Ma voie pro Ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse, ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation

Fiche métier

modiste

Le modiste imagine et réalise sur mesure, à l'unité ou en petites séries, des chapeaux, véritables accessoires de mode, qu'il vend ensuite dans sa boutique à une clientèle presque exclusivement féminine ou aux professionnels du monde du spectacle ou de la mode.

  • modiste
  • Niveau d'accès : CAP ou équivalent
  • Salaire débutant : 1521 €
  • Statut(s) : Statut artisan, Statut salarié
  • Synonymes : Chapelier/ère
  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Artisanat d'art,
    Mode et industrie textile

  • Centre(s) d'intérêt :

    Créer, imaginer, dessiner,
    Travailler de mes mains, réparer, construire

Le métier

Nature du travail

Concevoir

Le modiste imagine un modèle de chapeau, esquisse des dessins puis crée le patron. Il choisit les matériaux à utiliser (feutre, mousseline, lainage, fourrure, paille, sisal, etc.). Le modiste ne conçoit pas toujours le design de ses chapeaux ; parfois, il part du croquis d'un couturier ou d'un styliste.

Fabriquer

Dans son atelier, le modiste adapte sa technique à la matière qu'il travaille. Le feutre est moulé sur une forme en bois et façonné à la vapeur à l'aide d'un fer à repasser, d'un fer polonais ou à coque. Le chapeau de paille est conçu à partir d'une tresse de paille. La fourrure est coupée à partir du patron, puis cousue à la machine et à la main. Le sisal, utilisé surtout pour les cérémonies, permet au modiste de sculpter son ouvrage en créant des volumes en trois dimensions.

Les finitions (ganses, surpiqûres) sont réalisées à la main. Les garnitures : voilettes, rubans, plumes, fleurs, perles... viennent ensuite parfaire la coiffe.

Vendre

Dans sa boutique, le modiste vend sa collection originale mais aussi des articles classiques fabriqués dans des chapelleries industrielles. Il guide les clients vers tel ou tel modèle en fonction de leurs goûts, de leur physionomie et des tendances de la mode.

Compétences requises

Innovation et rigueur

Imaginatif et créatif, le modiste recherche l'originalité. Mais, pour vivre de son art, il doit garder les pieds sur terre. Tenir un budget, remplir son carnet de commandes, rentabiliser un point de vente... un impératif pour l'artisan installé à son compte.

Ouverture et dynamisme

Le succès d'un modiste se construit grâce au bouche-à-oreille. À lui de se faire connaître, en se rendant sur des salons, par exemple, ou en intégrant des réseaux professionnels (autour du spectacle, du cinéma ou de la couture, de la presse spécialisée dans la mode, etc.). Autres initiatives possibles : organiser des présentations de ses collections, participer à des expositions de chapeaux ou à des concours de créateurs.

Dextérité et sens artistique

Doté d'une excellente acuité visuelle, d'une bonne perception des volumes et du sens des couleurs, le modiste confectionne des modèles variés. Son activité revêt un caractère à la fois artisanal et artistique, exigeant beaucoup de doigté et d'habileté pour couper, tailler, coudre, façonner et apporter les finitions... Curieux et intuitif, ce professionnel de la sait anticiper les nouvelles tendances.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

De l'atelier à la boutique

Le modiste fabrique ses modèles dans un atelier de confection, en compagnie d'autres professionnels ou seul. Il a la possibilité de travailler à son domicile. Dans la majorité des cas, il exerce comme artisan indépendant, avec des horaires irréguliers en fonction du nombre de commandes.

Il peut également faire de la vente dans une chapellerie, où ses compétences font merveille pour changer un ruban, modifier une décoration, faire un point pour rétrécir une entrée de tête... S'il a l'esprit d'entreprise, il ouvrira ou rachètera une boutique pour vendre ses créations.

S'adapter à la clientèle

Un modiste réalise des chapeaux sur mesure pour les professionnels du théâtre, du cinéma, pour les maisons de couture, et pour des particuliers. Sa clientèle est alors presque exclusivement composée de femmes, les chapeaux pour hommes étant plutôt fabriqués par des chapeliers.

Quand il crée un chapeau pour une cliente, le modiste prend les mesures de sa tête, tient compte de sa morphologie mais aussi de sa personnalité. Il s'enquiert de ses goûts et de l'usage qu'elle compte faire de son couvre-chef (pour le quotidien, pour une cérémonie, etc.).

En savoir plus

Témoignages

Françoise, modiste à Grasse (06)

La passion des chapeaux

"Je couds depuis l'âge de 7 ans et suis modiste depuis plus de 20 ans. J'ai travaillé en atelier une quinzaine d'années : les clientes m'appelaient pour passer une commande, je présentais mes créations dans des salons ou dans des salles d'exposition que je louais. Aujourd'hui, je fabrique mes chapeaux dans mon atelier le matin, et l'après-midi je les vends dans ma boutique. Par goût, je me suis spécialisée surtout dans le chapeau de ville été/hiver et dans le sur-mesure pour des cérémonies. Je recherche un modèle en faisant de rapides croquis, je l'adapte à la morphologie de la cliente, à sa coiffure, à sa tenue vestimentaire et à ses désirs : souhaite-t-elle du léger, du volumineux, plus de voilettes, de plumes, de fleurs ? Je réalise aussi de petits sacs, des pochettes, des bijoux de tête qui complètent une tenue de fête. Une passion récompensée par plusieurs prix professionnels."

(27/10/2014)

Ressources utiles

www.pretaporter.com

Fédération française du prêt-à-porter féminin

www.institut-metiersdart.org

Institut national des métiers d'art

www.museeduchapeau.com

Atelier-musée du chapeau

Publications

Publications Onisep

Artisanat : des métiers pour demain
collection Dossiers, Onisep
parution 2014

Les métiers de la mode et du luxe
collection Parcours, Onisep
parution 2014

Près de chez vous

Les dernières infos