Accueil > Et après > Trouver un emploi

Trouver un emploi

Votre diplôme en poche, vous êtes décidé à trouver un emploi. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez chercher avec méthode. Vous inscrire à Pôle emploi, lire les annonces, rédiger un CV, préparer un entretien... sont des étapes incontournables. Connaître les différents contrats de travail est tout aussi indispensable.



MÉTHODES ET CONSEILS

Rédigez un CV et une lettre de motivation

Votre CV, tapé sur ordinateur, doit être court (1 page au maximum), propre, clair et précis. Il indique votre état civil, votre parcours scolaire, vos expériences professionnelles et vos activités extrascolaires. Et pourquoi ne pas déposer votre CV en ligne sur des sites spécialisés ? Votre lettre de motivation doit compléter l’information contenue dans votre CV et donner envie d’en savoir plus sur vous. Aujourd’hui, les lettres de motivation sont transmises aux employeurs par courrier électronique (e-mail) en même temps que le CV. Pensez à valoriser les stages que vous avez effectués. Concluez votre lettre par une demande d’entretien. Objectif : indiquer que vous avez bien compris les besoins de l’employeur, que votre profil correspond aux exigences du poste, que vous êtes vraiment intéressé par cet emploi…

 

L'Onisep a conçu un formulaire pour vous aider à rédiger votre CV .Il vous permet d’exploiter toutes vos expériences.
Renseignez au maximum les rubriques, plus votre CV sera rempli, plus il sera intéressant pour l'employeur.
Rédigez votre CV

Préparez-vous pour l'entretien d'embauche

Réussir un entretien d’embauche, c’est convaincre son interlocuteur que l’on est la bonne personne. Ce qui ne s’improvise pas. Renseignez-vous sur l’entreprise qui vous convoque : ses activités, ses produits, ses services… Avant l’entretien proprement dit, certaines entreprises font passer des tests (de logique, de personnalité, de culture générale…). Entraînez-vous alors avec des manuels spécialisés. Le jour J, soyez à l’heure ! Restez naturel, gardez votre calme, parlez clairement, montrez-vous à l’écoute, souriez… Posez des questions sur l’entreprise et sur le poste pour montrer votre intérêt et votre détermination.

L'APEC propose, sur son site, un simulateur d'entretien de recrutement en ligne destiné aux candidats et recruteurs.
Testez-le sur le site de l'APEC.

Préparez votre rendez-vous

Vous pouvez contacter le Pôle emploi le plus proche de chez vous ( www.pole-emploi.fr ) pour vous inscrire comme demandeur d’emploi. Il est maintenant possible de se préinscrire sur Internet. On vous fixera un rendez-vous et on vous transmettra une convocation. Lors de cette entrevue, vous définirez votre PPAE (projet personnalisé d’accès à l’emploi) avec un conseiller. L’inscription vous permettra d’accéder gratuitement aux services de Pôle emploi : liste d’offres d’emploi, protection sociale, indemnités si vous avez travaillé au moins 4 mois lors des 28 derniers mois.

Constituez-vous un fichier d’entreprises

Pour cela, contactez les syndicats ou les fédérations professionnelles, les chambres de métiers et de l’artisanat, de commerce et d’industrie, d’agriculture… en fonction de la spécialité de votre diplôme. Sans oublier, bien sûr, les entreprises où vous avez fait vos stages. Consultez la presse, les annuaires professionnels… Fréquentez Pôle emploi, les PAIO (permanences d’accueil, d’information et d’orientation), les missions locales, les organismes professionnels… où vous trouverez de la documentation sur le marché du travail… et interrogez votre entourage.

Etudiez les petites annonces

Pour être efficace, posez-vous les bonnes questions avant de répondre à une petite annonce. L’entreprise qui recrute correspond-elle à ce que vous cherchez ? Est-ce que le poste est intéressant et répond-il à vos attentes ? Le profil exigé est-il en rapport avec ce que vous savez faire ? Prenez votre temps pour analyser ce qui est proposé et ce que vous voulez.

Prêt pour signer un contrat ?

Votre entretien d’embauche s’est bien passé : on vous propose de signer un contrat de travail. N’oubliez pas que votre formation vous donne des compétences particulières et donc le droit d’avoir certaines exigences. Mais si vous acceptez un poste ne répondant pas totalement à vos espérances et à votre niveau de compétences, sachez que les stages que vous avez effectués sont des atouts non négligeables pour vous montrer rapidement opérationnel. C’est cet aspect qui intéresse les entreprises et qui vous permettra d’évoluer. Montrez que vous avez de réelles capacités de communication, d’écoute, de négociation, d’organisation, de travail en équipe, d’adaptation aux nouvelles technologies… Vous aurez alors de grandes chances d’évoluer selon vos souhaits.

Progresser tout au long de sa carrière

Au cours de votre carrière, vous pouvez obtenir un diplôme grâce à la VAE (validation des acquis de l’expérience). La VAE s’adresse aux salariés, aux non-salariés, aux demandeurs d’emploi, aux bénévoles… Et ce, quel que soit le diplôme ou le niveau de qualification déjà obtenu. Une condition : justifier d’une expérience professionnelle (salariée, bénévole…) de 3 ans en rapport avec le contenu du diplôme ou titre visé.

LES CONTRATS DE TRAVAIL

Le CDD (contrat à durée déterminée)

Il est signé pour une durée précise. Il est renouvelable une seule fois sous certaines conditions. Il peut comporter une période d’essai durant laquelle vous ou votre employeur pouvez rompre le contrat. Si l’employeur vous garde au-delà de la date prévue de fin de contrat, votre CDD se transforme en CDI (contrat à durée indéterminée). En revanche, si le CDD n’est pas renouvelé, vous avez droit à une indemnité de fin de contrat.

Le CDI (contrat à durée indéterminée)

Le CDI ne précise pas la durée d’embauche… Ce qui ne signifie pas non plus que vous êtes embauché pour toujours, mais que vous êtes en emploi stable. En fait, le CDI ne cesse qu’à la demande de l’employeur, de vous-même ou des deux en même temps… en respectant certaines règles (préavis, justification de rupture, suivi et indemnité de licenciement…).

Le CTT (contrat de travail temporaire)

Il vous est proposé quand vous êtes inscrit dans une entreprise de travail temporaire (ou agence d’intérim). Celle-ci vous embauche et vous paye pour vous mettre à disposition d’une entreprise, le temps d’exécuter une tâche précise et temporaire : la mission. D’où la signature de 2 contrats : celui conclu entre l’agence et l’entreprise utilisatrice, et celui conclu entre vous et l’agence. A chaque nouvelle mission correspond un nouveau contrat.

Le contrat de professionnalisation

CDD (contrat à durée déterminée) de 6 à 24 mois ou CDI (contrat à durée indéterminée) avec une période de professionnalisation comprise entre 6 et 12 mois, il s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans sans qualification. Il permet d’obtenir une qualification professionnelle, voire un diplôme. Il comprend des actions d’évaluation et d’accompagnement, mais aussi des enseignements généraux, professionnels et technologiques en centre de formation, alternés avec l’acquisition d’un savoir-faire en entreprise. D’une durée minimale de 150 heures, la formation représente entre 15 et 25 % de la durée totale du contrat. Signer un contrat de professionnalisation donne droit à une rémunération calculée en fonction de l’âge et du niveau de qualification initial. A ne pas confondre avec le contrat d’apprentissage.
Opcalia (organisme paritaire collecteur agréé) a lancé moncontratpro.com, une plateforme en ligne pour trouver son contrat de professionnalisation.

Le CIVIS (contrat d'insertion dans la vie sociale)

Le CIVIS permet d’accompagner les jeunes en difficulté vers un emploi dans les métiers en développement ou dans les secteurs d’activité qui ont du mal à recruter. Contrat d’insertion, le CIVIS est conclu (pour 1 an renouvelable) avec les missions locales ou les PAIO (permanences d’accueil, d’information et d’orientation). Ses bénéficiaires (jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus) ont le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Pour en savoir plus : www.service-public.fr ; www.orientation-formation.fr .

Tout savoir sur les contrats

Pour une présentation concrète (avec conseils pratiques et contacts utiles) des contrats de travail (classiques ou aidés) mis en place pour faciliter l’accès ou le retour à l’emploi, rendez-vous sur le site du ministère du Travail .

TÉMOIGNAGE

Maxime, maçon

« L’entreprise qui m’avait pris en stage pendant que je préparais mon CAP maçon en LP m’a embauché l’année dernière. Je connais bien le patron et les collègues et même certains clients. J’ai eu du mal à trouver une entreprise qui accepte juste un stagiaire mais j’ai appris vite et me suis bien intégré. »

J'entre par ma région
Recherche libre

Je recherche :
un métier


une formation