Accueil > Collégien > Décrypter les diplômes

Décrypter les diplômes

C'est après la 3ème que vous pourrez préparer un diplôme professionnel. Deux principaux choix s’offrent à vous : CAP(A) ou bac pro.

  • Quelles différences entre ces diplômes ?
  • Pour quels métiers, quels objectifs ?
  • Sont-ils faits pour vous ?

 


Témoignage

« Toute petite, j’adorais ce qui était papier, il fallait que j’ai mon bureau, mon téléphone. En 3ème, j’avais des difficultés dans les matières générales et j’ai choisi d’aller en voie professionnelle ».
Cécile, assistante export.



Schéma général de la Voie Pro bpa cap bpa2 mc1 bp btm bma de bacpro mc2 dma dede bts dut CS1 FCIL1 CS2 FCIL2

BPA (brevet professionnel agricole)

Diplôme national du ministère de l’Agriculture attestant d’une qualification professionnelle d’ouvrier qualifié dans le domaine agricole. Il existe 9 spécialités de BPA.


Plus d'infos d'infos

BPA (brevet professionnel agricole)

Diplôme national du ministère de l’Agriculture attestant d’une qualification professionnelle d’ouvrier qualifié dans le domaine agricole. Se prépare en 1 an après un CAP/CAPA (ou en 2 ans après la classe de 3ème) par apprentissage. Il existe 9 spécialités de BPA.

CAP/CAPA (certificat d’aptitude professionnelle/certificat d’aptitude professionnelle agricole)

Permet d’accéder rapidement à la vie active ou de rejoindre le parcours de bac pro. Existe dans plus de 200 spécialités.


Plus d'infos d'infos

 

CAP/CAPA (certificat d’aptitude professionnelle/certificat d’aptitude professionnelle agricole)

Le CAP ou le CAPA permet d’accéder rapidement à la vie active ou de rejoindre le parcours de bac pro. Avec plus de 200 spécialités, il vise l’acquisition de techniques précises, pour apprendre un métier.

 

Accès

Le CAP est accessible après la 3ème. D’autres accès sont possibles.

 

Durée

2 ans à temps plein en lycée professionnel ou par apprentissage.

 

Au programme

La formation comprend des matières générales (français, maths-sciences, histoire-géo, langue étrangère...), qui couvrent presque la moitié de l’emploi du temps. Le reste du temps est réservé aux enseignements technologiques et professionnels. Ils se déroulent sous forme de cours, de TP (travaux pratiques) et de travaux en atelier (en intérieur ou en extérieur, en fonction du CAP/CAPA choisi). Une période de formation en milieu professionnel de 12 à 16 semaines (réparties sur les 2 années) selon les spécialités fait aussi partie du programme. Les CAP se préparent soit par apprentissage, soit sous statut scolaire.

 

Et après

 Insertion professionnelle ou poursuite d’études.

 

Enseignements et horaires en 1re année de CAP

Enseignements obligatoires

Horaires hebdomadaires

 Français, histoire-géo

3 h 30 ou 4 h (1)

 Maths-sciences (2)

 3 h 30 ou 4 h (1)

Langue vivante

 2 h

Arts appliqués et cultures artistiques

 2 h

 EPS

 2 h 30

 Vie sociale et professionnelle

 1 h

Education civique, juridique et sociale

 30 min

 Enseignement technologique et professionnel

 17 h ou 18 h

 Aide individualisée (3)

 1 h

Total horaires hebdomadaires

 34 h environ

 Enseignements facultatifs

 

 Atelier d’expression artistique

 2 h

 Atelier d’EPS

 2 h

(1) Horaires variables selon la spécialité.

(2) Sciences appliquées ou sciences physiques en fonction de la spécialité.

(3) Cet horaire est réservé à certains élèves en français et/ou en maths.

 

BPA (brevet professionnel agricole)

Diplôme national du ministère de l’Agriculture attestant d’une qualification professionnelle d’ouvrier qualifié dans le domaine agricole. Il existe 9 spécialités de BPA.


Plus d'infos d'infos

BPA (brevet professionnel agricole)

Diplôme national du ministère de l’Agriculture attestant d’une qualification professionnelle d’ouvrier qualifié dans le domaine agricole. Se prépare en 1 an après un CAP/CAPA (ou en 2 ans après la classe de 3ème) par apprentissage. Il existe 9 spécialités de BPA.

MC (mention complémentaire)

Ajoute une spécialisation à une qualification de départ en s’adaptant aux besoins et aux exigences des entreprises.


Plus d'infos d'infos

MC (mention complémentaire)

Ajoute une spécialisation à une qualification de départ en s’adaptant aux besoins et aux exigences des entreprises. Se prépare en lycée professionnel ou en CFA (centre de formation d’apprentis). Durée : 1 an.

BP (brevet professionnel)

Approfondit les techniques professionnelles, surtout les connaissances en gestion pour pouvoir créer sa propre entreprise.


Plus d'infos d'infos

BP (brevet professionnel)

Le BP approfondit les techniques professionnelles, surtout les connaissances en gestion pour pouvoir créer sa propre entreprise.

Accès : le BP est accessible après un CAP (certificat d’aptitude professionnelle).

Durée : 2 ans par apprentissage.

Au programme : la formation comporte un minimum de 400 h de formation en CFA (centre de formation d’apprentis). Cette durée peut être modifiée par une procédure de "positionnement" en fonction du cursus du candidat, de ses compétences et de son expérience.

Et après : insertion professionnelle.

BTM (brevet technique des métiers)

Pour occuper un emploi de chef d’atelier, chef de fabrication… dans une entreprise artisanale liée aux métiers de bouche, à l’énergie-électricité, au bois-ameublement, à la photographie, à l’agriculture, au paramédical.


Plus d'infos d'infos

BTM (brevet technique des métiers)

Pour occuper un emploi de chef d’atelier, chef de fabrication… dans une entreprise artisanale liée aux métiers de bouche, à l’énergie-électricité, au bois-ameublement, à la photographie, à l’agriculture, au paramédical. Se prépare en CFA (centre de formation d’apprentis). Durée : 2 ans.

BMA (brevet des métiers d’art)

Forme des spécialistes autonomes en conception, mise au point, fabrication, remise en état d’objets d’art ou fonctionnels (en joaillerie, reliure, verre, céramique, ébénisterie…) fabriqués en petites séries ou à l’unité.


Plus d'infos d'infos

BMA (brevet des métiers d’art)

Forme des spécialistes autonomes en conception, mise au point, fabrication, remise en état d’objets d’art ou fonctionnels (en joaillerie, reliure, verre, céramique, ébénisterie…) fabriqués en petites séries ou à l’unité. Se prépare en lycée professionnel ou en CFA (centre de formation d’apprentis) après un CAP des métiers d’art. Durée : 2 ans.

DE (diplôme d’Etat)

S’obtient dans une école spécialisée du domaine de la santé, du social ou du sport, après réussite à un concours d’entrée.


Plus d'infos d'infos

DE (diplôme d’Etat)

S’obtient dans une école spécialisée du domaine de la santé, du social ou du sport. Ces écoles forment en 2 ou 3 ans et recrutent sur concours. Certaines n’exigent pas le bac, mais la sélection porte souvent sur les matières générales (mathématiques, français, langue...). Attention aux dates d’inscription !

Bac professionnel

Prépare à l’entrée dans la vie active ou à la poursuite d’études. Existe dans environ 90 spécialités professionnelles.


Plus d'infos d'infos

 

Bac professionnel

Avec 90 spécialités environ, le bac pro offre une qualification qui répond à la demande des entreprises. L’enseignement s’appuie sur un métier et intègre des périodes de formation sur le terrain. Il permet aussi la poursuite d’études, surtout en BTS (brevet de technicien supérieur). A noter : dans le cadre du parcours de formation conduisant au bac pro, les lycéens et les apprentis pourront obtenir un BEP ou un CAP comme certification intermédiaire. Lycéens et apprentis continueront leur parcours de bac pro, quel que soit le résultat qu’ils auront obtenu à cette certification intermédiaire.

 

Accès

Le bac pro est accessible après la 3ème. D’autres accès sont possibles.

 

Durée

3 ans à temps plein en lycée professionnel ou par apprentissage.

 

Au programme

La formation comprend des enseignements généraux identiques pour tous les élèves, des enseignements professionnels et des enseignements généraux liés à la spécialité du bac pro (avec des différences selon que le bac pro relève du secteur de la production ou du secteur des services), des périodes de formation en entreprise (22 semaines réparties sur 3 ans) et un accompagnement personnalisé (aide individualisée, tutorat, soutien, modules de consolidation, etc.). Comptez au maximum 8 h d’activité par jour et 35 h d’enseignements par semaine.

 

Et après

Insertion professionnelle ou poursuite d’études.

 

Enseignements et horaires en bac pro du secteur des services

Les élèves ayant opté pour les bacs pro commerce, comptabilité, logistique, secrétariat, sécurité-prévention, services de proximité et vie locale, vente suivront un enseignement général de LV2 (langue vivante 2).

Enseignements professionnels et enseignements généraux liés à la spécialité

Horaires hebdomadaires moyens*

Enseignements professionnels

13 h 45 environ

Prévention-santé-environnement

1 h

Français et/ou maths et/ou langue vivante et/ou arts appliqués

1 h 45 environ

Enseignements généraux

 

Français, histoire-géographie,

éducation à la citoyenneté

4 h 30

 

Mathématiques

2 h environ

Langues vivantes (1 et 2)

4 h environ

Arts appliqués-cultures artistiques

1 h

EPS

2 h ou 3 h

Total horaires hebdomadaires

31 h environ

Accompagnement personnalisé

2 h 30

 

Enseignements et horaires en bac pro du secteur de la production et spécialités proches

Sont concernés tous les bacs pro sauf ceux du secteur des services. Les élèves ayant opté pour ces bacs pro suivront un enseignement général de sciences physiques et chimiques.

Enseignements professionnels

Enseignements professionnels et enseignements généraux liés à la spécialité

Horaires hebdomadaires moyens*

Enseignements professionnels

13 h 45 environ

Economie-gestion

1 h

Prévention-santé-environnement

1 h

Français et/ou maths et/ou langue vivante et/ou sciences physiques et chimiques et/ou arts appliqués

1 h 45 environ

Enseignements généraux

 

Français, histoire-géographie,

éducation à la citoyenneté

4 h 30

Mathématiques, sciences physiques

et chimiques

4 h environ

Langue vivante

2 h environ

Arts appliqués-cultures artistiques

1 h

EPS

2 h ou 3 h

Total horaires hebdomadaires

32 h environ

Accompagnement personnalisé

2 h 30

MC (mention complémentaire)

Ajoute une spécialisation à une qualification de départ en s’adaptant aux besoins et aux exigences des entreprises.


Plus d'infos d'infos

MC (mention complémentaire)

Ajoute une spécialisation à une qualification de départ en s’adaptant aux besoins et aux exigences des entreprises. Se prépare en lycée professionnel ou en CFA (centre de formation d’apprentis). Durée : 1 an.

DMA (diplôme des métiers d’art)

Forme des réalisateurs-concepteurs ou des artisans créateurs spécialisés en arts du bijou, de l’habitat, des arts graphiques, du cirque, du costume, du décor architectural, de l’horlogerie, de la lutherie, de la régie de spectacle et du cinéma.


Plus d'infos d'infos

DMA (diplôme des métiers d’art)

Forme des réalisateurs-concepteurs ou des artisans créateurs spécialisés en arts du bijou, de l’habitat, des arts graphiques, du cirque, du costume, du décor architectural, de l’horlogerie, de la lutherie, de la régie de spectacle et du cinéma. Se prépare en lycée ou en CFA (centre de formation d’apprentis) après un bac pro artisanat et métiers d’art ou un brevet de technicien arts appliqués. Durée : 2 ans.

DE (diplôme d’Etat)

S’obtient dans une école spécialisée du domaine de la santé, du social ou du sport, après réussite à un concours d’entrée.


Plus d'infos d'infos

DE (diplôme d’Etat)

S’obtient dans une école spécialisée du domaine de la santé, du social ou du sport. Ces écoles forment en 2 ou 3 ans et recrutent sur concours. Certaines n’exigent pas le bac, mais la sélection porte souvent sur les matières générales (mathématiques, français, langue...). Attention aux dates d’inscription !

BTS/BTSA (brevet de technicien supérieur/brevet de technicien supérieur agricole)

Pour acquérir des compétences dans un domaine pointu (transport, électronique, édition, design...). Avec la mention "bien" ou "très bien" au bac pro, entrée de droit dans un BTS du même domaine. 17 % des bacheliers professionnels poursuivent en BTS.


Plus d'infos d'infos

BTS/BTSA (brevet de technicien supérieur/brevet de technicien supérieur agricole)

Pour acquérir des compétences dans un domaine pointu (transport, électronique, édition, design...). Avec la mention "bien" ou "très bien" au bac pro, entrée de droit dans un BTS du même domaine. 17 % des bacheliers professionnels poursuivent en BTS. Se prépare en lycée ou en CFA (centre de formation d’apprentis). Durée : 2 ans.

DUT (diplôme universitaire de technologie)

Vise la polyvalence dans un domaine professionnel assez large pour s’adapter à une famille d’emplois. Seuls 2 % des bacheliers pro poursuivent en DUT.


Plus d'infos d'infos

DUT (diplôme universitaire de technologie)

Vise la polyvalence dans un domaine professionnel assez large pour s’adapter à une famille d’emplois. Seuls 2 % des bacheliers pro poursuivent en DUT. Se prépare en institut universitaire de technologie (IUT) au sein des universités. Durée : 2 ans.

CS (certificat de spécialisation agricole)

Complète une formation agricole, en attestant de compétences variées (informatique, comptabilité, vente…).


Plus d'infos d'infos

CS (certificat de spécialisation agricole)

Avec près d’une soixantaine de spécialisations (5 après un CAP ; 26 après un bac pro ; 26 après un bac + 2), le CS complète une formation agricole, en attestant de compétences variées (informatique, comptabilité, vente…) très utiles aux titulaires d’un diplôme dans les domaines de l’élevage, de l’aménagement paysager, du machinisme agricole…

Accès : le CS est accessible après un CAP/CAPA, un bac pro ou un BTS/BTSA.

Durée : entre 400 et 600 h de cours (soit environ 1 an), en lycée agricole ou par apprentissage.

Et après : insertion professionnelle.

FCIL (formation complémentaire d’initiative locale)

Facilite l’insertion professionnelle en répondant à des besoins en qualification locaux. Elle ne débouche pas sur un diplôme mais sur une attestation ou un certificat d’école.


Plus d'infos d'infos

FCIL (formation complémentaire d’initiative locale)

Facilite l’insertion professionnelle en répondant à des besoins en qualification locaux. Se prépare en lycée professionnel ou en école privée. Elle ne débouche pas sur un diplôme mais sur une attestation ou un certificat d’école.

Durée : 1 an.

CS (certificat de spécialisation agricole)

Complète une formation agricole, en attestant de compétences variées (informatique, comptabilité, vente…).


Plus d'infos d'infos

CS (certificat de spécialisation agricole)

Avec près d’une soixantaine de spécialisations (5 après un CAP ; 26 après un bac pro ; 26 après un bac + 2), le CS complète une formation agricole, en attestant de compétences variées (informatique, comptabilité, vente…) très utiles aux titulaires d’un diplôme dans les domaines de l’élevage, de l’aménagement paysager, du machinisme agricole…

Accès : le CS est accessible après un CAP/CAPA, un bac pro ou un BTS/BTSA.

Durée : entre 400 et 600 h de cours (soit environ 1 an), en lycée agricole ou par apprentissage.

Et après : insertion professionnelle.

FCIL (formation complémentaire d’initiative locale)

Facilite l’insertion professionnelle en répondant à des besoins en qualification locaux. Elle ne débouche pas sur un diplôme mais sur une attestation ou un certificat d’école.


Plus d'infos d'infos

FCIL (formation complémentaire d’initiative locale)

Facilite l’insertion professionnelle en répondant à des besoins en qualification locaux. Se prépare en lycée professionnel ou en école privée. Elle ne débouche pas sur un diplôme mais sur une attestation ou un certificat d’école.

Durée : 1 an.

J'entre par ma région
Recherche libre

Je recherche :
un métier


une formation