour me proposer une liste de mots quand je tape seulement les premières lettres... De plus, je trouve l’évaluation au bac rassurante. Elle repose sur la soutenance d’un projet que l’on réalisera la 2e partie de l’année, par groupe de 2 ou 3, et on sera évalué par notre professeure. On n’aura donc pas de révisions en plus pour la spécialité.

Qu’apporte l’enseignement ISN aux élèves ?

Véronique Royer – Certains élèves qui connaissent des difficultés dans les matières scientifiques se révèlent doués en ISN, en faisant preuve de beaucoup d’autonomie et de débrouillardise, des qualités essentielles en informatique mais moins exploitées par les autres matières. Plus globalement, la spécialité ISN permet aux lycéens de comprendre comment fonctionne un logiciel, ce qui leur servira dans de nombreux domaines où l’on utilise les outils informatiques, en médecine pour l’amélioration d’un logiciel en imagerie médicale, en économie, dans le multimédia…

Clémence Auclair – Alors que d’autres matières sont plus théoriques, en ISN, on expérimente, et c’est très motivant ! C’est à nous de réfléchir par nous-mêmes pour comprendre nos erreurs. La spécialité m’a également aidé à préciser mon projet professionnel. Au départ, mon idée était de devenir ingénieure en informatique. Grâce à l’ISN, je me suis rendu compte que je ne voulais pas faire de la programmation pure, mais plutôt appliquer l’informatique à des domaines comme la robotique, la mécanique, l’automatisme ou les systèmes embarqués.

Imprimer

Les publications de l'onisep

  • métiers
  • études
  • Les métiers de la biologie, collection Parcours
    Les métiers de la biologie
    Les métiers de la biologie
    collection Parcours
    parution en février 2016
    Pour s'informer sur les métiers de la biologie, les sciences du vivant. Toutes les formations du bac + 2 au bac + 8 ou plus
    Les métiers de la chimie, collection Parcours
    Les métiers de la chimie
    Les métiers de la chimie
    collection Parcours
    parution en janvier 2013
  • Après le bac, collection Dossiers
    Après le bac
    Après le bac
    collection Dossiers
    parution en décembre 2015
    Toutes les filières de formation : BTS, DUT, licences, prépas, écoles. Par secteurs professionnels
    Bac S, quelles poursuites d'études ?, collection Infosup
    Bac S, quelles poursuites d'études ?
    Bac S, quelles poursuites d'études ?
    collection Infosup
    parution en novembre 2015
    Un numéro pour bien choisir et réussir ses études post-bac
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr