Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

agent / agente arboricole

Spécialiste des arbres fruitiers, l'agent arboricole plante, taille, met en forme, protège, entretient et procède aux différentes récoltes, Un métier pour les passionnés de nature et de plein air.

  • Technicien arboricole
  • Docu-fiction 360°: apprenti dirigeant d&#039;exploitation caprine
  • Docu-fiction 360°: apprentie arboricultrice et viticultrice
  • Niveau minimum d'accès : CAP ou équivalent
  • Salaire débutant : 1521 €
  • Statut(s) : Indépendant, Saisonnier, Statut salarié
  • Synonymes : Agent/e d'arboriculture fruitière
  • Métiers Associés :

    Arboriculteur/trice pommes

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    Agriculture

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime la nature,
    J'aimerais travailler dehors

Le métier

Nature du travail

Planter

Le travail de l'agent arboricole est varié et suit le rythme des saisons. Pour renouveler le verger, l'agent arboricole peut être amené à participer à la plantation de nouvelles parcelles. Il s'agit d'arracher les anciens arbres, de préparer le sol, de tracer et installer les poteaux, de planter les arbres et de les attacher.

Tailler et mettre en forme

La taille et le palissage sont des étapes importantes et peuvent différer selon les espèces d'arbres. Elles permettent de donner une forme définie aux arbres, d'éliminer le bois mort, de favoriser la production de fruits en quantité et qualité. Le travail est réalisé selon les consignes de l'exploitation et à l'aide d'outils spécifiques (sécateurs électriques ou pneumatiques...).

Protéger et entretenir

L'agent arboricole protège les arbres et les fruits contre les aléas climatiques (gel, grêle...) mais également contre les maladies et les parasites. Il réalise des opérations d'entretien du verger comme la fertilisation, l'irrigation, le désherbage, l'éclaircissage, la tonte... Par conséquent, il est amené à conduire des engins agricoles (tracteurs, plateformes...), voire à en assurer l'entretien courant.

Récolter

La récolte est l'aboutissement d'une année de travail. L'agent arboricole prépare la cueillette (test de maturité, vérification et préparation du matériel...) et participe à la récolte (manuelle ou mécanique) en suivant les consignes en lien avec l'espèce, le circuit commercial (couleur, taille, forme). Selon les exploitations, il est possible que l'agent réalise des travaux de tri et conditionnement des fruits.

Compétences requises

Autonome et observateur

De la plantation à la récolte, l'arboriculteur s'appuie sur un travail en équipe tout en restant autonome. Il respecte les consignes du chef de culture ou de l'exploitant. Bon observateur, il détecte la présence d'un insecte nuisible ou les prémices d'une maladie.

Polyvalent et volontaire

L'agent arboricole aime travailler en extérieur et bénéficie d'une bonne condition physique, la majeure partie des travaux ayant lieu en plein air et en position debout dynamique. Ce professionnel doit faire preuve de flexibilité et de capacités d'adaptation en fonction des tâches mais aussi en fonction des conditions climatiques.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

À l'extérieur et au rythme des saisons

La grande majorité des tâches se fait bien sûr en plein air. Le rythme de travail et les activités suivent le calendrier des saisons, des espèces et des variétés. Les horaires de travail sont donc modulables en fonction des pics d'activité comme en période de récolte, par exemple.

De meilleures conditions de travail

En arboriculture, si certains gestes restent exclusivement manuels, certaines tâches se mécanisent. Le matériel (sécateurs électriques, plateformes élévatrices, assistance de cueillette...) de plus en plus performant, réduit la fatigue, le port de charges et les accidents.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Smic + éventuellement primes de rendement ou de qualité.

Intégrer le marché du travail

Secteur vivant avec son temps

Évolutions sanitaires, innovations technologiques, concurrence internationale, exigences des clients et des consommateurs, l'arboriculture est un se cteur en pleine évolution. Le métier suit ses changements et l'agent arboricole doit s'adapter aux nouvelles pratiques.

Une main-d'oeuvre qualifiée

En 2e place derrière la viticulture, l'arboriculture fruitière est la plus employeuse de main-d'oeuvre (salariés permanents mais surtout saisonniers pour des travaux particuliers de cueillette, de taille, de conditionnement...). Cette main-d'oeuvre est de plus en plus qualifiée pour respecter les cahiers des charges et les évolutions techniques.

Évolution de carrière

De nombreux agents arboricoles ont débuté en tant que saisonniers pour la récolte, notamment. S'il est capable d'organiser les chantiers et dispose d'une expérience en tant qu'encadrant de personnel saisonnier, l'agent arboricole peut passer du statut d'ouvrier à celui de chef d'équipe, voire avec un complément de formation, devenir chef de culture. Avec des compétences en économie et en gestion, ainsi que des connaissances plus pointues en arboriculture, il pourra également devenir arboriculteur exploitant.

Accès au métier

Accès au métier

Si la cueillette et l'élagage peuvent s'apprendre rapidement sur le tas (assurés par saisonniers sans qualification particulière), les autres tâches nécessitent une certaine expérience et une bonne connaissance du métier. D'où une qualification de plus en plus spécifique pour les techniques d'entretien de plantation. Ces diplômes se préparent en lycée agricole ou dans d'autres organismes de formation.

Après la 3e

  • CAP agricole métiers de l'agriculture
  • BPA travaux des productions horticoles

Niveau bac

  • Bac professionnel productions horticoles (nouvel intitulé à partir de 2021 : bac pro conduite de productions horticoles)

Niveau bac + 2

  • BTSA production horticole ; agronomie : productions végétales ; viticulture-oenologie

En savoir plus

Témoignages

Jean-Noël, arboriculteur

« Toiletteur » pour arbres

"J'aime le végétal, surtout les arbres fruitiers. Ce que j'apprécie par-dessus tout : tailler les arbres. C'est une opération déterminante qui joue sur l'aération, la coloration et la qualité des fruits. D'une espèce à l'autre, et même d'un arbre à l'autre, il faut s'adapter, inventer. On est loin du traitement standard des arbres. À côté de cela, j'aime faire aussi un peu d'agriculture, de commercial, de la comptabilité et de la vente."

(05/10/2011)

Ressources utiles

agriculture.gouv.fr/

Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

www.fnpfruits.com

Fédération nationale des producteurs de fruits

www.apecita.com

Association pour l'emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l'agriculture et de l'agroalimentaire

www.arboriculture-fruitiere.com

Magazine sur la technique et le commerce de la filière fruits et légumes

www.anefa.org/metiers/végétaux/arboriculture

Page de l'association nationale pour l'emploi et la formation en agriculture

Publications

Publications Onisep

Les métiers de l'agriculture et de la forêt
collection Parcours, Onisep
parution 2017

Vient de paraître