Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

contremaître

Le contremaître est un chef d'équipe. Au quotidien, il dirige des conducteurs de machines et travaille en collaboration avec les autres services, pour réaliser le programme de production prévu. Il s'assure que son équipe réponde aux commandes dans les délais.

  • Niveau minimum d'accès : bac + 2
  • Salaire débutant : 1800 €
  • Statut(s) : Statut salarié
  • Synonymes : Animateur/trice d'équipe (production),
    Chef/fe d'équipe (fabrication),
    Responsable d'atelier,
    Responsable d'ordonnancement,
    Superviseur/se
  • Métiers Associés :

    Animateur/trice d'îlot,
    Technicien/ne en gestion de production,
    Technicien/ne méthodes

  • Secteur(s) professionnel(s) :

    multisecteurs

  • Centre(s) d'intérêt :

    J'aime organiser, gérer

Le métier

Nature du travail

Planifier les opérations

Le contremaître encadre une équipe de conducteurs, aides-conducteurs et opérateurs. En fonction des commandes à satisfaire, il planifie l'activité de son équipe, dans le respect du planning prévu. En tenant compte des contraintes des divers postes nécessaires (sur machines à onduler, à imprimer, selon la spécialité de l'atelier etc), il organise le travail en fonction du programme prévu et lance la production. Il peut superviser le travail d'une dizaine de personnes intervenant sur la même machine en décalé, par exemple, lorsqu'ils se succèdent en 3 équipes de 8 heures.

Distribuer le travail

Il calcule le temps de réalisation des opérations et répartit le travail entre les différents opérateurs. Sur ordinateur, il gère un planning de fabrication qui indique, pour chaque poste de travail, les tâches à accomplir à une date déterminée. Il doit donner les bonnes consignes à chacun des intervenants.

Assurer le suivi de la fabrication

Une fois la fabrication lancée, il en assure le suivi : il vérifie la qualité du travail effectué et le respect des règles de sécurité. Il compare la quantité de production prévue à la production réalisée. Lorsqu'une commande urgente arrive ou qu'une machine tombe en panne : il doit trouver des alternatives.

Compétences requises

Savoir diriger

Tel un chef d'orchestre, le contremaître doit amener tous les membres de son équipe à travailler ensemble, afin d'atteindre les objectifs de production. Le management, c'est-à-dire la gestion des hommes, est une part importante de son travail. Il doit posséder des qualités d'écoute, le sens du dialogue et des responsabilités. Il sait communiquer à son équipe les informations utiles pour améliorer le fonctionnement de son secteur.

Avec rigueur

C'est un perfectionniste, à la fois précis et rigoureux. Ce spécialiste de la coordination doit faire respecter les impératifs de production (quantité, délais, qualité, coût). Organisé et autonome, il a aussi un esprit d'analyse, utile pour chercher à améliorer la production.

Être polyvalent

Il a souvent travaillé à plusieurs postes avant de devenir contremaître. Il en connaît les contraintes, ce qui lui permet de prendre en compte tous les aléas possibles dans le calcul des temps de fabrication. Il établit des rapports journaliers et rédige des fiches d'incidents, si nécessaire. Il transmet aussi des consignes aux équipes de relève. Certains utilisent des tableurs, des logiciels de GPAO (gestion de production assistée par ordinateur) et maîtrisent l'anglais technique.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

De la grande entreprise à la PME

Toutes les entreprises de fabrication emploient des contremaîtres. Si les PME demandent aux contremaîtres d'assurer l'organisation de la production, elles leur confient parfois aussi d'autres activités liées à la gestion de la production (surveillance du niveau des stocks, commandes de matières premières, etc.).

A l'atelier et au bureau

Le contremaître passe la plus grande part de son temps au plus près de son équipe, au sein de l'atelier de production. Toutefois, une part de son travail consiste à réaliser la gestion de production sur ordinateur, dans un bureau. Il est aussi responsable de la gestion du personnel de l'équipe et fait notamment passer des entretiens annuels à ses collaborateurs. Il est aussi chargé d'évaluer les compétences de son équipe.

Des contraintes horaires

Les contraintes de la production demandent une réelle disponibilité : dans les entreprises de l'industrie papetière, le travail est souvent organisé en continu avec 3 équipes se succédant. L'activité du contremaître peut s'exercer par roulement, les fins de semaine, jours fériés, de nuit et être soumise à des astreintes.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

De 1800 à 4000 euros brut par mois, en fonction de l'expérience.

Intégrer le marché du travail

Un profil recherché

Le contremaître maîtrise les rouages de la chaîne de production, il connait à la fois les machines et les procédés. Souvent il a acquis de l'expérience sur plusieurs postes d'opérateur avant d'accéder au management d'équipe. Les entreprises travaillent la plupart du temps à flux tendu et adaptent la production à la demande. Dans ce contexte, une bonne organisation est primordiale et les contremaitres font partie des profils recherchés.

Des possibilités d'évolution

Un contremaître peut devenir chef de fabrication et gérer le travail de toutes les équipes de production réunies au sein d'une usine. Dans une très grande entreprise, il peut évoluer vers une fonction de responsable de production. Tout à la fois spécialiste en GPAO (gestion de production assistée par ordinateur), en ordonnancement et en gestion des stocks, il est alors chargé d'améliorer le fonctionnement global d'un service. Il peut aussi s'orienter vers d'autres métiers du secteur : comme technicien de maintenance ou technico-commercial, par exemple.

Accès au métier

Accès au métier

Pour occuper ce poste, les entreprises recrutent des professionnels, titulaires d'un bac + 2, ayant souvent de 3 à 5 ans d'expérience dans la production, à divers postes de conduite de machine, par exemple. Dans l'industrie, il existe un CQPI (certificat de qualification professionnelle interbranches) animateur/animatrice d'équipe, accessible par la formation continue.

Niveau bac + 2

  • BTS pilotage de procédés (PP) principalement ; conception des processus de réalisation de produits (CPRP) ; études de réalisation d'un projet de communication (ERPC), option B études de réalisation de produits imprimés

Niveau bac + 3

  • Licence professionnelle en management de production

En savoir plus

Ressources utiles

lesindustriespapierscartons.org

Observatoire prospectif des métiers et des qualification qui présente notamment des informations sur les formations et les métiers du secteur papiers cartons. Offres d'emploi et de stage

www.unidis.fr

Union Intersecteur Papier Carton pour le dialogue et l'ingénierie sociale. Informations sur la formation professionnelle, la santé et la sécurité au travail et lien vers l'observatoire des métiers

Publications

Publications Onisep

Les métiers des industries des papiers cartons
collection Zoom, Onisep
parution 2019

Les métiers du transport et de la logistique
collection Parcours, Onisep
parution 2019

Les métiers de l'électronique et de la robotique
collection Parcours, Onisep
parution 2015

Vient de paraître