Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

technicien / technicienne logistique

Le technicien logistique contrôle, en qualité comme en quantité, toutes les entrées et toutes les sorties de marchandises dans l'entrepôt. Il veille à respecter un difficile équilibre : minimiser les stocks sans pour autant risquer la rupture.

Le métier

Nature du travail

Planifier et organiser

Le technicien logistique est chargé du bon approvisionnement de son usine en matières premières, en pièces ou en produits, selon l'activité dans laquelle il travaille. Il planifie les livraisons avec les fournisseurs et met en place le stockage : surface attitrée pour chaque article, rotation, rangement. Il vise au bon équilibre entre suffisamment de stock pour assurer le bon fonctionnement de l'activité, et pas trop de stock pour ne pas fragiliser les finances de son entreprise.

Vérifier et gérer les litiges

Le technicien logistique supervise le traitement des commandes mais suit également les prévisions de vente ou de production pour assurer la disponibilité des produits nécessaires.

Lorsque les livraisons arrivent, il vérifie leur conformité par rapport à la commande, que ce soit au niveau de la quantité ou de la qualité. Si besoin, il gère les litiges avec le transporteur ou le fournisseur et trouve des solutions de rechange pour ne pas tomber en rupture de stock.

Animer une équipe

Le technicien logistique gère une équipe de caristes et de manutentionnaires pour la circulation des stocks entrants et sortants. Il veille au respect des règles de sécurité dans l'entrepôt. Il effectue, au moins une fois par an, un inventaire complet de son stock.

Compétences requises

Rigueur et sang froid

Rigoureux et organisé, le technicien logistique à l'oeil à tout. Pas question de signer un bon de livraison sans avoir vérifier la commande et la cargaison au préalable ! En cas de problème, il doit réagir vite. Sang-froid et réactivité sont également des qualités essentielles pour trouver, dans l'urgence, une solution lorsqu'un problème apparaît.

Logiciels et terrain

Le technicien logistique doit parfaitement maîtriser les logiciels de gestion logistiques qu'il utilise au quotidien. Il doit cependant aller régulièrement sur le terrain pour vérifier l'état des stocks, des biens entrant et sortant de l'entrepôt.

Beaucoup de contacts

Le technicien logistique est en contact avec de nombreux professionnels. Outre l'équipe qu'il peut avoir à gérer, il doit établir une bonne relation avec les transporteurs et les fournisseurs avec lesquels il travaille. Il doit également prendre en compte les besoins des différents services : facturation, commercial, etc. et faire en sorte de mettre de l'huile dans les rouages de l'entreprise en gérant son stock et les approvisionnements sans accroc.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

En équipe

Le technicien logistique travaille en équipe. En liaison étroite avec les fournisseurs et les transporteurs, il anime également son équipe de terrain chargée de la préparation des commandes et du transport des marchandises dans l'entrepôt. Il travaille en collaboration avec le service commercial, la facturation, la production...

Devant l'ordinateur et à l'entrepôt

Le technicien travaille au sein d'un entrepôt qui peut être très étendu. Même s'il travaille beaucoup sur ordinateur avec des logiciels spécialisés pour la gestion des stocks et des flux, il est aussi régulièrement sur le terrain pour vérifier les marchandises, discuter avec son équipe ou les transporteurs, etc.

Visible et protégé

Lorsqu'il est dans l'entrepôt, le technicien logistique, comme tous les employés, doit porter des EPI (équipements de protection individuelle) pour être visible et se protéger d'éventuelles chutes d'objets ou des transpalettes en mouvement, par exemple. Il essaie sans cesse d'améliorer l'organisation et la gestion du stock qui est en perpétuel mouvement.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

À partir de 1850 euros brut par mois. Variable en fonction des responsabilités et de l'entreprise.

Intégrer le marché du travail

Un apprentissage de terrain

L'informatisation des stocks et leur gestion grâce à des logiciels spécifiques a élevé le niveau de recrutement des techniciens logistique mais il n'est pas rare qu'une première expérience de terrain (en tant que cariste ou manutentionnaire, par exemple) soit demandée. Les stages et la formation en alternance sont de bons moyens pour se familiariser avec le travail et le secteur d'activité, car chacun comporte ses spécificités : on ne gère pas de la même manière des fournitures pour le bâtiment, des papiers cartons ou des produits alimentaires, par exemple.

Des débouchés dans tous les secteurs

Une bonne organisation et une gestion saine des stocks d'une entreprise peut réellement faire la différence sur son activité et ses résultats. Le technicien logistique est donc particulièrement recherché. Les industries agroalimentaire et pharmaceutique sont de gros employeurs.

Des possibilités d'évolution

Grâce à son travail à l'interface avec de nombreux services de l'entreprise, après quelques années, le technicien logistique peut évoluer vers un poste de responsable des ventes, responsable des achats ou encore responsable des approvisionnements. Il peut également prendre la responsabilité d'un entrepôt ou de l'ensemble de la logistique.

Accès au métier

Accès au métier

La gestion des stocks étant majoritairement informatisée, le niveau de recrutement se situe désormais essentiellement à bac + 2, de préférence après une première expérience. Il n'est pas rare cependant de commencer par la manutention avant d'aborder la gestion des stocks, y compris pour les bacheliers professionnels qui peuvent parfois accéder ainsi au métier par évolution interne.

Niveau bac + 2

  • DUT gestion logistique et transport
  • BTS du secteur commercial ou de la gestion

En savoir plus

Témoignages

Dimitri, responsable logistique chez Dupont Bedu Transports, Bourg-en-Bresse (01)

Un service irréprochable

"Dès 8 h, je commence ma visite aux 3 entrepôts de l'entreprise. Soit 7 000 mètres carrés de stockage qui abritent aussi bien des jouets que des réservoirs à carburant pour Renault. Je m'assure qu'il n'y a pas de problème et je salue l'équipe, sur place depuis 5 h 30. Ensuite, nous échangeons surtout par mails. Notre travail consiste à réceptionner et à stocker les marchandises de nos clients. Elles sont ensuite réexpédiées dans des usines ou livrées en France et en Europe. Le service doit être irréprochable. Je prévois la surface de stockage nécessaire, le personnel à recruter en cas de contrat important, et je prépare les devis. "

"J'encadre une équipe de 6 personnes : une assistante, des préparateurs de commandes, les chauffeurs. Il peut m'arriver de venir en renfort, à 5 h 30, pour remplacer un préparateur malade, le temps de trouver un remplaçant. La récompense : on nous fait confiance d'une année à l'autre."

(21/04/2012)

Ressources utiles

www.choisis-ton-avenir.com

S'orienter découvrir les métiers et les formations dans le secteur du transport et de la logistique.

www.aftral.com

Site du groupe Aftral, organisme de formation professionnelle du secteur des transports et de la logistique, depuis le CAP jusqu'à bac + 6.

www.promotrans.fr

Site du groupe Promotrans, organisme de formation professionnelle du secteur des transports, de la logistique et de la maintenance

www.e-tlf.com

Union des entreprises de transport et de logistique de France

Publications

Publications Onisep

Les métiers du transport et de la logistique
collection Parcours, Onisep
parution 2019

Les métiers du transport et de la logistique
collection Zoom, Onisep
parution 2018

Vient de paraître